HomeNon classéThrombose veineuse profonde (TVP) et antivitamine K (AVK)

Thrombose veineuse profonde (TVP) et antivitamine K (AVK)

Publié le

spot_img

Le diag­nos­tic de throm­bose vei­neuse pro­fonde (ou phlé­bite) est dif­fi­cile. Les élé­ments pour y par­ve­nir sont :

  • Evoquer/rechercher la TVP dans les situa­tions à risques (chi­rur­gie, voyage, contra­cep­tion, ATCD fami­liaux, etc..)
  • Des signes locaux peu spé­ci­fiques : dou­leur, rou­geur, signe de Homman
  • Un dosage des d‑dimères dont la valeur pré­dic­tive néga­tive des D‑dimères est confir­mée [Lire]
  • Un écho-dop­pler

TRAITEMENT

MAJ 2014
Les NACO Riva­roxa­ban XARELTO ® et apixa­ba­nixa­ban ELIQUIS ®
sont de plus en plus pres­crit dans cette indication.
[Xarel­to] —- [Eli­quis]


Il asso­cie une hépa­ri­no­thé­ra­pie et les AVK pour pré­ve­nir l’ex­ten­sion du throm­bus, aider la reper­méa­bi­li­sa­tion et évi­ter la migra­tion embo­lique pulmonaire.

L’hé­pa­ri­no­thé­ra­pie par cal­ci­pa­rine à dose thé­ra­peu­tique est ins­tau­rée dès le diag­nos­tic fait (voire avant si la cli­nique est trés évo­ca­trice). [Lire]
Dans le même temps les AVK sont intro­duits (càd en che­vau­che­ment). Le pre­mier contrôle d’INR est faite à 36 heures (avec les pla­quettes) puis l’INR doit être mesu­ré tous les 2 jours.

NB :Tous les essais cli­niques contrô­lés dis­po­nibles dans la lit­té­ra­ture inter­na­tio­nale et de réfé­rence sur­les­quels reposent les indi­ca­tions des AVK (mala­die throm­boem­bo­lique vei­neuse, pro­thèses val­vu­laires car­diaques, fibril­la­tion auri­cu­laire, infarc­tus du myo­carde…) ont été réa­li­sés avec la seule war­fa­rine (Cou­ma­dine ®) qui en consé­quence est le seul AVK de réfé­rence au niveau inter­na­tio­nial [Lire]

Voir éga­le­ment les recom­man­da­tions de l’AF­SSAPS [Lire] liens vers Indi­ca­tions, sur­veillance , pré­cau­tions, contre-indi­ca­tions, CAT devant un INR trop éle­vé et conseils et infor­ma­tion pour le patient

INR cible 2,5
2 < zone thé­ra­peu­tique < 2,5


L’hé­pa­ri­no­thé­ra­pie est arré­tée aprés 2 ou 3 INR en zone thé­ra­peu­tique (6 jours)

DUREE DU TRAITEMENT
3 à 6 mois quelque soit le type de TVP (idem si embo­lie pul­mo­naire) et la loca­li­sa­tion (proxi­male ou distale)
A vie en cas de réci­dive ou d’a­no­ma­lie majeure de la coa­gu­la­tion (défi­cit en anti­trhom­bine 3, défi­cit en pro­téine C ou S, résis­tance à la pro­téine éctivée,..)

Derniers articles

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

Pour aller plus loin

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...