HomeBien-êtreCigarette électronique : peut-être le meilleur substitut nicotinique ?

Cigarette électronique : peut-être le meilleur substitut nicotinique ?

Publié le

spot_img

Bien qu’il existe aujourd’hui plu­sieurs moyens d’en finir avec le tabac, cer­tains fumeurs conti­nuent à avoir du mal à y par­ve­nir. En effet, une étude a rap­por­té que la ciga­rette élec­tro­nique peut aider signi­fi­ca­ti­ve­ment les per­sonnes qui ont du mal à arrê­ter de fumer à l’aide des sub­sti­tuts nico­ti­niques. L’étude évo­quée est venue cor­ro­bo­rer les résul­tats de plu­sieurs autres études, qui ont démon­tré que la e‑cigarette est l’équipement de sevrage taba­gique le plus effi­cace du mar­ché. En quoi les sub­sti­tuts nico­ti­niques sont-ils dif­fé­rents du tabac ? Pour­quoi la ciga­rette élec­tro­nique est le meilleur sub­sti­tut nico­ti­nique ? Est-il pos­sible d’utiliser la ciga­rette élec­tro­nique en asso­cia­tion avec d’autres sub­sti­tuts nicotiniques ?

Pourquoi la cigarette électronique est le meilleur substitut nicotinique ?

La ciga­rette élec­tro­nique s’est impo­sée au sein des sub­sti­tuts nico­ti­niques que l’on retrouve sur le mar­ché, avec un nombre de vapo­teurs esti­mé à trois mil­lions en France. Appa­rais­sant comme un modèle pour tout besoin ou envie, elle est très effi­cace dans le cadre du sevrage taba­gique.

En effet, la ciga­rette élec­tro­nique est pre­miè­re­ment, en termes d’avantages, une ges­tuelle voi­sine de celle d’une ciga­rette tra­di­tion­nelle. Le simple fait de por­ter cet équi­pe­ment à la bouche, d’émettre les vapeurs et de la main­te­nir à la main de manière pré­cieuse, peut pro­cu­rer au vapo­teur un sen­ti­ment d’apaisement sem­blable à celui de la ciga­rette conven­tion­nelle. L’usage de la ciga­rette élec­tro­nique peut aus­si vous sti­mu­ler à arrê­ter de fumer de la ciga­rette, de manière pro­gres­sive, et en finir éga­le­ment avec l’envie de fumer.

La ciga­rette élec­tro­nique pré­sente des saveurs et des arômes inté­res­sants. Cela vous convien­dra le mieux, et vous ren­dra moins atti­ré par le goût bru­lé de la ciga­rette. A cet effet, cli­quez ici pour décou­vrir une plus grande sélec­tion de ciga­rettes élec­tro­niques et d’e‑liquides, afin de choi­sir celle qui vous convient le mieux en matière de vape. Vous y trou­ve­rez des pro­duits de sevrage high end, mods et recons­truc­tibles à la pointe de la tech­no­lo­gie. Chaque vapo­teur peut trou­ver son compte, qu’il soit débu­tant ou initié.

Une étude publiée par New England Jour­nal of Mede­cine le 14 février 2019 a rap­por­té que, l’utilisation d’e‑cigarette serait dou­ble­ment effi­cace que tout autre sub­sti­tut nico­ti­nique, à court et à long terme. L’étude a été effec­tuée sur 886 fumeurs, répar­tis en deux groupes, sur quatre semaines. Le pre­mier groupe a sui­vi un trai­te­ment au sub­sti­tut nico­ti­nique et le deuxième groupe a uti­li­sé la ciga­rette élec­tro­nique.  9,9% des par­ti­ci­pants du pre­mier groupe ont réus­si à ne plus fumer contre 18% des par­ti­ci­pants du deuxième groupe. Au sein des par­ti­ci­pants du deuxième groupe, le pour­cen­tage de ceux qui ne sont pas arri­vés à arrê­ter com­plè­te­ment leur consom­ma­tion a néan­moins a été réduite presqu’à la moitié.

Cepen­dant, un an après l’étude, 80% de ceux qui ont uti­li­sé la ciga­rette élec­tro­nique ont main­te­nus la vape, pen­dant que 9% de ceux du pre­mier groupe ont gar­dé les sub­sti­tuts. Les vapo­teurs ont aus­si signa­lé que leur toux ain­si que la pro­duc­tion de muco­si­tés ont consi­dé­ra­ble­ment diminué.

Ain­si, la ciga­rette élec­tro­nique per­met de repro­duire les sen­sa­tions iden­tiques à celles d’une ciga­rette clas­sique, de par l’apport régu­lier de la nico­tine et la pro­duc­tion de vapeur.

Pourquoi les substituts nicotiniques sont moins utilisés que la cigarette électronique ?

Les sub­sti­tuts nico­ti­niques, autres que la ciga­rette élec­tro­nique, sont de plus en plus délais­sés, parce qu’ils ne sont pas la seule solu­tion pour arrê­ter de consom­mer du tabac. Bon nombre de ceux qui ne fument plus grâce à la vape, sont ceux qui ont essayé à maintes reprises sans suc­cès les substituts.

Le prin­ci­pal avan­tage de l’e‑cigarette réside dans le fait qu’elle per­met de repro­duire les mêmes sen­sa­tions que le tabac, alors que les sub­sti­tuts nico­ti­niques ne les per­mettent pas. En outre, la ciga­rette élec­tro­nique per­met de pro­duire des saveurs variées ain­si qu’un apport régu­lier qui vous évite tout arrêt brutal.

A la ques­tion de savoir si la ciga­rette élec­tro­nique peut-être le meilleur sub­sti­tut nico­ti­nique, voyons de quoi il en est par rap­port aux autres types de substituts :

  • Les patchs

Long­temps consi­dé­rés comme le meilleur moyen de sevrage, ils peuvent être mal sup­por­tés par le fumeur, sur­tout sur la peau (les brû­lures, les irri­ta­tions, etc.). En cas d’exposition à la cha­leur, les patchs peuvent faire aug­men­ter la libé­ra­tion de la nico­tine : l’e‑cigarette est donc plus effi­cace que les patchs.

  • Les gommes à mâcher

Elles per­mettent de dimi­nuer rapi­de­ment les signes de sevrage (la dépres­sion, l’anxiété, etc.), jusqu’à ce que vous soyez en mesure d’arrêter com­plé­te­ment de fumer du tabac. Mais, une mas­ti­ca­tion trop rapide peut être à l’origine d’une libé­ra­tion exces­sive de la nico­tine, et cela peut pro­vo­quer des effets indé­si­rables tels que les dou­leurs gas­triques, la per­tur­ba­tion du som­meil, les maux de tête et le hoquet. Alors, on peut en déduire que la ciga­rette élec­tro­nique est un moyen de sevrage taba­gique plus effi­cace que les gommes à mâcher.

  • Les pas­tilles

Très recom­man­dées aux fumeurs moins dépen­dants à la nico­tine, les pas­tilles ont un effet rapide et per­mettent de vite stop­per la consom­ma­tion du tabac. Mais, elles ne sont pas très agréables et, à force de les suço­ter, elles peuvent entraî­ner des brû­lures ou des aphtes, des ver­tiges, des insom­nies ou encore des cépha­lées. Les pas­tilles ne sont donc pas pour autant effi­caces que la ciga­rette électronique.

De plus, il est impor­tant de savoir que la psy­cho­lo­gie joue un grand rôle dans le sevrage. Aus­si, n’est-il sans doute que, le rituel et la ges­tuelle liée à la ciga­rette sont conser­vés avec la ciga­rette élec­tro­nique.

Est-il possible de combiner les substituts nicotiniques et la cigarette électronique ?

Il est bien pos­sible d’associer la vape aux sub­sti­tuts nico­ti­niques, si vous en sen­tez le besoin. La Direc­tive sur les Pro­duits du Tabac et de la Vape (TPD), a fixé la limite des e‑liquides nico­ti­nés à dix mil­li­litres de conte­nance et à 20 mg/ml en France. Pour cer­taines per­sonnes, ce taux est très suf­fi­sant, alors que pour d’autres, il ne l’est pas : le besoin varie d’un fumeur à l’autre.

Tou­te­fois, pour les per­sonnes ayant besoin d’une quan­ti­té éle­vée de nico­tine, le recours à un patch par exemple est une meilleure alter­na­tive. Ce type de sub­sti­tut nico­ti­nique per­met­tra de com­pen­ser le manque pro­vo­qué par un besoin éle­vé en nicotine.

Derniers articles

Erysipèle : causes, symptômes et traitements

Encore appelé dermohypodermite aiguë, l’érysipèle est une maladie de la peau qui se manifeste...

Épreuve fonctionnelle respiratoire : quand et comment la réaliser ?

Les épreuves fonctionnelles respiratoires renvoient à des mesures adéquates pour évaluer le souffle respiratoire...

FIBRILLATION ATRIALE ou Auriculaire(FA) : symptômes, diagnostic et traitements

D’après un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) datant de 2014, la...

Les troubles psychologiques : causes, symptômes et traitements

Les souffrances et les changements réguliers de comportement sont notamment les principales caractéristiques des...

Pour aller plus loin

Erysipèle : causes, symptômes et traitements

Encore appelé dermohypodermite aiguë, l’érysipèle est une maladie de la peau qui se manifeste...

Épreuve fonctionnelle respiratoire : quand et comment la réaliser ?

Les épreuves fonctionnelles respiratoires renvoient à des mesures adéquates pour évaluer le souffle respiratoire...

FIBRILLATION ATRIALE ou Auriculaire(FA) : symptômes, diagnostic et traitements

D’après un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) datant de 2014, la...