HomeNon classéTraitement médical pour le passage d’une lithiase urétérale

Traitement médical pour le passage d’une lithiase urétérale

Publié le

spot_img

Source : Minerva‑f 2007;6(3):41–2 – PDF http://www.minerva-ebm.be
Hol­ling­sworth JM et al. Medi­cal the­ra­py to faci­li­tate uri­na­ry stone pas­sage : a meta-ana­ly­sis. Lan­cet 2006;368:1171–9.
MAJ 08/2015

Les crises de coliques néphré­tiques ne repré­sentent pas une affec­tion fré­quente en méde­cine géné­rale (2,4 pour 1 000 patients vus sur l’année)1 mais 5 à 12% de la popu­la­tion en pré­sentent au moins une au cours de sa vie2 et l’affection est fré­quem­ment réci­di­vante. Elles néces­sitent une inter­ven­tion urgente pour sou­la­ger la dou­leur mais aus­si le pas­sage d’une lithiase au-delà de l’uretère. Cer­tains médi­ca­ments, les anta­go­nistes cal­ciques et les alpha-blo­quants, pour­raient favo­ri­ser et/ou accé­lé­rer une éli­mi­na­tion. Cette éli­mi­na­tion se fait spon­ta­né­ment dans 71–98% des cas pour une lithiase <= 5 mm. Une méta-ana­lyse n’avait pas encore été réa­li­sée sur ce sujet.

Si une inter­ven­tion inva­sive n’est pas indis­pen­sable, elle doit être évi­tée au vu des risques qu’elle com­porte : 10 à 20% de com­pli­ca­tions pour une uré­té­ro­sco­pie, avec com­pli­ca­tions graves (per­fo­ra­tion uré­té­rale, avul­sion, sté­nose) dans 3 à 5% des cas5. Une litho­trip­sie doit sou­vent être plu­sieurs fois répé­tée et com­porte un risque de sai­gne­ment sous cap­su­laire rénal. Le coût de ces inter­ven­tions est plus éle­vé que celui des médi­ca­ments, auquel il faut ajou­ter l’hospitalisation éven­tuelle. La méta-ana­lyse ne donne cepen­dant aucune pré­ci­sion sur le lieu de trai­te­ment des patients avec un trai­te­ment médicamenteux.

Cette méta-ana­lyse montre, chez des adultes d’âge moyen (35 à 45 ans) pré­sen­tant une lithiase majo­ri­tai­re­ment uré­té­rale dis­tale (der­nier tiers) sans indi­ca­tion for­melle d’intervention, que l’administration d’un anta­go­niste cal­cique (nifé­di­pine) ou d’un alpha-blo­quant (tam­su­lo­sine le plus sou­vent) per­met un pas­sage plus fré­quent et aus­si sou­vent plus rapide de la lithiase. Cette conclu­sion est basée sur des études de petite taille et demande donc confir­ma­tion dans de plus larges populations.

Escu­lape
Il reste judi­cieux d’as­so­cier un AINS, un spa­mo­ly­tique.… et un antalgique.
J’y ajou­te­rais « la cha­leur » (bain douche, bouillote..) et – contrai­re­ment à la res­tric­tion hydrique – bou­gez, buvez.… éli­mi­nez quand c’est possible
Voir éga­le­ment : Les lithiases urinaires

MAJ 2015
Colique néphré­tique, inuti­li­té des trai­te­ments pour accé­lé­rer l’évacuation du calcul

L’étude s’appelle SUSPEND publiée dans le Lan­cet. Elle a ran­do­mi­sé 1167 patients, 1136 seront ana­ly­sables, en trois bras, pla­ce­bo, nife­di­pine et tam­su­lo­sine. Le cri­tère prin­ci­pal d’évaluation est la pro­por­tion de patients n’ayant pas eu besoin d’un trai­te­ment com­plé­men­taire pour éli­mi­ner la lithiase uri­naire à 4 semaines. Il fal­lait que la lithiase, vu au scan­ner, ne dépasse pas 10 mm, dans 75% des cas elle est infé­rieure à 5 mm. Les patients sont des patients lithia­siques classiques.
Dans les trois groupes, à 4 semaines post ran­do­mi­sa­tion, 80% des patients ont éli­mi­né leur cal­cul sans recours à l’urologue, la tam­su­lo­sine et la nifé­di­pine ne dégage aucun béné­fice, pas d’augmentation d’élimination, pas de dimi­nu­tion de la dou­leur (inten­si­té et durée), pas d’amélioration de la qua­li­té de vie. Il y a juste des effets secon­daires. [Lien / perruchenautomne.eu]

Derniers articles

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....

Optimisation de la santé de la prostate : implications de quelques études

Les troubles de la prostate, notamment le cancer, sont des problèmes assez récurrents chez...

Pour aller plus loin

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....