HomeNon classéURETRITE MASCULINE RECENTE

URETRITE MASCULINE RECENTE

Publié le

spot_img

Recom­man­da­tions des Cen­ters for Disease Control (CDC)
Morb. Mor­tal. Wkly Rep, 1998 ; 47 n°RR‑1 – MAJ 2016
 

IST : recom­man­da­tion 2016 de la SFD
Gono­coc­cie géni­tale non compliquée :
La cef­triaxone (dose unique de 500 mg IM) est recom­man­dée, en par­ti­cu­lier pour les formes pharyngées
Le céfixime ne doit plus être uti­li­sé en rai­son des résis­tances fréquentes
Un TT actif sur Chla­my­diae doit être sys­té­ma­ti­que­ment associé
Chez les sujets aller­giques au bêta­lac­ta­mines, les alter­na­tives sont bien moins effi­caces : Azi­thro­my­cine forte dose (2 gr PO) avec des into­lé­rances et de la résis­tance Gen­ta­mi­cine (dose unique de 240 mg IM), mais avec une dif­fu­sion pha­ryn­gée moyenne Cipro­floxa­cine (dose unique de 500 mg PO), mais avec des résis­tances autour de 50%
Un contrôle de l’é­ra­di­ca­tion à J7, et adap­ta­tion, si néces­saire, à l’an­ti­bio­gramme est recommandé
Source : Info-anti­bio N°65 : Mars 2016


VOIR MAJ 2005 :AFSSAPS : Uré­trites et cer­vi­cites non com­pli­quées Le trai­te­ment anti­bio­tique pro­ba­bi­liste [Lire]

  • Chez un patient ne pou­vant pas être sui­vi ni faire de prelèvement
    Asso­cier un trai­te­ment minute pour la gono­coc­cie et de l’in­fec­tion par . trachomatis
    Faire une pres­crip­tion de séro­lo­gies HIV, hépa­tite B si néces­saire, VDRL + TPHA
    Il fau­dra convaincre la patient de contac­ter rapi­de­ment son(sa) partenaire.
  • Chez un patient pou­vant être suivi
    Pré­lè­ve­ment uré­tral ou du pre­mier jet uri­naire avec recherche de C. Trachomatis.
    On pro­po­se­ra les séro­lo­gies HIV, hépa­tite B si néces­saire, VDRL + TPHA
    Selon la cli­nique, on pres­cri­ra un trt pour une gono­coc­cie et/ou une uré­trite à C Tra­cho­ma­tis. Dans tous les cas le patient est revu qques jours plus tard avec les résul­tats des pré­lè­ve­ments et séro­lo­gies pour adap­ta­tion du traitement.
    Le(la) par­te­naire sera alors vive­ment incité(e) à consul­ter un médecin.

=====================================

En 2005 com­ment traiter ?
(Texte com­plet AFSSAPS 2005 [Lire]

La prise en charge doit éga­le­ment inté­res­ser le ou les partenaire(s) récent(s) et /ou habituel(s).
Le pré­lè­ve­ment bac­té­rio­lo­gique est indispensable.
L’é­ta­blis­se­ment d’un dia­logue entre le pra­ti­cien et son patient sur les pra­tiques sexuelles et leurs risques ain­si que sur la façon de les pré­ve­nir, est indispensable.

Le trai­te­ment anti­bio­tique pro­ba­bi­liste doit être mis en oeuvre aus­si­tôt après le prélèvement.
Le sché­ma sui­vant est recommandé :

  • Trai­te­ment anti-gonococcique
    – pre­mière inten­tion : cef­triaxone : 250 à 500 mg en une seule injec­tion (intra-mus­cu­laire ou intra-vei­neuse) le dosage à 250 mg n’est pas faci­le­ment disponible*.
    – seconde inten­tion : céfixime : 400 mg en une prise orale unique.

    En cas de contre-indi­ca­tion aux bêta-lac­ta­mines : spec­ti­no­my­cine : 2 g en une seule injec­tion intra-musculaire.
    Sous contrôle bac­té­rio­lo­gique : cipro­floxa­cine : 500 mg en une prise orale unique.

  • . Asso­cié au trai­te­ment anti- Chlamydia
    – azi­thro­my­cine : 1 g en monodose ;
    – ou doxy­cy­cline : 200 mg/jour en deux prises par voie orale pen­dant 7 jours.
  • Autres mesures – Prévention
    – Des séro­lo­gies (syphi­lis, infec­tion à VIH, hépa­tite B, hépa­tite C) sont à pra­ti­quer en tenant compte des délais de séro-conversion.
    – La vac­ci­na­tion contre l’hé­pa­tite B doit être pro­po­sée à tout patient non immunisé.
    – Les rap­ports pro­té­gés (uti­li­sa­tion de pré­ser­va­tifs) doivent être préconisés.

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...