HomeSantéObésité : Causes, Facteurs de risques, Symptômes, Traitement

Obésité : Causes, Facteurs de risques, Symptômes, Traitement

Publié le

spot_img

L’obésité est une mala­die qui se tra­duit par une accu­mu­la­tion anor­male de la graisse cor­po­relle. Cette mala­die n’a pas qu’une inci­dence sur le phy­sique mais peut éga­le­ment entraî­ner d’autres pro­blèmes de san­té assez graves. Quelles en sont alors les causes ? Quels sont les signes indi­quant une obé­si­té ? Com­ment se passe la prise en charge de l’obésité ? On vous apprend le néces­saire à savoir sur l’obésité !

Obésité : Présentation

L’obé­si­té est une affec­tion qui se carac­té­rise par une aug­men­ta­tion exces­sive de la graisse cor­po­relle, sou­vent indi­quée par l’indice de masse cor­po­relle (IMC). En effet, l’IMC est un cal­cul qui tient compte de la taille d’une per­sonne et de son poids pour déter­mi­ner sa taille cor­po­relle nor­male. Ain­si, lorsque l’IMC d’une per­sonne est de 30 ou plus, on dit que la per­sonne souffre de l’obésité.

Par ailleurs, on dis­tingue trois formes d’obésité. Lorsque l’IMC est com­prise entre 30 et 34,5 il s’agit d’une obé­si­té modé­rée. Lorsqu’un patient pré­sente un IMC entre 35 et 39,9 il souffre d’obésité sévère. Un IMC supé­rieur à 40 indique la forme la plus avan­cée de l’obésité qui est l’obésité mor­bide. De plus, il faut sou­li­gner que l’obésité touche autant les hommes que les femmes. Les enfants sont aus­si à risque de cette maladie.

Obésité : Causes et Facteurs de risques

La majo­ri­té des gens deviennent obèses parce que leur apport en calo­ries est supé­rieur à leur besoin en éner­gie. En effet, lorsque vous consom­mez de façon exces­sive des ali­ments riches en calo­ries et que vos acti­vi­tés quo­ti­diennes ne per­mettent pas d’en brû­ler assez, la quan­ti­té non consom­mée est sto­ckée sous forme de graisse cor­po­relle. Cela entraîne donc au fil du temps une prise de poids exa­gé­rée qui indique l’obésité.

Tou­te­fois, l’obésité n’est pas liée uni­que­ment à la mau­vaise ali­men­ta­tion. Il existe plu­sieurs fac­teurs qui peuvent contri­buer à rendre une per­sonne obèse. En voi­ci quelques-uns !

La génétique et l’âge

L’obésité peut par­fois être due à une pré­dis­po­si­tion géné­tique. En effet, il peut arri­ver que les gènes que vous avez reçus de vos parents affectent l’efficacité de votre corps à conver­tir les ali­ments en éner­gie. Vous pour­riez ain­si avoir du mal à perdre du poids et avoir une quan­ti­té de masse cor­po­relle supé­rieure à la normale.

Par ailleurs, bien que l’obésité puisse sur­ve­nir à tout âge, le risque de déve­lop­per cette mala­die aug­mente au fil du temps quand vous pre­nez de l’âge. En réa­li­té, lorsque vous com­men­cez à vieillir, votre masse mus­cu­laire dimi­nue et cela entraîne une réduc­tion du taux méta­bo­lique. La prise de poids est donc faci­li­tée et peut conduire à l’obésité si vous êtes inactif.

L’environnement

Vous pour­riez deve­nir obèse à cause de votre envi­ron­ne­ment. Si vous vivez dans un milieu où vos choix ali­men­taires sont limi­tés, il est dif­fi­cile d’éviter l’obésité. Par exemple, si vous tra­vaillez ou dor­mez dans un lieu où vous n’avez qu’accès à des res­tau­rants de res­tau­ra­tion rapide, vous pour­riez prendre plus de calo­ries qu’il ne vous en faut et deve­nir obèse.

Aus­si, si vous fré­quen­tez des per­sonnes obèses qui ne mangent pas sai­ne­ment vous pour­riez être ame­né à avoir les mêmes habi­tudes ali­men­taires qu’elles et ain­si aug­men­ter votre risque d’obésité. Ega­le­ment, si vous n’avez pas appris à pré­pa­rer des repas sains ou que vous n’avez pas des endroits pro­pices pour le sport dans votre quar­tier, vous pour­riez deve­nir obèse au fil du temps.

L’inactivité et le manque de sommeil

Un mode de vie séden­taire peut aug­men­ter votre risque de deve­nir obèse. En réa­li­té, si vous consom­mez plus de calo­ries que vous n’en brû­lez par vos acti­vi­tés quo­ti­diennes, votre corps une accu­mu­la­tion de graisse cor­po­relle peut se pro­duire et entraî­ner l’obésité. Alors, si vous pas­sez beau­coup de temps devant un écran, vous devez veiller à ce que votre consom­ma­tion en calo­ries n’excède pas votre dépense éner­gé­tique afin d’éviter l’obésité.

De plus, le manque de som­meil peut aug­men­ter votre risque de deve­nir obèse. Si vous ne dor­mez pas suf­fi­sam­ment, des chan­ge­ments hor­mo­naux s’opèrent dans votre corps. En effet, le manque de som­meil entraîne une aug­men­ta­tion de l’hormone qui sti­mule l’appétit. Vous pour­riez avoir une sen­sa­tion d’être vrai­ment affa­mé et man­ger plus qu’il n’en faut.

Certaines maladies et médicaments

L’obésité peut être la consé­quence de cer­taines condi­tions médi­cales qui entraînent une prise de poids. Il s’agit de :

  • Syn­drome de Cushing ;
  • Syn­drome de Pra­der-Willi ;
  • Hypo­thy­roï­die ;
  • Syn­drome des ovaires polykystiques ;
  • Arthrose ;

Par ailleurs, la prise de cer­tains médi­ca­ments peut pro­vo­quer un gain de poids comme effet secon­daire et aug­men­ter le risque d’obésité. On peut rete­nir les pilules contra­cep­tives, les médi­ca­ments anti­psy­cho­tiques, cer­tains anti­dé­pres­seurs, les médi­ca­ments contre le dia­bète et les sté­roïdes.

Autres facteurs

Le risque de deve­nir obèse peut être aug­men­té par cer­tains fac­teurs psy­cho­lo­giques tels que le stress ou la dépres­sion. Il a été prou­vé que face à des situa­tions stres­santes ou en cas de dépres­sion, les gens ont plus ten­dance à se tour­ner vers des ali­ments riches en calo­ries pour trou­ver du confort émotionnel.

Aus­si, le sevrage taba­gique peut pro­vo­quer l’obésité. En effet, si vous avez l’habitude de fumer régu­liè­re­ment que vous arrê­tez subi­te­ment de le faire, vous pour­riez être ten­té de com­bler le manque par de la nour­ri­ture. Cela peut entraî­ner un gain de poids pou­vant conduire à l’obésité. Ega­le­ment, la gros­sesse cause une prise de poids qui peut être dif­fi­cile à perdre et pro­vo­quer l’obésité.

Obésité : Symptômes et Complications

Obé­si­té

L’obésité ne pro­voque pas en soi-même des symp­tômes. Le seul signe visible de l’obésité est la prise de poids exa­gé­rée qui s’observe. Tou­te­fois, l’obésité peut pro­vo­quer des pro­blèmes de san­té poten­tiel­le­ment graves. Ain­si, les per­sonnes obèses sont plus expo­sées à cer­tains pro­blèmes de san­té tels que :

  • Dia­bète de type 2 ;
  • Mala­die de la vési­cule biliaire ;
  • Apnée du som­meil ;
  • Mala­dies car­diaques et acci­dents vas­cu­laires cérébraux ;
  • Hyper­ten­sion artérielle ;
  • Cer­tains can­cers (can­cer des reins, du sein, du pan­créas, du rectum..)

Outre ces mala­dies, les per­sonnes obèses res­sentent fré­quem­ment de l’essoufflement et des dou­leurs rhu­ma­to­lo­giques. Il arrive même qu’elles déve­loppent une affec­tion arti­cu­laire comme l’arthrose. Les per­sonnes obèses souffrent aus­si par­fois de troubles de la cir­cu­la­tion san­guine des jambes. Une baisse de fer­ti­li­té est sus­cep­tible de se pro­duire sur une longue période.

Obésité : Diagnostic

Pour recon­naître l’obésité chez une per­sonne, il n’y a pas que le poids qui est consi­dé­ré. Ain­si, pour poser le diag­nos­tic de l’obésité, votre méde­cin effec­tue­ra cer­tains tests et exa­mens. Mais, il vous deman­de­ra d’abord vos anté­cé­dents médi­caux et ceux de votre famille pour déter­mi­ner si vous êtes pré­dis­po­sé géné­ti­que­ment à l’obésité.

Ensuite, il cal­cu­le­ra votre indice de masse cor­po­relle (IMC) en tenant compte de votre taille et de votre poids. Si votre IMC est égale ou supé­rieur à 30, il en dédui­ra que vous êtes obèse. Tou­te­fois, son diag­nos­tic ne s’achèvera pas là. Pour déter­mi­ner votre risque par rap­port aux pro­blèmes de san­té liés à l’obésité, votre méde­cin peut mesu­rer votre tour de taille.

Ain­si, si votre tour de taille est égale ou supé­rieur à 94 cm (hommes) ou supé­rieur ou égale à 80 cm (femmes), votre risque de déve­lop­per des mala­dies car­diaques et cer­tains can­cers est consi­dé­ra­ble­ment éle­vé. Votre méde­cin peut aus­si mesu­rer votre ten­sion arté­rielle, votre taux de cho­les­té­rol et votre gly­cé­mie pour déter­mi­ner votre risque d’autres mala­dies liées à l’obésité.

Obésité : Traitement

Pour évi­ter les pro­blèmes de san­té liés à l’obésité, il est impor­tant de vite pro­cé­der à sa prise en charge. Pour cela, vous devez opé­rer cer­tains chan­ge­ments dans votre mode de vie et vos com­por­te­ments. Des médi­ca­ments et des inter­ven­tions chi­rur­gi­cales peuvent aus­si être pro­po­sés par votre méde­cin pour vous aider à trai­ter l’obésité. Décou­vrons ensemble cha­cune de ces options de trai­te­ment de l’obésité !

Changements de style de vie

Si vous êtes une per­sonne obèse, vous devez revoir vos choix ali­men­taires pour pou­voir lut­ter contre la mala­die. L’important à gar­der à l’esprit est de réduire le nombre de calo­ries que vous consom­mez. Vous pou­vez avoir des conseils chez votre méde­cin pour savoir quelle quan­ti­té de calo­ries vous devez prendre chaque jour. Vous devez man­ger plus de légumes frais, des grains entiers et les fruits.

Chan­ger votre style de vie pour trai­ter votre mala­die implique aus­si que vous devez avoir un mode de vie plus actif. Met­tez-vous donc au sport. Il est conseillé aux per­sonnes obèses de faire au mini­mum 3 h d’exercice phy­sique par semaine. Cela per­met­tra de dimi­nuer une cer­taine quan­ti­té de la graisse cor­po­relle et d’éviter la prise de poids.

Changements de comportement

Pour vous débar­ras­ser de l’obésité, vous devez aus­si tra­vailler sur votre com­por­te­ment face à la mala­die. En effet, il est conseillé de dis­cu­ter avec votre méde­cin sur les pro­blèmes émo­tion­nels et com­por­te­ments qui vous poussent à une consom­ma­tion exces­sive de calo­ries. Cela vous per­met­tra de réflé­chir et de trou­ver les façons de faire face à ces pro­blèmes pour aller mieux.

Aus­si, pou­voir par­ler avec d’autres per­sonnes obèses comme vous vous per­met­tra d’avancer dans votre lutte contre l’obésité. En réa­li­té, vous pour­riez par­ta­ger avec eux les dif­fi­cul­tés que vous ren­con­trez dans votre com­bat pour vous débar­ras­ser de l’obésité. Il est donc conseillé d’intégrer les groupes de sou­tien aux per­sonnes obèses. Votre méde­cin ou les hôpi­taux locaux peuvent vous orien­ter sur les groupes de sou­tien de votre région.

Médicaments

Votre méde­cin peut vous pres­crire cer­tains médi­ca­ments pour faci­li­ter la perte de poids. Il s’agit de médi­ca­ments amai­gris­sants qui per­mettent de réduire votre appé­tit et ain­si de contrô­ler votre poids. Ces médi­ca­ments ne fonc­tionnent pas tous de la même manière. Cer­tains agissent en rédui­sant l’absorption des graisses et d’autres agissent en pro­cu­rant une sen­sa­tion de satié­té. Les plus pres­crits en cas d’obésité sont :

  • Orli­stat ;
  • Bupro­pion-nal­trexone ;
  • Phen­ter­mine-topi­ra­mate ;
  • Lira­glu­tide ;

Votre méde­cin tien­dra de vos anté­cé­dents médi­caux pour vous pres­crire les médi­ca­ments amai­gris­sants adap­tés à votre état de san­té géné­ral. Il faut noter aus­si que ces médi­ca­ments doivent être uti­li­sés com­plé­men­tai­re­ment à l’augmentation de l’activité phy­sique et à la réduc­tion de consom­ma­tion de calo­ries. Les médi­ca­ments de perte de poids ont éga­le­ment des effets secon­daires et ne fonc­tionnent pas pour tout le monde.

Chirurgie

La chi­rur­gie de perte de poids ou chi­rur­gie baria­trique peut être envi­sa­gée pour les per­sonnes souf­frant de l’obésité mor­bide et pour les­quelles les autres trai­te­ments ont été un échec. Elle per­met de perdre du poids soit en limi­tant l’absorption des ali­ments soit en rédui­sant la taille de l’estomac. Les chi­rur­gies cou­rantes uti­li­sées pour la perte de poids sont la chi­rur­gie de pon­tage gas­trique, l’anneau gas­trique réglable et le man­chon gastrique.

La chi­rur­gie de pon­tage gas­trique consiste pour le chi­rur­gien à créer une poche au somment de votre esto­mac connec­tée à votre intes­tin grêle. Ce que vous consom­mez s’écoule donc direc­te­ment de la poche crée pour l’intestin grêle. L’anneau gas­trique réglable consiste à sépa­rer l’estomac en deux poches grâce à une bande. Quant au man­chon gas­trique, il consiste à enle­ver une par­tie de l’estomac afin de réduire l’ingestion.

Obésité : Prévention

Obé­si­té

Lorsque l’on devient obèse, il faut avoir un men­tal fort et être per­sé­vé­rant pour pou­voir suivre le trai­te­ment conve­na­ble­ment afin de s’en débar­ras­ser. Il est mieux alors de prendre ses dis­po­si­tions pour contrô­ler son poids et ne pas deve­nir obèse. Trou­vez ici quelques pour pré­ve­nir l’obésité !

Bien s’alimenter et pratiquer des activités physiques

L’obésité est majo­ri­tai­re­ment due à la mal­bouffe. Il est donc impor­tant de faire atten­tion à ses habi­tudes ali­men­taires pour réduire son risque de deve­nir obèse. Veillez à man­ger sain et équi­li­bré. Evi­tez de consom­mer de façon abu­sive des ali­ments trop riches en calo­ries comme les pâtis­se­ries. Evi­tez éga­le­ment de gri­gno­ter entre les repas.

Pour pré­ve­nir l’obésité, vous devez aus­si pra­ti­quer une acti­vi­té phy­sique régu­lière afin de main­te­nir votre poids san­té. Même le fait de mar­cher beau­coup peut vous per­mettre d’éviter la prise de poids. Si vous le pou­vez, vous pou­vez faire du sport au moins une fois la semaine. Cela aide­ra à brû­ler les calo­ries en surplus.

Dormir suffisamment et limiter son stress

Si vous man­quez de som­meil, vous aurez ten­dance à avoir plus d’appétit et donc à beau­coup man­ger. Pri­vi­lé­giez donc vos moments de repos. Pen­dant la nuit, faites l’effort de faire les 8 heures de som­meil. Votre corps bien repo­sé ne sécré­te­ra pas assez l’hormone sti­mu­lant l’appétit.

Par ailleurs, le stress peut conduire à consom­mer plus que d’habitude. Evi­tez donc les situa­tions stres­santes autant que vous pou­vez. S’il vous arrive tou­te­fois d’être stres­sé, occu­pez-vous autre­ment au lieu de vous tour­ner vers la nour­ri­ture. Vous pou­vez aus­si uti­li­ser les méthodes de relaxa­tion pour vous cal­mer quand vous sen­tez le stress.

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...