HomeSciencesChirurgie esthétique : définition, consultation préopératoire et suivi postopératoire

Chirurgie esthétique : définition, consultation préopératoire et suivi postopératoire

Publié le

spot_img

L’ap­pa­rence phy­sique est une chose impor­tante dans la socié­té actuelle. Le moindre défaut pré­sent sur le corps fait perdre à une per­sonne son estime de soi, ce qui conduit la plu­part des gens à déve­lop­per un com­plexe par rap­port à leur phy­sique. Tou­te­fois, ce pro­blème dis­pa­raît de plus en plus grâce à cer­taines solu­tions pro­po­sées par la méde­cine moderne. Il s’a­git notam­ment des chi­rur­gies esthé­tiques. Elles per­mettent de répa­rer les imper­fec­tions sur plu­sieurs par­ties du corps. Cet article met la lumière sur cette pra­tique, ses par­ti­cu­la­ri­tés, son dérou­le­ment, et ses impli­ca­tions sanitaires.

Qu’est-ce que la chirurgie esthétique ?

La chi­rur­gie esthé­tique est une pra­tique des­ti­née à cor­ri­ger les défauts mor­pho­lo­giques qui créent une baisse d’es­time de soi chez le patient. Elle est pra­ti­quée par des spé­cia­listes comme le Doc­teur Col­son, un chi­rur­gien esthé­tique basé à Mar­seille, qui use­ra de plu­sieurs tech­niques d’in­ter­ven­tion. De plus, elle peut être pra­ti­quée sur n’im­porte quelle par­tie du corps. Bien qu’elle soit sou­vent confon­due à la chi­rur­gie plas­tique, les deux pra­tiques se dis­tinguent l’une de l’autre à plu­sieurs égards.

D’a­bord, la chi­rur­gie plas­tique est pra­ti­quée dans le but de répa­rer une ano­ma­lie congé­ni­tale, comme une mal­for­ma­tion. Elle est éga­le­ment uti­li­sée pour répa­rer des dom­mages phy­siques subis par une per­sonne, à la suite d’un trau­ma­tisme ou encore d’une mala­die ayant lais­sé de graves séquelles phy­siques. L’in­ter­ven­tion chi­rur­gi­cale dans ce cas, est rem­bour­sable par l’assurance-maladie.

Seules les par­ties saines du corps font objet de chi­rur­gie esthé­tique. Il s’a­git géné­ra­le­ment de par­ties qui ne sont frap­pées d’au­cune ano­ma­lie d’un point de vue médi­cal. La déci­sion de pra­ti­quer une chi­rur­gie plas­tique est donc sub­jec­tive au patient. C’est une déci­sion dont dépend son bien-être psy­cho­lo­gique, étant don­né la faible estime qu’il a de lui-même en rai­son de cette imper­fec­tion. De ce fait, la chi­rur­gie esthé­tique n’est pas recon­nue par la sécu­ri­té sociale.

Les inter­ven­tions réa­li­sées ne sont donc pas rem­bour­sables par l’as­su­rance-mala­die. Mal­gré cette dif­fé­rence qu’il existe entre les deux pra­tiques, on peut consi­dé­rer la chi­rur­gie esthé­tique comme étant une sous par­tie de la chi­rur­gie plas­tique. Les tech­niques d’in­ter­ven­tion de la chi­rur­gie sont très déve­lop­pées grâce aux pro­grès tech­no­lo­giques. Grâce à ce pro­grès, il existe de nom­breuses pos­si­bi­li­tés de chi­rur­gie esthétique.

Quels sont les différents types de chirurgie esthétique ?

Les pos­si­bi­li­tés de chi­rur­gie esthé­tique sont presque infi­nies. Cette inter­ven­tion répa­ra­trice des imper­fec­tions peut être pra­ti­quée sur n’im­porte quelle par­tie du corps. De même, elle peut autant être pra­ti­quée par les hommes que par les femmes. Les tech­niques d’in­ter­ven­tion exis­tantes peuvent être inva­sives et non inva­sives. Ces tech­niques peuvent être uti­li­sées pour remo­de­ler une par­tie du corps ou l’ensemble.

L’une des par­ties du corps sur laquelle se pra­tique le plus les chi­rur­gies esthé­tiques est le visage. Ain­si, il est pos­sible pour un chi­rur­gien esthé­tique de cor­ri­ger le nez, sa pointe ou encore la col­li­sion nasale. Paral­lè­le­ment, il est pos­sible d’ef­fec­tuer une chi­rur­gie esthé­tique au niveau des oreilles, pour cor­ri­ger la taille ou d’autres imper­fec­tions. Les autres par­ties du visage ne sont pas en reste. Il s’a­git notam­ment des inter­ven­tions effec­tuées pour cor­ri­ger un men­ton jugé saillant ou fuyant par le patient ou encore des greffes de cheveux.

D’autres par­ties du corps peuvent éga­le­ment subir une inter­ven­tion répa­ra­trice. A titre illus­tra­tif, plu­sieurs inter­ven­tions sont réa­li­sées sur les seins et sur les fesses. Ces opé­ra­tions visent géné­ra­le­ment à amé­lio­rer la sil­houette des femmes. Ain­si, elles peuvent réa­li­ser une réduc­tion mam­maire et une lipo­suc­cion afin d’a­voir une sil­houette plus fine.

Tou­te­fois, les hommes aus­si ont recours à ce type de chi­rur­gie, dans l’op­tique de paraître plus mince. Pour abou­tir à un tel résul­tat, ils réa­lisent un res­ser­re­ment de cer­taines par­ties du haut et du bas de corps, ain­si qu’un lif­ting de l’abdomen.

Par ailleurs, il existe éga­le­ment des inter­ven­tions réa­li­sées sur les par­ties intimes. Ce type de chi­rur­gie esthé­tique est cou­rant chez les femmes com­plexées par la forme de leurs lèvres vagi­nales. Il est éga­le­ment pos­sible de faire une injec­tion au point G, dans le but de pro­cu­rer plus de plai­sir à la femme. La chi­rur­gie peut aus­si être réa­li­sée dans le but d’ef­fec­tuer une réduc­tion du Mont Vénus ou une réduc­tion du capu­chon cli­to­ri­dien. Cepen­dant, peu importe le type de chi­rur­gie esthé­tique, une consul­ta­tion est nécessaire.

Comment se déroule la consultation avant la chirurgie ?

Toute chi­rur­gie esthé­tique doit être pré­cé­dée d’une consul­ta­tion. Ce pro­cé­dé est impé­rieux car il est impor­tant de connaître les moti­va­tions et les dési­rs du patient. Le patient étant un néo­phyte, il lui sera dif­fi­cile d’ex­pri­mer ses dési­rs dans un lan­gage appro­prié. Il revien­dra donc au chi­rur­gien de lui offrir une écoute atten­tive, afin de cer­ner sa demande et de lui sug­gé­rer un trai­te­ment adé­quat. Tou­te­fois, la déci­sion de la réa­li­sa­tion de la chi­rur­gie sug­gé­rée revient uni­que­ment au patient. L’a­vis du spé­cia­liste n’est que consultatif.

Rela­ti­ve­ment au dérou­le­ment de la consul­ta­tion, elle doit débu­ter par un inter­ro­ga­toire. Au cours de celui-ci, le chi­rur­gien pour­ra recueillir toutes les infor­ma­tions concer­nant l’é­tat de san­té du patient, ses moti­va­tions ain­si que le résul­tat qu’il sou­haite atteindre. Ensuite, un exa­men sera réa­li­sé pour déter­mi­ner le type d’in­ter­ven­tion chi­rur­gi­cale qui serait la mieux adaptée.

Pour vous aider à com­prendre les impli­ca­tions de cette inter­ven­tion, le spé­cia­liste met­tra à votre dis­po­si­tion un dos­sier tech­nique. Dans ce docu­ment, vous trou­ve­rez tous les détails sur l’in­ter­ven­tion. Vous pou­vez tou­te­fois poser vos pré­oc­cu­pa­tions, pour avoir une meilleure com­pré­hen­sion. Ceci vous aide­ra à prendre une déci­sion objective.

Chirurgie esthétique : comment se déroule le suivi post-opératoire ?

L’une des pre­mières pré­cau­tions à prendre avant de prendre sa déci­sion est de connaître les moda­li­tés du sui­vi post-opé­ra­toire. La qua­li­té de ce sui­vi est pri­mor­diale pour votre confort et pour la cica­tri­sa­tion. Ain­si, le spé­cia­liste met en place un pro­ces­sus qui lui per­met de suivre la période de cica­tri­sa­tion. De même, il doit sur­veiller la résorp­tion des œdèmes et des ecchymoses.

Ce sui­vi est une pré­cau­tion impor­tante qui per­met d’é­vi­ter une infec­tion de la par­tie sur laquelle la chi­rur­gie a été effec­tuée. La stra­té­gie de sui­vi dépend d’un cabi­net à un autre. Tou­te­fois, il est recom­man­dé de réa­li­ser plu­sieurs consul­ta­tions de façon pério­dique, afin de suivre l’é­vo­lu­tion du trai­te­ment subi par le patient.

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...