HomeBien-êtreComment porter des lentilles de contact ?

Comment porter des lentilles de contact ?

Publié le

spot_img

À une ère où la tech­no­lo­gie évo­lue à une vitesse expo­nen­tielle, et où les écrans sont deve­nus choses acces­sibles à tous, la san­té ocu­laire devient pré­oc­cu­pante. Un excès d’u­ti­li­sa­tion des outils tels que le télé­phone por­table, la télé­vi­sion et autres ordi­na­teurs expose la popu­la­tion mon­diale à une lita­nie de mala­dies ocu­laires. Tou­te­fois, plu­sieurs solu­tions ont été déve­lop­pées pour pré­ve­nir ces mala­dies. Au nombre de ces solu­tions, on peut citer les len­tilles de contact. Cette inven­tion dis­crète est sou­vent com­pa­rée aux lunettes et pré­sente plu­sieurs avantages.

Qu’est-ce qu’une lentille de contact ?

Les len­tilles de contact sont des len­tilles fines conçues pour cor­ri­ger des troubles ocu­laires. Elles peuvent éga­le­ment être uti­li­sées pour pré­ve­nir des affec­tions ocu­laires, ou encore pour chan­ger l’ap­pa­rence des yeux. On dit alors que les len­tilles sont cor­rec­trices, thé­ra­peu­tiques ou cosmétiques.

Dans un pre­mier temps, on parle des len­tilles de contact cor­rec­trices, lors­qu’elles sont por­tées dans le but de résoudre le déca­lage exis­tant entre la force de réfrac­tion de l’œil et sa lon­gueur. De façon expli­cite, les len­tilles cor­rec­trices ont pour but prin­ci­pal de cor­ri­ger les erreurs de réfrac­tion qui résultent de ce déca­lage. Ces erreurs étant impli­quées dans la sur­ve­nue de plu­sieurs mala­dies ocu­laires, les len­tilles cor­rec­trices peuvent être por­tées par des per­sonnes souf­frant d’une hyper­mé­tro­pie, de la myo­pie, ou encore de la presbytie.

En outre, cer­taines len­tilles cor­rec­trices sont conçues pour les per­sonnes ayant des dif­fi­cul­tés à dis­tin­guer les cou­leurs. La fonc­tion de la len­tille dans ce cas n’est pas de cor­ri­ger ce défaut de per­cep­tion. Elle per­met­tra à la per­sonne concer­née d’a­voir plus de faci­li­té à nuan­cer les couleurs.

Dans un second temps, les len­tilles de contact peuvent éga­le­ment être indi­quées dans un but thé­ra­peu­tique. Ain­si, elles peuvent être uti­li­sées pour le trai­te­ment des patho­lo­gies ocu­laires comme la séche­resse ocu­laire, la kéra­to­pa­thie ocu­laire, les kéra­tites ou encore l’ul­cère de Moo­ren. De même, elles peuvent être indi­quées dans le trai­te­ment de plu­sieurs mala­dies liées à la cor­née. Il s’agit notam­ment des patho­lo­gies telles que l’é­ro­sion de la cor­née, les œdèmes de cor­née, ou encore l’a­tro­phie de la cornée.

Dans un troi­sième temps, les len­tilles de contact sont uti­li­sées à des fins esthé­tiques et fan­tai­sistes. Pour cela, les len­tilles sont conçues sui­vant une grande varié­té de cou­leurs. Ces cou­leurs repré­sentent sou­vent les dif­fé­rentes cou­leurs d’yeux qui existent. Elles per­mettent donc aux indi­vi­dus de chan­ger l’as­pect de leurs yeux, sou­vent dans un but de séduc­tion. D’autres len­tilles sont fabri­quées sous des cou­leurs irréelles. Ces types de len­tilles sont géné­ra­le­ment conçues pour des périodes par­ti­cu­lières comme Halloween.

Ces len­tilles sont sur­tout uti­li­sées dans le monde du ciné­ma, afin de construire l’ap­pa­rence d’un per­son­nage. Tou­te­fois, il est impor­tant de sou­li­gner que cette troi­sième caté­go­rie de len­tille n’est pas recon­nue médi­ca­le­ment. Elles exposent donc les por­teurs à de graves risques de com­pli­ca­tions des troubles ocu­laires pré­exis­tants. Pour limi­ter ces risques, plu­sieurs solu­tions sont pro­po­sées. Il s’a­git notam­ment d’in­for­mer les uti­li­sa­teurs sur les risques poten­tiels aux­quels ils s’exposent.

Quelle est la durée du port d’une lentille de contact ?

Les len­tilles de contact ne sont pas conçues pour un port per­ma­nent. Sui­vant les recom­man­da­tions des spé­cia­listes, les len­tilles ne doivent pas être por­tées pen­dant plus de huit heures d’af­fi­lée. Tou­te­fois, la durée peut varier d’un por­teur à un autre, d’une len­tille à une autre. Pour cela, il est impor­tant de suivre les recom­man­da­tions du méde­cin pres­crip­teur, lors­qu’il s’a­git d’une len­tille médicale.

En revanche, lors­qu’il est ques­tion d’une len­tille cos­mé­tique, il est conseillé de res­pec­ter stric­te­ment les recom­man­da­tions men­tion­nées sur la notice. Aus­si, fau­drait-il s’as­su­rer de la qua­li­té de la len­tille, et de sa per­méa­bi­li­té à l’air notam­ment. Pour cela, il est impor­tant de connaître les maté­riaux de fabri­ca­tion d’une len­tille.

Par ailleurs, il peut arri­ver que les len­tilles de contact soient indi­quées pour un port per­ma­nent. Bien qu’elles soient rares, elles ont été spé­cia­le­ment conçues pour les per­sonnes into­lé­rantes à l’é­gard des sub­stances d’en­tre­tien des len­tilles.

Comment mettre et retirer sa lentille avec soins ?

Le port d’une len­tille de contact néces­site au préa­lable des pré­cau­tions impor­tantes. D’a­bord, il est impor­tant de se laver conve­na­ble­ment les mains. Il est stric­te­ment inter­dit de tou­cher aux len­tilles, lorsque les mains.ne sont pas propres. Ensuite, pour le lavage, il est éga­le­ment pros­crit d’u­ti­li­ser des savons conte­nant des matières hydra­tantes ou encore des par­fums. De même, les savons anti­bac­té­riens ne sont pas admis.

Rela­ti­ve­ment au port des len­tilles elles-mêmes, il faut d’a­bord les pla­cer sur l’in­dex d’une main, tout en uti­li­sant l’autre main pour gar­der l’œil ouvert. Il faut ensuite poser déli­ca­te­ment la len­tille sur le film lacry­mal. Quelques petites minutes d’ir­ri­ta­tion peuvent s’en suivre, mais la réac­tion est normale.

Quant au retrait de la len­tille, la méthode de retrait dépend de la nature souple ou rigide de la len­tille de contact. Ain­si pour les len­tilles souples, il est recom­man­dé d’u­ti­li­ser une main pour conte­nir les réflexes de cli­gne­ment de la pau­pière et d’u­ti­li­ser la seconde pour reti­rer la len­tille. Pour le retrait d’une len­tille rigide, il est conseillé de tirer sur la par­tie externe de la len­tille avec son indexe d’une main. L’autre main per­met­tra de se sai­sir de la lentille.

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...