HomeNon classéProdromes et premiers symptômes des troubles bipolaires

Prodromes et premiers symptômes des troubles bipolaires

Publié le

spot_img

Si en pré­sence d’un accès maniaque typique [Lire], le diag­nos­tic de trouble bipo­laire ou de psy­chose mania­co-dépres­sive est géné­ra­le­ment faci­le­ment por­té, les formes aty­piques ou les pro­dromes res­tent trop sou­vent ignorés.
De nom­breux patients sont confron­tés à la loi pour des actes de délin­quance com­mis lors d’é­pi­sodes maniaques avec dés­in­hi­bi­tion bien avant qu’un diag­nos­tic ait été porté.

La mala­die peut se décla­rer à tout âge avec 3 pics de fré­quence : ado­les­cence, 25 et 40 ans. Outre des actes délic­tueux, un chan­ge­ment bru­tal d’hu­meur (cas­sure avec l’é­tat anté­rieur), une mul­ti­pli­ci­té de pro­jets et des dépenses exces­sives doivent être de signes d’alarme.
Dans la tranche d’âge des 16–22 ans, pic de fré­quence d’ap­pa­ri­tion des troubles bipo­laires, des com­por­te­ments asso­ciaux peuvent pas­ser pour « une crise d’a­do­les­cence » et la consom­ma­tion de toxiques bana­li­sée alors que dans 60 % des cas, des troubles bipo­laires y sont associés.

Pen­dant les années qui séparent l’ap­pa­ri­tion des pre­miers symp­tômes nets du diag­nos­tic, ces patients à hauts risques (dépenses exa­gé­rées, vie affec­tive chao­tique, troubles des conduites avec dif­fi­cul­tés pro­fes­sion­nelles, pro­blèmes médi­co-légaux, ten­ta­tives de sui­cide [50 %] ou sui­cide (1 sur 5 ) vont rece­voir des thé­ra­peu­tiques inappropriées.

Voir :

  • les troubles bipo­laires [Lire] ++++
  • Dépis­tage des troubles bipo­laires (Ques­tion­naire)[Lire]
  • Ques­tion­naire de dépis­tage des troubles bipo­laires [Lire]
  • Une dépres­sion : les dépri­més uni­po­laires évo­luent dans 50 % des cas vers un TB. Il faut recher­cher les moments d’hy­po­ma­nie (res­sen­tis comme un bien-être), peu évo­qués par le dépri­mé, être vigi­lant face à une réponse trop rapide à l’ins­tau­ra­tion d’un trai­te­ment anti­dé­pres­seur (en faveur d’un TB) et sur­veiller les éven­tuelles oscil­la­tions thy­miques après l’a­mé­lio­ra­tion symp­to­ma­tique de la dépression
    En par­ti­cu­lier, la dépres­sion de l’en­fant se pré­sente de façon dif­fé­rente : peu ou pas de tris­tesse, hyper­som­nie, prise de poids, irri­ta­bi­li­té, plaintes soma­tiques, anxié­té, sen­ti­ment de vide.
    A noter qu’un trai­te­ment anti­dé­pres­seur par tri­cy­clique ou IRS peut pro­vo­quer une flam­bée sous la forme d’un épi­sode maniaque.
  • L’hy­po­ma­nie cor­res­pond à une forme atté­nuée de manie. Dans les formes dis­crètes de l’a­dulte, elle peut s’ac­com­pa­gner d’une amé­lio­ra­tion des per­for­mances et de la créa­ti­vi­té com­pa­tible avec la vie socio-pro­fes­sion­nelle du patient.
  • L’hy­po­ma­nie de l’en­fant et de l’a­do­les­cent peut s’ex­pri­mer par des accès de colère, une « tem­pête affec­tive », un excès de fami­lia­ri­té, une hyper­ac­ti­vi­té, des troubles de l’at­ten­tion, une indis­ci­pline sco­laire, une hyper­sexua­li­té, un sen­ti­ment de toute-puis­sance, des conduites à risque et/ou antisociales.
  • Des conduites addic­tives : 30 % des ado­les­cents et des adultes jeunes ayant un trouble bipo­laire font des abus d’alcool/drogue qui modi­fient le tableau et rendent le diag­nos­tic dif­fi­cile (pré­sence de symp­tômes psy­cho­tiques non congruents à l’humeur)
  • Les troubles du com­por­te­ment (impul­si­vi­té, irri­ta­bi­li­té, agres­si­vi­té, troubles des conduites) doivent atti­rer l’at­ten­tion. De plus, il existe une comor­bi­di­té anxieuse impor­tante avec le trouble bipo­laire (anxié­té géné­ra­li­sée, pho­bie sociale) com­pli­quant la prise en charge.
  • Des troubles des conduites alimentaires

Devant un tableau aty­pique chez l’a­dulte, la recherche de ces élé­ments dans l’en­fance ou l’a­do­les­cence per­met aus­si d’o­rien­ter le diagnostic.

Les thy­mo­ré­gu­la­teurs consti­tuent le trai­te­ment des troubles bipolaires.

Sur Escu­lape : Voir

  • les troubles bipo­laires [Lire] ++++
  • les pre­miers symp­tômes du trouble bipo­laire [Lire]
  • Dépis­tage des troubles bipo­laires (Ques­tion­naire)[Lire]
  • Ques­tion­naire de dépis­tage des troubles bipo­laires [Lire]
  • La psy­chose mania­co-dépres­sive [Lire]
  • Les accès maniaques symp­to­ma­tiques càd d’o­ri­gine orga­nique (tumeur, troubles ioniques, etc…) [Lire]

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...