HomeNon classéEPAULE DOULOUREUSE

EPAULE DOULOUREUSE

Published on

spot_img

Source http://www.med.univ-tours.fr/enseign/locomoteur/eppoly.html

L’épaule douloureuse est parmi les motifs les plus fréquents de consultation en pratique médicale. Dans la grande majorité des cas, cette douleur est liée à une souffrance périarticulaire (” périarthrite “), en particulier de la coiffe des rotateurs.
Mais, comme les autres articulations, l’épaule peut être le siège d’arthrite, d’arthrose et d’autres pathologies articulaires ou osseuses.

Dans la grande majorité des cas de douleur de l’épaule, 4 tableaux cliniques élémentaires, qui orientent chacun vers différents diagnostics étiologiques, peuvent être identifiés.

  • Epaule douloureuse simple
    Il n’y a pas de limitation des mobilités actives et passives (les mobilités actives sont parfois limitées par la douleur, mais les mobilités passives, bien que douloureuses, ne le sont pas).
    Elle résulte le plus souvent d’une tendinite dégénérative de la coiffe des rotateurs à ses différents stades (si les radiographies sont normales ou ne montrent que des altérations dégénératives modérées) ou d’une tendinite calcifiante au stade chronique, parfois d’une arthrose de l’articulation acromio-claviculaire.
  • Epaule hyperalgique
    Elle se caractérise par une douleur violente, une limitation majeure des mouvements actifs et passifs (l’examen clinique étant souvent presque impossible de ce fait).
    Elle peut résulter d’une arthrite aiguë (arthrite septique, chondrocalcinose, …,) mais aussi, et souvent, d’une bursite aiguë secondaire à une tendinite calcifiante (les calcifications tendineuses doivent alors être vues sur les radiographies).
  • Epaule pseudo-paralytique
    Il y a une limitation marquée des mobilités actives, sans limitation des mobilités passives.
    Elle résulte d’une rupture importante de la coiffe des rotateurs si l’examen neurologique est normal (sinon il s’agit d’une épaule paralytique).
  • Epaule gelée
    Il existe une limitation franche des mobilités actives et passives.
    Elle résulte d’une capsulite rétractile (si les radiographies sont normales), mais peut aussi résulter de toute autre arthropathie de l’épaule.

Texte intégral http://www.med.univ-tours.fr/enseign/locomoteur/eppoly.html

..

  

 

Latest articles

Métrorragies : causes, méthodes de diagnostic, traitements

Le corps humain est un ensemble d’engrenages bien huilés. Ils fonctionnent parfaitement grâce à...

LES PROSTATITES  : TYPES, CAUSES, SYMPTÔMES, COMPLICATIONS, DIAGNOSTIC, TRAITEMENTS

Les prostatites sont des inflammations de la prostate ou de la glande prostatique. Cette...

NT-proBNP : intérêt en biologie clinique 

Le NT-proBNP est une hormone retrouvée au cœur de nombreux mécanismes physiologiques dans l’organisme....

PAPILLOMAVIRUS ET CONDYLOMES  : MODE DE TRANSMISSION, CIBLES, SYMPTÔMES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT

Les condylomes (ou verrues) figurent parmi les infections sexuelles les plus fréquentes. Ils sont...

More like this

Métrorragies : causes, méthodes de diagnostic, traitements

Le corps humain est un ensemble d’engrenages bien huilés. Ils fonctionnent parfaitement grâce à...

LES PROSTATITES  : TYPES, CAUSES, SYMPTÔMES, COMPLICATIONS, DIAGNOSTIC, TRAITEMENTS

Les prostatites sont des inflammations de la prostate ou de la glande prostatique. Cette...

NT-proBNP : intérêt en biologie clinique 

Le NT-proBNP est une hormone retrouvée au cœur de nombreux mécanismes physiologiques dans l’organisme....