HomeBien-êtreLe vapotage: principe et avantages

Le vapotage : principe et avantages

Publié le

spot_img

Les effets néfastes de la ciga­rette pour l’organisme sont indis­cu­tables. Tou­te­fois, même si les fumeurs en sont conscients, ils ont du mal à arrê­ter du jour au len­de­main. Pour remé­dier à ce pro­blème, la ciga­rette élec­tro­nique est un outil bien pen­sé. Pro­dui­sant la même sen­sa­tion que la ciga­rette clas­sique, il s’agit d’un excellent appa­reil de sevrage taba­gique. Com­ment fonc­tionne le vapo­tage ? Quel avan­tage à se tour­ner vers l’e‑cigarette ?

Le vapotage : qu’est-ce que c’est ?

À l’instar de la ciga­rette clas­sique, le vapo­tage consiste à inha­ler de la vapeur. Cepen­dant, contrai­re­ment à la pre­mière, la vapeur ici n’est pas pro­duite par la com­bus­tion du tabac, mais plu­tôt par le chauf­fage d’un e‑liquide pro­dui­sant un aéro­sol, qui est par la suite aspi­ré par l’utilisateur.

Le e‑liquide ne conte­nant pas de tabac, il réduit l’exposition des pou­mons aux com­po­sés toxiques tout en offrant à l’utilisateur une dose de nico­tine néces­saire. En termes de résul­tat, le vapo­tage pro­duit le même effet que fumer de la ciga­rette clas­sique. Ain­si, il per­met à l’ex-fumeur de faire son sevrage.

D’après une étude de san­té publique France, l’utilisation de l’e‑cigarette aurait per­mis en 7 ans, à envi­ron 700 000 fumeurs de tour­ner défi­ni­ti­ve­ment le dos à la ciga­rette clas­sique. Ces chiffres prouvent l’importance de cet outil dans une dyna­mique de sevrage.

Mais plus pré­ci­sé­ment, com­ment le vapo­tage per­met-il aux fumeurs d’arrêter ? En effet, le geste effec­tué pour vapo­ter en est pour beau­coup ! Lors du vapo­tage, l’utilisateur pro­duit le même geste du fumeur. Ce qui lui per­met ain­si de res­sen­tir les mêmes sen­sa­tions aux­quelles il était habi­tué avec le tabac industriel.

En plus, la ciga­rette élec­tro­nique per­met d’inhaler la même quan­ti­té de nico­tine à laquelle le fumeur était habi­tué, avec l’avantage cette fois de lui évi­ter les pro­duits toxiques. Ain­si, ce der­nier ne res­sent aucun manque durant la période de sevrage. Il peut alors pro­gres­si­ve­ment arrê­ter de fumer.

Comment fonctionne le vapotage ?

Les ciga­rettes élec­tro­niques sont des appa­reils géné­ra­le­ment en acier oxy­dable et/ou en plas­tique. Ils servent à vapo­ter et non à fumer. En effet, avec cet outil, l’utilisateur aspire une vapeur pro­duite par le chauf­fage du e‑liquide conte­nu à l’intérieur de l’appareil et non une fumée issue de combustion.

Pour en reve­nir à la com­po­si­tion d’une vapo­teuse, il faut noter qu’elle est faite de :

  • Un Embout buc­cal : c’est la par­tie qui per­met de créer la vapeur ;
  • Un réser­voir : qui contient l’e‑liquide ;
  • Une source d’alimentation qui peut être une pile chan­geable ou une bac­té­rie au lithium rechar­geable. C’est elle qui délivre l’énergie néces­saire pour ali­men­ter le vapoteur ;
  • Un ato­mi­seur : le ser­pen­tin qui chauffe le e‑liquide ;
  • Et enfin un cap­teur qui enre­gistre quand la vape est uti­li­sée. Il se charge en outre d’activer l’atomiseur ;

Pour l’utilisation d’une ciga­rette élec­tro­nique, il faut enclen­cher la résis­tance ou bou­ton d’allumage, ce qui va entraî­ner le chauf­fage de l’e‑liquide à une tem­pé­ra­ture rai­son­nable. Ensuite, vous tirez sur l’embout de la ciga­rette élec­tro­nique avant d’aspirer la vapeur.

Quel avantage à se tourner vers le vapotage ?

Le taba­gisme est à l’origine de nom­breuses mala­dies graves. Notam­ment, le can­cer du pou­mon, la bron­chite chro­nique, le can­cer de la bouche, des lèvres, de la gorge et bien d’autres. Il est éga­le­ment dans la majo­ri­té des cas, res­pon­sable des mala­dies car­dio-vas­cu­laires et res­pi­ra­toires chroniques.

En outre, fumer de la ciga­rette peut entraî­ner une alté­ra­tion de l’épiderme, des affec­tions gin­gi­vales, une dimi­nu­tion des capa­ci­tés sexuelles et de la fer­ti­li­té. Le taba­gisme a un fort taux de mortalité.

Pour faire simple, le tabac réduit de manière dras­tique la qua­li­té de vie. Pour autant, mal­gré ces risques, arrê­ter de fumer n’est pas facile même avec une forte volon­té. Une aide est par­fois indis­pen­sable. La ciga­rette élec­tro­nique apporte un sou­tien pré­cieux au fumeur. Voi­ci quelques avan­tages de la ciga­rette électronique :

Un sevrage en douceur

Le vapo­tage ne per­met cer­tai­ne­ment pas d’arrêter de fumer du jour au len­de­main. Il aide plu­tôt l’utilisateur à délais­ser pro­gres­si­ve­ment la ciga­rette clas­sique. Celui-ci peut, en effet au début, alter­ner les deux jusqu’à rem­pla­cer tota­le­ment le tabac par l’e‑cigarette. Il fait donc un sevrage à son rythme et sans avoir à se mettre la pression.

Vous protégez votre santé

Le tabac contient envi­ron 4000 com­po­sés chi­miques dont 50 au moins sont can­cé­ro­gènes. Notam­ment le gou­dron, le cya­nure d’hydrogène, l’oxyde d’azote et bien d’autres. Tous ces com­po­sés sont à l’origine des nom­breuses maladies.

Alors que, les e‑liquides ne com­portent aucun com­po­sant nocif pour l’organisme. Ils sont faits à base d’arômes, de nico­tine, de gly­cé­rine végé­tale et pro­py­lène gly­col. L’e‑cigarette est donc de loin moins dan­ge­reuse que la ciga­rette clas­sique. D’après une étude 2019 de Public Health England, elle serait 95 % moins nocive que le taba­gisme.

Améliorez votre qualité de vie

Rem­pla­cer le tabac par la ciga­rette élec­tro­nique vous per­met de retrou­ver la san­té pro­gres­si­ve­ment. Lorsque vous stop­pez la ciga­rette, au bout de quelques semaines, des chan­ge­ments sur votre phy­sique se font immé­dia­te­ment sentir.

Le tabac est en effet connu pour entrainer :

  • Un vieillis­se­ment pré­ma­tu­ré de peau ;
  • Un jau­nis­se­ment des ongles et la perte de cheveux ;
  • Des irri­ta­tions aux yeux ;
  • Un déchaus­se­ment et une dété­rio­ra­tion des dents, sui­vis de leur jaunissement ;
  • Une mau­vaise haleine.

Quand vous arrê­tez de fumer, les effets se dis­sipent petit à petit. Vous retrou­vez un teint frais et une amé­lio­ra­tion de vos pro­blèmes buc­caux avec le temps.  

Par ailleurs, au bout de quelques semaines de sevrage, vous pou­vez dire adieu à la toux inter­mi­nable qui vous déran­geait. De même, en arrê­tant la ciga­rette clas­sique, vous pour­rez à nou­veau retrou­ver le goût et l’odorat d’antan per­dus. Enfin, cette solu­tion vous per­met de réduire le risque cardio-vasculaire.

Apportez votre empreinte environnementale

La consom­ma­tion de la ciga­rette a un fort impact néga­tif sur l’environnement. Lorsqu’une per­sonne fume, la com­bus­tion dégage des sub­stances toxiques qui pol­luent l’eau et les sols. Empoi­son­nant ain­si les res­sources natu­relles de la terre. Ce qui n’est pas le cas de l’e‑cigarette. En vapo­tant, vous déci­dez de pro­té­ger l’environnement. De même, l’arrêt du tabac vous aide à sup­pri­mer cette odeur de cendre autre­fois constam­ment pré­sente sur vos vête­ments et dans votre quotidien.

Protégez vos proches

Arrê­ter de fumer, c’est aus­si pro­té­ger les gens que vous aimez et côtoyez à lon­gueur de temps. Lorsqu’une per­sonne inhale de la fumée pro­duite par la ciga­rette, elle est expo­sée à de nom­breuses mala­dies dont, le can­cer du pou­mon, même si ce der­nier en ques­tion n’est pas un fumeur.  Le vapo­tage par contre n’a aucun effet nocif sur la san­té de vos proches. En plus, il ne crée aucune gêne puisque la vapeur dis­pa­rait dans l’air en 7 secondes.

Vous faites des économies

La ciga­rette élec­tro­nique vous per­met enfin de faire d’énormes éco­no­mies. Un par­quet de ciga­rette coûte envi­ron 10 €. Donc, si vous consom­mez en moyenne une ving­taine de ciga­rettes en une jour­née, vos dépenses en une année seraient aux alen­tours de 2500 €.

Avec une ciga­rette élec­tro­nique, vous dépen­sez moins à la longue, même si le coût de base semble cher. Le pack de départ se compte entre 40 € et 70 €. Ensuite, vous n’aurez qu’à vous pro­cu­rer l’e‑liquide en fonc­tion de votre consom­ma­tion. Dans tous les cas, les dépenses qu’occasionne un vapo­tage, avoi­sinent 750 € l’année. Ce qui fait de réelles économies !

Bien évi­dem­ment, mal­gré les nom­breux avan­tages de la ciga­rette élec­tro­nique, il est impor­tant de ne pas en abu­ser. Il est pos­sible d’en deve­nir dépen­dant comme avec la ciga­rette classique.

En outre, même si le pro­duit ne com­porte pas de sub­stances nocives, ses effets à long terme pour l’organisme sont encore mécon­nus. Vous devez donc en limi­ter la consom­ma­tion après la période de sevrage.

L’e‑cigarette : quelle saveur choisir ?

La ciga­rette élec­tro­nique vous offre le choix entre une large gamme d’e‑liquide. Il en existe en effet pour tous les goûts ! Les saveurs e‑liquide sont géné­ra­le­ment clas­sées en plu­sieurs catégories.

Saveur classic

Pour débu­ter un sevrage, c’est la saveur idéale. Il a un goût se rap­pro­chant le plus du tabac. Repro­dui­sant ain­si à la per­fec­tion la sen­sa­tion res­sen­tie par les fumeurs. La saveur clas­sic per­met de com­men­cer le sevrage en dou­ceur. Par­mi les goûts pro­po­sés, vous avez le choix entre le clas­sic cor­sé, brun ou blond. Vous pou­vez le retrou­ver sur ce site. En effet, le clas­sic fait par­tie des saveurs les plus popu­laires auprès des vapoteurs.

Saveur fruitée

Les e‑liquides frui­tés sont appré­ciés pour leur dou­ceur. Ils offrent aux vapo­teurs un goût de mélange de fruits sur une base cré­meuse ou non. Les saveurs frui­tées sont très pri­sées en été pour leur effet rafraichissant.

Saveur gourmande

La saveur gour­mande est sucrée et entière. Il en existe plu­sieurs varié­tés. Notam­ment, les e‑liquides cara­mel, vanille ou cho­co­lat. Pour faire simple, cette saveur donne à son uti­li­sa­teur une impres­sion de pâtis­se­rie ou de bis­cuits. En bouche les e‑liquides gour­mands donnent un côté rond et sucrée. Ce qui fait le bon­heur des vapoteurs !

En outre, vous trou­ve­rez éga­le­ment dans les rayons de vente les saveurs bon­bons, de bois­sons ou rafrai­chis­santes, pour faire votre bon­heur. Cela dit, en dehors de la saveur de l’e‑liquide, il fau­dra éga­le­ment prendre en compte le taux de PG/VG de l’e‑liquide. Enfin, il fau­dra aus­si faire atten­tion aux taux de nico­tine. Ce der­nier aspect dépen­dra de votre consom­ma­tion de ciga­rette jour­na­lière et de la sen­sa­tion res­sen­tie lors du pas­sage de la vapeur dans la gorge.

 

 

 

 

 

 

Derniers articles

Testostérone en patch Intrinsa : comment l’utiliser ?

Les problèmes liés à la sexualité de la femme ont longtemps été ignorés, alors...

THROMBOSE ET VOYAGE : « Le syndrome de la classe économique »

Les voyages long-courriers ont la réputation d’être épuisants physiquement. Il est toutefois important de...

Traitement médical de la maladie de Crohn

Première cause de maladie inflammatoire chronique intestinale devant la rectocolique hémorragique, la maladie de...

Thrombose veineuse profonde (TVP) et antivitamine K (AVK) :que savoir ?

La thrombose veineuse constitue l’une des manifestations principales de la maladie thromboembolique veineuse. Egalement...

Pour aller plus loin

Testostérone en patch Intrinsa : comment l’utiliser ?

Les problèmes liés à la sexualité de la femme ont longtemps été ignorés, alors...

THROMBOSE ET VOYAGE : « Le syndrome de la classe économique »

Les voyages long-courriers ont la réputation d’être épuisants physiquement. Il est toutefois important de...

Traitement médical de la maladie de Crohn

Première cause de maladie inflammatoire chronique intestinale devant la rectocolique hémorragique, la maladie de...