HomeNon classéSOMMAIRE DU MOIS

SOMMAIRE DU MOIS

Publié le

spot_img

 
Avril 2002
N° 227 – Tome 22 – P 241 – 320

EDITORIAL
    • Dif­fu­sez les données !

LE MOT DE GASPARD

    Mousse…

ACTUALITES MEDICAMENTS AMBULATOIRES

  • NEURONTIN ° (Gaba­pen­tine) : Nou­velle indi­ca­tion : pour les névral­gies post­zos­té­riennes, e, recours aprés l’amitriptyline
  • INEXIUM ° (eso­mé­pra­zole) : Un iso­mère de l’o­mé­pra­zole sans pro­grés thérapeutique
  • DEPRENYL ° (sélé­gi­line) : Avec 6 ans de recul : trop de risque dans la mala­die de Parkinson
    Stra­té­gies Vac­cins coque­lu­cheux : choi­sir entre l’ef­fi­ca­ci­té et les effets indésirables.
  • MUSE ° (alpros­ta­dil uré­tral) : Nou­velle forme, pas supé­rieure à la forme injectable
  • NARAMIG °, IMIGRANE °, ZOMIG ° (trip­tan) : Nou­velles boîtes de 12 : gare aux cépha­lées auto-entre­te­nus !

    ACTUALITES MEDICAMENTS HOSPITALIERS

  • VIREAD ° (téno­fo­vir) : Utile en cas d’é­chec d’autres anti-HIV
  • AMBISOME °(ampho­té­ri­cine B lipo­so­male) Nou­velles indi­ca­tions : un pro­grès pour cer­tains cas de cryp­to­coc­coses neu­ro­mé­nin­gées et de sus­pi­cions d’in­fec­tions fon­giques chez des patients neu­tro­pé­niques fébriles

    ACTUALITES A LA LOUPE

  • Métha­done : pres­crip­tion pos­sible par les méde­cins hospitaliers
  • Sels de réhy­dra­ta­tion : bien­tôt remboursables ?
  • Sub­sti­tuts nico­ti­niques gra­tuits pour cer­tains patients
  • 8 com­plé­ments de gamme-copies
  • etc…

    VIGILANCE

  • Décès dus aux lits médicaux
  • Isché­mie colique et triptans
  • Més­usage de la zopiclone
  • Troubles car­diaques et sibu­tra­mine

    Troubles graves du rythme ven­tri­cu­laire, morts subites et neuroleptiques
    La plu­part des obser­va­tions concernent les phé­no­thia­zines mais aucun neu­ro­lep­tique n’est exempt de risque. La sur­veillance ECG, la plus petite dose effi­cace, la recherche de fac­teur de risque de tor­sade de pointe ou d’as­so­cia­tions à risque res­tent nécessaires

    Agra­nu­lo­cy­toses dues au dobé­si­late de cal­cium (Doxium °)
    Compte tenu de l’ab­sence de béné­fice démon­tré sur des troubles bénins, prendre un risque d’a­gra­nu­lo­cy­tose est in jus­ti­fiable. L’ar­rêt de toute pres­crip­tion est logique ain­si que le retrait du marché

    Enquête fran­çaise sur la dapsone
    Les effets indé­si­rables de ce déri­vé sul­fo­né sont trés variés. Le RCP a été enri­chi à juste titre.

    STRATEGIES
    DHEA
    La nou­velle esbroufe

    DHEA, fon­taine de jou­vence, qui main­tien­drait le corps jeune, l’es­prit alerte et entre­tien­drait la libi­do. Super­hor­mone qui pro­té­ge­rait contre les prin­ci­pales causes de mor­ta­li­té : patho­lo­gie car­dio­vas­cu­laire, can­cers, défaillances du sys­tème immu­ni­taire, patho­lo­gies dégé­né­ra­tives, etc…
    En réa­li­té, pas un seul de ces bien­faits n’est démon­tré par des essais cli­niques de métho­do­lo­gie cor­recte ver­sus pla­ce­bo. Sur l’autre pla­teau de la balance, les effets indé­si­rables sont bien réels et inquié­tants : des effets andro­gé­niques et des élé­ments en faveur qu’un risque de can­cers hormonodépendants.
    Actuel­le­ment l’en­goue­ment pour la DHEA ne repose sur aucune don­née solide. Il ne fait ni pres­crire ni conseiller cette mys­ti­fi­ca­tion mul­ti­mé­dia­ti­sée. Il y a beau­coup mieux pour aider à bien vieillir.

    CANCER DU TESTICULE METASTASE
    Bien choi­sir la chimiothérapie
    Le pro­nos­tic a été nota­ble­ment amé­lio­ré par la chi­mio­thé­ra­pie dont l’ef­fi­ca­ci­té a été prou­vée par essais cli­niques ran­do­mi­sés solides. Le pro­to­cole dit BEP amé­ri­cain est le plus effi­cace en termes de mor­ta­li­té à long terme

    TRAITER LES DOULEURS POSTSOTERIENNES
    Les imi­pra­mi­niques res­tent la référence.
    Les anti­vi­raux à la phase aiguë ne dimi­nuent pas la fré­quence des dou­leurs post­zos­té­riennes mais abrègent ces dou­leurs. Les imi­pra­mi­niques res­tent la réfé­rence mal­gré leur effi­ca­ci­té limi­tée. La gala­pen­tine, plu­tôt moins effi­cace, est un recourt

    MENACE DE PREMATURITE
    Une cure de corticoïde

    En cas de menace d’ac­cou­che­ment pré­ma­tu­ré avant la 34ème semaine d’a­mé­nor­rhée, l’ad­mi­nis­tra­tion à la mère de béta­mé­tha­sone ou de dexa­mé­tha­sone en IM pen­dant 2 jours a un effet béné­fique sur la mor­ta­li­té néo­na­tale, le risque de détresse res­pi­ra­toire et d’hé­mor­ra­gie céré­brale intra­ven­tri­cu­laire du nouveau-né

    RETICENCES A PRATIQUER LE BOUCHE A BOUCHE
    Le risque infec­tieux est en réa­li­té extre­me­ment faible. Aucun cas de trans­mis­sion du HIV n’a jamais été rapporté.

    Tri­cho­mo­nas sans symp­tômes chez la femme enceinte : ne pas traiter
    Tamoxi­fène adju­vant : pas plus de 5 ans

    SITES WEB

  • INFOBANQUE AMC http://mdm.ca/cpgsnew/cpgs‑f/index.asp Banque de guides pra­tique de l’As­so­sia­tion Médi­cale Cana­dienne réper­to­riant 1500 docu­ments dont un tiers en fran­çais (Bilingue fran­çais-anglais, accès gra­tuit sans mot de passe)
    Voir éga­le­ment www.cma.ca le site de l’As­so­sia­tion Médi­cale Canadienne

    FORUM

  • Pres­crip­tion : main­te­nir le cap
  • La qua­li­té de vie face à la quan­ti­té de travail
  • DCI : unanimité
  • Angois­sés chro­niques, soyez rassurés

 

ACCUEIL
ANCIENS NUMEROS
ABONNEMENT
SOMMAIRE DU MOIS

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...