HomeSciencesL’implant dentaire, une pratique tendance ces dernières années

L’implant dentaire, une pratique tendance ces dernières années

Publié le

spot_img

Une dent fra­gi­li­sée ou man­quante peut très vite deve­nir une source de frus­tra­tion, soit pour des rai­sons de pra­ti­ci­té ou d’esthétisme. Heu­reu­se­ment la pose d’un implant den­taire est idéale pour résoudre le pro­blème. Il s’agit d’une alter­na­tive qui per­met de recons­ti­tuer entiè­re­ment chez un patient, une ou plu­sieurs dents man­quantes. Qu’est-ce qu’un implant den­taire ? Pour­quoi avoir recours à cette méthode ? Com­ment trou­ver un den­tiste fiable ?

L’implant dentaire plus en détail

L’implant den­taire est une vis en titane qui se place dans la gen­cive et qui rem­place la racine natu­relle. D’une forme conique et mesu­rant entre 6 à 13 mm de dia­mètre, elle se lie à l’os au sein de la gen­cive. Créant ain­si une liai­son méca­nique très forte pou­vant per­mettre à l’implant de sup­por­ter les forces de mas­ti­ca­tion. Après avoir pla­cé la vis, le den­tiste fixe la cou­ronne. Il s’agit de la par­tie visible. C’est la fausse dent qui se pré­sente de la même manière que les dents d’origine. Elle est faite en céramique.

Dans quel cas procéder à la pose d’un implant dentaire ?

La pose d’un implant den­taire ne concerne qu’une cer­taine caté­go­rie de per­sonnes, qui pré­sente des pro­blèmes bien spé­ci­fiques. Il s’agit notam­ment des patients ayant subi des frac­tures de dent après un trau­ma­tisme, et ceux avec une mala­die para­doxale qui touche l’os de la gen­cive. En effet, la dent de ces per­sonnes a du mal à tenir dans l’os et donc, occa­sionne des dou­leurs et finit par tomber.

Sont éga­le­ment concer­nées, les per­sonnes pré­sen­tant un gros kyste sui­vi de l’abime de leur racine den­taire. Et enfin, ceux qui n’arrivent pas à s’habituer à leur pro­thèse den­taire. L’implant den­taire peut ser­vir à rem­pla­cer une seule dent, plu­sieurs et même la tota­li­té des dents d’une per­sonne. L’on peut y avoir recours lorsque la dent est encore com­pro­mise ou lorsqu’elle est déjà enlevée.

Pourquoi poser un implant dentaire ?

L’implant den­taire répond à des attentes aus­si esthé­tiques que pra­tiques. Cette alter­na­tive offre notamment :

Un résultat satisfaisant

Contrai­re­ment aux pro­thèses amo­vibles, l’implant den­taire offre un résul­tat proche de la réa­li­té. L’opération est faite de manière à recréer un aspect den­taire natu­rel chez le patient. Aus­si, la cou­ronne pla­cée en des­sus est de la même cou­leur et forme que les dents. Ce qui donne un ren­du très dis­cret et esthétique. 

Un confort de mastication

Une dent com­pro­mise ou man­quante peut être le début d’une suite d’inconfort mas­ti­ca­toire, qui est la consé­quence directe d’une dimi­nu­tion de la masse den­taire ou d’une insta­bi­li­té de la pro­thèse den­taire. Le patient pour­ra en effet ren­con­trer des dif­fi­cul­tés pour mas­ti­quer et broyer les ali­ments, ce qui entrai­ne­ra une mau­vaise digestion.

La pose d’implant den­taire aide à pal­lier à ce pro­blème, en offrant au patient des dents fonc­tion­nelles. L’implant se lie soli­de­ment en effet à l’os, par le phé­no­mène de l’ostéointégration, per­met­tant ain­si de mas­ti­quer en toute sérénité.

La protection de l’équilibre buccale

Lorsqu’une ou plu­sieurs dents manquent, les dents adja­centes ont ten­dance à se sur­éle­ver ou à ver­ser. Ce qui pro­voque leur dépla­ce­ment. En outre, la perte d’une dent peut créer la résorp­tion de la mâchoire, pro­vo­quant alors l’affaissement des dents voi­sines et par­fois leur perte, mais pas que !  Ce phé­no­mène affecte éga­le­ment la forme du visage.

Par ailleurs, l’implant den­taire ne porte aucu­ne­ment atteinte aux dents adja­centes, puisque la pose de la vis se fait uni­que­ment au niveau de la dent man­quante. Vous gar­dez donc votre bouche ain­si que vos dents en par­faite santé.

Un taux de réussite encourageant

Le taux de réus­site de l’implant den­taire s’élève à 98 %, voire 100%, car les pro­grès dans le domaine ont consi­dé­ra­ble­ment évo­lué ces der­nières années. Vous n’avez en outre pas grand-chose à craindre, puisqu’il s’agit d’une inter­ven­tion sans com­pli­ca­tion. Par ailleurs, même si la durée de vie d’un implant ne peut pas être pré­dite avec exac­ti­tude, il est pos­sible de le gar­der à vie. Cepen­dant pour ce fait, la pose de l’implant devra bien se dérou­ler, la par­tie devra bien cica­tri­ser et enfin, le patient devra accor­der une atten­tion par­ti­cu­lière à son entretien.

Qui peut faire une pose d’implant dentaire ?

Les implants den­taires bien que, très pré­co­ni­sés pour régler les pro­blèmes de perte de dent, ne sont mal­heu­reu­se­ment pas acces­sibles à tout le monde. Pour une pose sans risque, cer­tains cri­tères doivent être res­pec­tés. Notamment :

  • Des gen­cives en très bon état, capables de sup­por­ter l’implant ;
  • Une mâchoire ayant fini sa crois­sance. Alors, les enfants ne peuvent pas se faire poser un implant dentaire ;
  • Os de la mâchoire suf­fi­sam­ment fort et dense ;
  • Un niveau de san­té géné­ral adé­quat pour sup­por­ter l’intervention qui est par­fois lourde.

Cela dit, le pro­blème de l’os en bon état peut être réglé grâce à diverses tech­niques inno­vantes telles que la greffe d’un Os, un com­ble­ment des sinus ou la pose d’un implant plus court, mais large.

Il existe par ailleurs d’autres contre-indi­ca­tions pour la pose d’un implant. Pour exemple, les per­sonnes souf­frant d’hypertension, d’insuffisance rénale ou de mala­dies car­diaques et val­vu­laires devraient prendre l’avis de leur méde­cin trai­tant avant de se lan­cer dans cette intervention.

Aus­si, un trai­te­ment immu­no­dé­pres­seur, le dia­bète ain­si que la gros­sesse, peuvent être des contre-indi­ca­tions. En outre, le taba­gisme est un véri­table frein pour la pose des implants, puisqu’il empêche la cica­tri­sa­tion et l’intégration osseuse.

Lorsque vous avez la cer­ti­tude de rem­plir les condi­tions pour la pose d’un implant, le plus dif­fi­cile est de choi­sir un méde­cin com­pé­tent pou­vant mener à bien l’intervention.

Comment choisir un dentiste fiable pour la pose d’implant dentaire ?

Dans votre recherche de den­tiste expé­ri­men­té, vous devez prendre en consi­dé­ra­tion un cer­tain nombre de cri­tères qui ne trompe pas. Il s’agit entre autres de :

La qualification du dentiste

Parce que la pose d’implant den­taire est une inter­ven­tion sen­sible qui a trait à votre esthé­tisme et san­té, il est impor­tant de le confier à un spé­cia­liste avec les qua­li­fi­ca­tions adé­quates. Pour ce fait, il est par exemple pos­sible de se ren­sei­gner auprès de l’ordre des chi­rur­giens-den­tistes qui est un pre­mier cri­tère de fia­bi­li­té. Cette démarche vous per­met de connaitre son sta­tut, ses diplômes ain­si que ses expé­riences. Après vos inves­ti­ga­tions, vous pou­vez contac­ter ce den­tiste pour la pose d’un implant dentaire.

Aus­si, si vous avez besoin d’être ras­su­ré par l’expérience d’une per­sonne ayant per­son­nel­le­ment vécu la situa­tion, il fau­dra vous tour­ner vers le bouche-à-oreille. Tou­te­fois, pre­nez garde aux avis que vous devez prendre en consi­dé­ra­tion. Sur­tout ceux pro­ve­nant des incon­nus ou des forums dis­cus­sions. Par ailleurs, votre méde­cin trai­tant ou phar­ma­cien pour­ra vous orien­ter vers un confrère den­tiste spé­cia­li­sé.

La transparence du cabinet

En dehors de la qua­li­fi­ca­tion, la trans­pa­rence est un excellent gage de fia­bi­li­té. Le cabi­net doit pou­voir vous pré­sen­ter les prix de ses pres­ta­tions avec exac­ti­tude et sans ambigüi­té. La pose d’implant den­taire comme toutes autres opé­ra­tions chi­rur­gi­cales, est une inter­ven­tion lourde qui néces­site un cer­tain coût. Ne serait-ce qu’en rai­son des consul­ta­tions, des médi­ca­ments, de la prise en charge de la chambre et autres.

Cer­tains chi­rur­giens ont ten­dance à appâ­ter les clients avec leur slo­gan « pas cher », sans pour autant être pré­cis sur le prix glo­bal. Vous devez donc avoir une cer­taine méfiance dans ces cir­cons­tances. Aus­si, le cabi­net choi­si doit être en mesure de vous four­nir un devis, lorsque vous en faites la demande. Si votre den­tiste ne peut pas vous four­nir ce docu­ment, ce n’est pas le bon !

L’hygiène du cabinet

Lorsque les deux pre­miers cri­tères sont rem­plis, vous devez main­te­nant vous faire une idée du cadre de tra­vail de votre poten­tiel futur chi­rur­gien. Pour ce fait, le pre­mier contact avec lui devra soit vous ras­su­rer ou vous dérou­ter. Lors de votre pre­mière visite, soyez atten­tifs à tous les petits détails. Notam­ment, l’état des locaux, du maté­riel et même de la blouse de votre dentiste.

En outre, véri­fiez si ce der­nier se dés­in­fecte avant et après vous avoir tou­ché. De même, sa manière de sté­ri­li­ser les équi­pe­ments est un point cru­cial à ne pas négli­ger, puisqu’il en va de votre état de san­té ! Enfin, rete­nez que le bon den­tiste n’est pas for­cé­ment celui qui dit oui à toutes vos demandes. Le bon chi­rur­gien pren­dra en compte vos anté­cé­dents médi­caux et votre état de san­té, avant de vous pro­po­ser la solu­tion idéale.

N’oubliez pas : Un bon chi­rur­gien doit prendre le temps de dis­cu­ter avec vous pour savoir si l’intervention est néces­saire ou a été déci­dée sur un coup de tête. 

Votre feeling avec le dentiste

Même si cet aspect semble ano­din, ce n’est pas le cas ! Même lorsque le den­tiste pos­sède toutes les qua­li­fi­ca­tions néces­saires et qu’il répond aux cri­tères pré­cé­dents, ne vous faites pas opé­rer par lui s’il ne vous met pas à l’aise.

Il est en effet impor­tant que vous soyez relaxé pour l’intervention, puisqu’un stress quel­conque pour­ra jouer sur vos résul­tats. Pre­nez en effet le temps de trou­ver un chi­rur­gien avec qui le cou­rant passe.

Combien de temps dure une pose d’implant dentaire ?

Il s’agit d’une inter­ven­tion lourde qui peut se faire au bout de quelques semaines à un an, selon le patient. Si la dent doit être extra­dée, le den­tiste devra lais­ser la gen­cive cica­tri­ser au moins pen­dant deux à trois mois. Ensuite, deux à six mois pour la pose de l’implant et de la fausse dent. Si votre état le per­met, l’extraction ain­si que la pose de la dent peuvent se faire le même jour. Alors, l’intervention est plus rapide. Dans tous les cas, il fau­dra vous armer de patience.

Derniers articles

Testostérone en patch Intrinsa : comment l’utiliser ?

Les problèmes liés à la sexualité de la femme ont longtemps été ignorés, alors...

THROMBOSE ET VOYAGE : « Le syndrome de la classe économique »

Les voyages long-courriers ont la réputation d’être épuisants physiquement. Il est toutefois important de...

Traitement médical de la maladie de Crohn

Première cause de maladie inflammatoire chronique intestinale devant la rectocolique hémorragique, la maladie de...

Thrombose veineuse profonde (TVP) et antivitamine K (AVK) :que savoir ?

La thrombose veineuse constitue l’une des manifestations principales de la maladie thromboembolique veineuse. Egalement...

Pour aller plus loin

Testostérone en patch Intrinsa : comment l’utiliser ?

Les problèmes liés à la sexualité de la femme ont longtemps été ignorés, alors...

THROMBOSE ET VOYAGE : « Le syndrome de la classe économique »

Les voyages long-courriers ont la réputation d’être épuisants physiquement. Il est toutefois important de...

Traitement médical de la maladie de Crohn

Première cause de maladie inflammatoire chronique intestinale devant la rectocolique hémorragique, la maladie de...