HomeSantéSoins dentaires à Sainte-Maxime : fonctionnement, prix et critères de choix

Soins dentaires à Sainte-Maxime : fonctionnement, prix et critères de choix

Publié le

spot_img

À l’instar d’autres par­ties essen­tielles du corps, la den­ti­tion d’une per­sonne peut souf­frir de diverses imper­fec­tions. Ces der­nières peuvent rejaillir néga­ti­ve­ment sur l’esthétique de son sou­rire et le pous­ser à déve­lop­per des com­plexes vis-à-vis de son appa­rence. Pour pal­lier une telle situa­tion, plu­sieurs per­sonnes se décident à recou­rir à un centre den­taire, dans le but de cor­ri­ger les traits qu’elles incri­minent. Cepen­dant, avant de s’engager dans une telle démarche, il est impor­tant de connaitre les types de soins pos­sibles, et les cri­tères de choix de son centre dentaire.

Quels sont les motifs de consultation pour des soins dentaires à Sainte-Maxime ?

Les centres den­taires reçoivent quo­ti­dien­ne­ment des patients qui évoquent une grande varié­té de plaintes. Les plus fré­quentes concernent en géné­ral la carie den­taire ou encore le jau­nis­se­ment des dents. La récur­rence de ces plaintes se jus­ti­fie par le fait qu’elles sont d’ordre cli­nique, et n’ont pas une visée esthé­tique en prio­ri­té. D’autres plaintes se rangent tou­te­fois dans cette caté­go­rie. Il s’agit des consul­ta­tions pour des frac­tures au niveau des dents, ou encore pour un déchaussement.

Rela­ti­ve­ment aux motifs esthé­tiques des consul­ta­tions pour soins den­taires, ils sont de plus en plus nom­breux. Cela s’explique par le déve­lop­pe­ment tech­no­lo­gique qui offre des solu­tions très avan­cées pour la cor­rec­tion des imper­fec­tions. Il faut tou­te­fois sou­li­gner que les motifs de consul­ta­tions d’ordre esthé­tique, ne consti­tuent pas for­cé­ment des pro­blèmes de san­té. La prise en charge de tels pro­blèmes résulte d’un avis sub­jec­tif du patient sur son appa­rence. Les imper­fec­tions les plus sou­vent évo­quées à l’occasion de ces consul­ta­tions sont les suivantes :

  • Mal­po­si­tions des dents ;
  • Che­vau­che­ment des dents ;
  • Forme inap­pro­priée des canines ou des incisives ;
  • Dias­tèmes, etc.

Il est impor­tant de rap­pe­ler au patient qu’il existe une dif­fé­rence entre les deux caté­go­ries de motifs évo­quées. Cette dif­fé­rence réside dans la démarche de prise en charge adop­tée. En effet, dans le cadre des plaintes rele­vant de pro­blèmes de san­té, la solu­tion thé­ra­peu­tique pro­po­sée s’impose au patient. Quant à la cor­rec­tion des imper­fec­tions d’ordre esthé­tique, elle néces­site un avis consul­ta­tif du den­tiste qui pro­po­se­ra les types de solu­tions pos­sibles. Tou­te­fois, l’avis du patient est déter­mi­nant dans le choix de la solu­tion définitive.

Comment se déroule une consultation préalable aux soins dentaires ?

Une consul­ta­tion est néces­saire, voire indis­pen­sable pour entre­prendre la réso­lu­tion de ses pro­blèmes den­taires. L’importance de la consul­ta­tion est qu’elle per­met­tra au spé­cia­liste de recueillir puis d’analyser conve­na­ble­ment les plaintes du patient. De même, elle per­met­tra au den­tiste de caté­go­ri­ser ses plaintes, selon qu’elles soient d’ordre sani­taire ou d’ordre esthé­tique. La consul­ta­tion peut néces­si­ter plu­sieurs examens.

D’abord, le pro­to­cole médi­cal exige qu’elle débute par un ques­tion­naire. À tra­vers cette pre­mière étape, le méde­cin devra recueillir toutes les infor­ma­tions rela­tives à la san­té buc­co-den­taire du patient. Il peut éga­le­ment cher­cher à connaitre les anté­cé­dents de san­té du patient qui pour­raient être asso­ciés aux plaintes émises.

Ensuite, des exa­mens com­plé­men­taires peuvent être deman­dés en fonc­tion du diag­nos­tic pri­maire posé par le den­tiste. Le pre­mier exa­men qui peut être néces­saire dans ce cas est un exa­men buc­co-den­taire, qui consti­tue un exa­men de rou­tine. Il per­met­tra au spé­cia­liste d’aller ins­pec­ter les dents afin de mieux cer­ner les plaintes. Ain­si, il véri­fie­ra si le sujet souffre de carie den­taire, de pro­blèmes paro­don­taux (pro­blèmes de gen­cives) ou encore d’autres types de patho­lo­gies dentaires.

À la suite de cet exa­men, il est pos­sible qu’un diag­nos­tic défi­ni­tif soit dis­po­nible et per­mette d’entamer une prise en charge. Tou­te­fois, le méde­cin pour­rait juger per­ti­nent d’approfondir les exa­mens. Un der­nier exa­men sera exi­gé au patient dans ce cas. Il s’agit d’une radio­gra­phie pano­ra­mique den­taire. C’est un exa­men qui per­met d’analyser la struc­ture même des dents, afin de déter­mi­ner avec plus de pré­ci­sion, le mal en pré­sence, et de sug­gé­rer au patient des solu­tions adéquates.

Tou­te­fois, si les plaintes du patient sont exclu­si­ve­ment orien­tées vers l’aspect esthé­tique, un bilan sera donc effec­tué dans ce sens. Dans ce contexte, le méde­cin fera une obser­va­tion des dents afin de consta­ter la pré­sence effec­tive d’imperfections telles qu’évoquées par le patient. De même, il existe des solu­tions tech­no­lo­giques qui per­mettent de détec­ter le type de défaut pré­sent au niveau des dents.

Enfin, après la réa­li­sa­tion de tous les exa­mens deman­dés, le méde­cin doit com­mu­ni­quer au patient son diag­nos­tic défi­ni­tif. Sur base de cela, une solu­tion médi­cale ou esthé­tique sera pro­po­sée au patient, en fonc­tion du type de pro­blème dont il souffre. À cet effet, plu­sieurs sortes de soins peuvent être proposées.

Quels sont les types de soins dentaires possibles à Sainte-Maxime ?

Une fois le diag­nos­tic posé, il sera sug­gé­ré au patient plu­sieurs types de soins en fonc­tion du pro­blème qu’il a. Qu’il s’agisse d’un pro­blème qui touche à la san­té buc­co-den­taire ou à l’esthétique, le méde­cin peut pro­po­ser des solu­tions telles que :

  • Un détar­trage ;
  • Un polis­sage ;
  • Un trai­te­ment spé­ci­fique contre la carie ;
  • La pose de couronne ; 
  • La pose de facette dentaire ; 
  • Le blan­chi­ment dentaire.

Ces solu­tions sont, pour les unes adap­tées à la réso­lu­tion de pro­blèmes de san­té buc­co-den­taire, et pour les autres conçues pour la cor­rec­tion d’imperfections sur la den­ti­tion du sujet concer­né. Cha­cune d’elles néces­site des étapes de mise en œuvre particulières.

Le détartrage

Le détar­trage est une solu­tion pro­po­sée aux patients ayant une accu­mu­la­tion de tartres à la sur­face des dents. Il s’agit notam­ment d’un soin den­taire indis­pen­sable pour pré­ve­nir une patho­lo­gie comme la gin­gi­vite, la carie ou encore des troubles paro­don­taux. Cette solu­tion per­met éga­le­ment de net­toyer toutes les bac­té­ries dépo­sées dans des zones dif­fi­ciles d’accès lors du bros­sage, et qui seraient sus­cep­tibles de pro­vo­quer une inflam­ma­tion au niveau des gen­cives. Pour réa­li­ser cette opé­ra­tion, le den­tiste uti­lise un ins­tru­ment à ultrason.

Le polissage dentaire

Le polis­sage est un soin com­plé­men­taire au détar­trage. C’est une inter­ven­tion qui per­met de sup­pri­mer les taches pré­sentes sur les dents et de les rendre à nou­veau lisses. De ce point de vue, le polis­sage consti­tue une inter­ven­tion à visée quelque peu esthé­tique. En outre, il per­met de pré­ve­nir plus dura­ble­ment une nou­velle accu­mu­la­tion de plaques dentaires.

Traitement spécifique contre la carie

La prise en charge de la carie den­taire dépend de son grade d’évolution. Lorsque la patho­lo­gie est diag­nos­ti­quée à un stade pré­coce, les solu­tions thé­ra­peu­tiques pro­po­sées n’incluent géné­ra­le­ment pas d’intervention chi­rur­gi­cale. Le stade pré­coce de la mala­die cor­res­pond au grade où la mala­die n’a pas atteint les nerfs. Dans ce cas, le den­tiste pres­crit au patient un cer­tain nombre de médi­ca­ments en vue de sou­la­ger les dou­leurs pro­vo­quées par la patho­lo­gie. Un kit den­taire spé­ci­fique peut éga­le­ment être pres­crit au patient, en vue de lui per­mettre d’optimiser son hygiène buc­co-den­taire.

De même, il est décon­seillé aux per­sonnes souf­frant de carie den­taire de consom­mer exces­si­ve­ment des ali­ments conte­nant du sucre. Ces ali­ments auront pour effet d’amplifier l’infection den­taire, et de pro­vo­quer une alté­ra­tion du tis­su den­taire. Dans les cas où la mala­die a atteint un stade avan­cé, le trai­te­ment médi­ca­men­teux n’est plus la solu­tion adap­tée. Le recours à une chi­rur­gie den­taire en deux étapes devient la solu­tion la plus plausible.

La pre­mière étape de cette démarche thé­ra­peu­tique consiste à extraire la pulpe de la dent infec­tée. Cette extrac­tion per­met­tra d’éviter que l’infection ne s’étende à d’autres dents. La deuxième étape consis­te­ra à effec­tuer un implant den­taire en vue de rem­pla­cer la dent retirée.

La pose de couronne dentaire

La cou­ronne den­taire est une solu­tion alter­na­tive à l’extraction den­taire. Ain­si, les per­sonnes qui ne dési­rent pas subir une inter­ven­tion en vue d’une extrac­tion den­taire peuvent recou­rir à cette solu­tion. La cou­ronne den­taire est en effet une pro­thèse per­met­tant de cou­vrir la dent abi­mée et de la pro­té­ger contre toute agres­sion exté­rieure. L’objectif est donc d’éviter une extrac­tion den­taire tout en limi­tant une aggra­va­tion de la dété­rio­ra­tion de la dent.

Par ailleurs, la pose de cou­ronne den­taire consti­tue éga­le­ment une solu­tion per­met­tant de cor­ri­ger l’imperfection d’une dent. C’est donc une solu­tion esthé­tique qui peut être pro­po­sée pour mas­quer des défauts pré­sents sur plu­sieurs dents. Ain­si, des per­sonnes ayant des dents frac­tu­rées ou exces­si­ve­ment déco­lo­rées peuvent recou­rir à cette solution.

La pose de facette dentaire ou d’implants dentaires

Les poses de facettes sont les soins den­taires esthé­tiques par excel­lence. C’est une solu­tion dont le but prin­ci­pal est de créer le sou­rire idéal afin d’améliorer l’apparence d’une per­sonne. La pose des facettes den­taires suit trois prin­ci­pales étapes. D’abord, la pré­pa­ra­tion des dents qui per­met au spé­cia­liste d’harmoniser les dimen­sions des dents en les taillant.

Ensuite, il pro­cède à la sup­pres­sion des emails sur la sur­face des dents afin d’adapter l’épaisseur de la dent à la facette qui va la rece­voir. Enfin, le den­tiste pro­cède au col­lage des facettes sur les dents ciblées, avec la pra­tique d’une anes­thé­sie locale de confort.

Les implants den­taires quant à eux, consti­tuent des solu­tions aus­si bien médi­cales qu’esthétiques. D’un point de vue médi­cal, ils per­mettent de rem­pla­cer une dent abi­mée par la carie ou à l’occasion d’un trau­ma­tisme. Il est géné­ra­le­ment pra­ti­qué au moins 6 semaines après une extrac­tion den­taire. D’un point de vue esthé­tique, il per­met de res­tau­rer le sou­rire d’une per­sonne en rem­pla­çant des dents man­quantes par exemple.

Le blanchiment dentaire

Le blan­chi­ment den­taire est sans aucun doute la solu­tion d’esthétique den­taire la plus popu­laire. Cela s’explique d’abord par son acces­si­bi­li­té en termes de cout. Ensuite, sa popu­la­ri­té s’explique par le fait qu’elle confère au patient un sou­rire tout neuf et très attrayant. Ain­si, les per­sonnes souf­frant d’un jau­nis­se­ment des dents peuvent recou­rir à cette solu­tion durable pour avoir un sou­rire éclatant.

Combien coûtent les soins dentaires à Sainte-Maxime ?

Les coûts des soins den­taires à Sainte-Maxime varient d’une inter­ven­tion à une autre, mais éga­le­ment d’un cabi­net den­taire à un autre. Il en est de même des rem­bour­se­ments pro­po­sés par l’assurance-maladie et les mutuelles de san­té. Pour ana­ly­ser effi­ca­ce­ment les tarifs pro­po­sés pour chaque type de soins, il convient d’examiner les tarifs des consul­ta­tions, des soins conser­va­teurs et des postes de prothèses.

Les tarifs des consultations pour les soins dentaires

D’abord, les tarifs des consul­ta­tions dépendent du type de spé­cia­liste abor­dé. Pour une consul­ta­tion chez un chi­rur­gien-den­tiste, le tarif moyen est de 23€ dont 70% rem­bour­sés par l’assurance mala­die. Ce tarif et ce rem­bour­se­ment sont valables pour une consul­ta­tion chez un chi­rur­gien-den­tiste spé­cia­liste ODF.

Une consul­ta­tion chez sto­ma­to­logue de sec­teur 1 pour­rait reve­nir un peu plus cher. Pour une telle visite, il faut donc pré­voir en moyenne 28 € dont 18,80 € sont rem­bour­sés.  Par contre, chez un méde­cin sto­ma­to­logue de sec­teur 2, le tarif est le même que celui appli­qué à une consul­ta­tion chez un chirurgien-dentiste.

Les tarifs des soins conservateurs

Les soins conser­va­teurs sont ceux rela­tifs au détar­trage, au trai­te­ment de la caries den­taire, à une dévi­ta­li­sa­tion ou encore à une extrac­tion den­taire. Cha­cune de ces inter­ven­tions pos­sède un tarif bien spé­ci­fique avec tou­te­fois un taux com­mun de rem­bour­se­ment de 70%. Ain­si, les tarifs du détar­trage sont fixés à 28,92 € avec un rem­bour­se­ment de 20,24 €. Pour le trai­te­ment de la carie, le tarif est de 16,87 € pour une face sur l’incisive et la canine. Ce tarif est uni­que­ment réser­vé aux enfants de plus de 13 ans et aux adultes.

Pour les enfants de moins de 13 ans par contre, le prix moyen est de 19,28 €. Lorsque le trai­te­ment est des­ti­né à une carie deux faces, le tarif est de 33,74€ pour les moins de 13 ans et 28,92 € pour les adultes et les enfants de plus de 13 ans. Le tarif de la carie trois faces et plus est de 48,20 € pour les enfants de moins de 13 ans et de 40,97 € pour toute per­sonne ayant 13 ans et plus.

Quant à la dévi­ta­li­sa­tion, les tarifs varient éga­le­ment en fonc­tion de l’âge mais éga­le­ment de la dent concer­née par l’action. Ain­si, pour les enfants de moins de 13, les tarifs recom­man­dés sont res­pec­ti­ve­ment de 38,56 €, 57,84 € et 93,99 selon qu’il s’agit d’une canine, d’une pré­mo­laire ou d’une molaire. Par contre, pour les per­sonnes ayant plus de 13 ans, les tarifs sont res­pec­ti­ve­ment de 33,74 €, 28,92 € et 81, 94 € selon qu’il s’agit d’une canine, d’une pré­mo­laire ou d’une molaire. Le tarif conven­tion­nel d’une extrac­tion de dent est de 33,44 €.

Les tarifs des prothèses dentaires et autres soins

Les tarifs des pro­thèses den­taires englobent notam­ment ceux des bridges et des cou­ronnes. Au prime abord, il faut noter que ces tarifs sont très variables. Cela se jus­ti­fie notam­ment par les varié­tés de maté­riaux uti­li­sés pour la fabri­ca­tion de ces pro­thèses. Tou­te­fois, il est fait obli­ga­tion aux centres den­taires de prendre en compte cer­tains élé­ments dans la fixa­tion de leurs prix.

Ain­si, le tarif des bridges varie entre 1400 € et 1600 € en fonc­tion des maté­riaux uti­li­sés. Quant aux cou­ronnes, elles coûtent en moyenne 500 €, mais peuvent mon­ter jusqu’à 1.000€. Les cou­ronnes pro­vi­soires coûtent beau­coup moins chères par contre. Leur tarif moyen est de 60 €. Les autres soins den­taires comme les facettes den­taires et les blan­chi­ments den­taires, ne béné­fi­cient pas de rem­bour­se­ments. Cela s’explique par le fait que ces actions soient des­ti­nées à un but esthé­tique. Tou­te­fois, leurs tarifs res­pec­tifs sont de 750 € (au moins) et 515 €. La fixa­tion du tarif exact est libre.

Par ailleurs, bien que ces coûts soient rela­ti­ve­ment éle­vés, cer­tains centres den­taires pra­tiquent des tarifs modé­rés. C’est notam­ment le cas des den­tistes de la com­mune de Sainte-Maxime, située dans le dépar­te­ment du Var. Cette région pos­sède des cabi­nets den­taires ayant le maté­riel néces­saire, et dans lequel le den­tiste offre les garan­ties d’expertise néces­saire. Il est donc pos­sible aux patients de contac­ter ce den­tiste afin de béné­fi­cier de soins effi­caces à un tarif généreux.

Pour finir, il est impor­tant de signa­ler que pour les soins den­taires béné­fi­ciant d’un rem­bour­se­ment de 70%, une cou­ver­ture sup­plé­men­taire est néces­saire pour le rem­bour­se­ment des 30 % res­tants. Cette cou­ver­ture doit éma­ner de la mutuelle san­té. Il est donc recom­man­dé aux patients de sous­crire à une mutuelle pour béné­fi­cier d’un rem­bour­se­ment total de leurs soins dentaires.

Comment choisir le bon centre dentaire à Sainte-Maxime ?

Le choix du centre den­taire idéal à Sainte-Maxime comme ailleurs doit repo­ser sur un cer­tain nombre de cri­tères. Le pre­mier de ces cri­tères est le tarif pra­ti­qué par les centres ciblés. Il est donc recom­man­dé aux patients de faire une com­pa­rai­son des divers tarifs, en pre­nant pour base, les four­chettes ci-des­sus évo­quées et les pos­si­bi­li­tés de cou­ver­ture sociale.

Le second cri­tère concerne la répu­ta­tion du centre den­taire que cible le patient.  Ce point est notam­ment impor­tant lorsque ce der­nier entre­prend des soins esthé­tiques. Ain­si, s’il sou­haite obte­nir un résul­tat opti­mal, il doit faire l’effort de recueillir tous les ren­sei­gne­ments néces­saires sur les centres. Le bouche-à-oreille est un moyen idéal pour obte­nir des ren­sei­gne­ments fiables sur les cabi­nets den­taires de renom­mée, qui sont à même de don­ner satis­fac­tion. En outre, l’hygiène et la qua­li­té de la prise en charge sont éga­le­ment des points à prendre en compte.

Derniers articles

Testostérone en patch Intrinsa : comment l’utiliser ?

Les problèmes liés à la sexualité de la femme ont longtemps été ignorés, alors...

THROMBOSE ET VOYAGE : « Le syndrome de la classe économique »

Les voyages long-courriers ont la réputation d’être épuisants physiquement. Il est toutefois important de...

Traitement médical de la maladie de Crohn

Première cause de maladie inflammatoire chronique intestinale devant la rectocolique hémorragique, la maladie de...

Thrombose veineuse profonde (TVP) et antivitamine K (AVK) :que savoir ?

La thrombose veineuse constitue l’une des manifestations principales de la maladie thromboembolique veineuse. Egalement...

Pour aller plus loin

Testostérone en patch Intrinsa : comment l’utiliser ?

Les problèmes liés à la sexualité de la femme ont longtemps été ignorés, alors...

THROMBOSE ET VOYAGE : « Le syndrome de la classe économique »

Les voyages long-courriers ont la réputation d’être épuisants physiquement. Il est toutefois important de...

Traitement médical de la maladie de Crohn

Première cause de maladie inflammatoire chronique intestinale devant la rectocolique hémorragique, la maladie de...