HomeNon classéPROTOCOLE RELATIF A L'EXAMEN DES PERSONNES REVENANT DE HONGKONG ET HANOI ET...

PROTOCOLE RELATIF A L’EXAMEN DES PERSONNES REVENANT DE HONGKONG ET HANOI ET PRESENTANT UN SYNDROME RESPIRATOIRE

Published on

spot_img

INFORMATIONS DESTINEES AUX PROFESSIONNELS DE SANTE
Direction Générale de la Santé
8, av de Ségur. 75007 Paris.
Le 15 mars 2003.

1. Toute personne de retour de Hongkong ou de Hanoi depuis moins de 15 jours présentant :
une fièvre >38°C d’apparition brutale ET des symptômes respiratoires (toux, essoufflement, difficultés respiratoires) et tout contact vivant au foyer de ces personnes présentant les mêmes symptômes

  • Doit recevoir immédiatement un traitement curatif définit à l’annexe 1
  • Doit être hospitalisée en isolement dans un service spécialisé en maladie infectieuse disposant des équipements nécessaires et d’un service de laboratoire : utiliser prioritairement les hôpitaux référents de l’annexe 2 .
  • Des précautions doivent être prises concernant le transport du malade à l’hôpital (annexe 3)
  • Doit faire l’objet rapidement d’un prélèvement dans les conditions définies à l’annexe 4
  • Les précautions générales définies à l’annexe 5 doivent être appliquées

2. Tout contact proche asymptomatique de ces personnes doit recevoir un traitement prophylactique tel que défini à l’annexe 6

Annexe 1 : Traitement curatif
Il doit être donné dès cette première visite au domicile à toutes les personnes symptomatiques (cas index ou secondaire) et comprend :

  • Oseltamivir (Tamiflu) à administrer selon le protocole suivant :
    —- Chez l’adulte, un comprimé matin et soir soit 150 mg par jour pendant cinq jours
    —- Chez l’enfant, à partir de l’âge d’un an en fonction du poids (la suspension orale contient 12 mg par ml) :

    • Jusqu’à 15 kg : 30 mg deux fois par jour pendant cinq jours
    • De plus de 15 kg à 23 kg : 45 mg deux fois par jour pendant cinq jours
    • De plus de 23 kg à 40 kg : 60 mg deux fois par jour pendant cinq jours
    • De plus de 40 kg: 75 mg deux fois par jour pendant cinq jours
  • ou Zanamivir (Relenza) : à administrer selon le protocole suivant :
    – Chez l’adulte, et chez l’enfant à partir de l’âge de douze ans, deux inhalations endobuccales matin et soir pendant cinq jours selon les instructions du fabricant.
  • – Ou Amantadine (Mantadix) : à administrer selon le protocole suivant :
    • Chez l’adulte, deux capsules soit 200 mg par jour en une ou deux prises jusqu’à 24-48 heures après l’arrêt des symptômes.
    • Chez l’adulte de plus de 65 ans, une capsule soit 100 mg par jour en une prise jusqu’à 24-48 heures après l’arrêt des symptômes.
    • Chez l’enfant à partir de l’âge de six ans, 5 mg par kg de poids sans dépasser 150 mg par jour
    • En cas d’insuffisance rénale, adapter la posologie en suivant la monographie du dictionnaire Vidal, par exemple

Devant l’incertitude de l’étiologie virale et face à la possibilité d’infection bactérienne notamment par Chlamydia sp., il sera administré simultanément :

  • Doxycycline : deux comprimés à 100 mg par jour pendant dix jours
  • Ou chez la femme enceinte et l’enfant, un macrolide à la posologie habituelle pendant dix jours.

Annexe 3 : Transfert du lieu d’examen clinique à l’hôpital

Transport sanitaire des patients suspects

  • OBJECTIFS Eviter toute contamination des personnels et des moyens de transport sanitaires.
  • MOYENS PROTECTION DE L’EQUIPE : l’objectif est de ne pas être en contact avec les liquides organiques.1) Masque de protection 2) Lunettes individuelles de protection ; 3) Deux paires de gants en latex qui doivent être renouvelés au bout d’une demi-heure.
  • PROTECTION DU MATERIEL ET DU VEHICULE

    Doubler les sacs poubelles pour les déchets et les déjections liquides. Retourner les bords vers l’extérieur pour le remplissage.
    ” N’utiliser que du linge à usage unique (équipement individuel, draps et couvertures alu, changes et alèses) qui sera incinéré.
    ” Préparer le matériel avant de prendre le malade en charge pour ne pas contaminer les tiroirs. Retirer du véhicule tout ce qui n’est pas indispensable pour le transport de ce malade.
    ” Protéger le matériel de la paroi de l’ambulance et le respirateur avec une couverture alu.

  • TRANSPORT :

    Pas de prélèvement biologique au cours du transport.
    Le chauffeur évite, si possible, le contact avec le malade et reste au volant..
    L’infirmier ou l’autre ambulancier reste dans la cellule sanitaire pendant le transport et jusqu’au retour à la base pour éviter la contamination de la cabine. Celle-ci sera quand même pulvérisée au retour avec un produit antiseptique approprié bactéricide et virulicide.

• DANS LE SERVICE RECEVEUR :

” Le chauffeur pendant ce temps peut mettre dans un sac à déchets doublé les protections du

véhicule, quitte sa première protection et procède à la première pulvérisation du véhicule

avec le produit bactéricide et virulicide.

• A LA BASE :

” Ne pas rentrer l’ambulance dans le garage.

” Les fûts à déchets (munis de sacs à déchets retournés sur les bords du fûts), le

pulvérisateur et le matériel de nettoyage seront sortis du garage.

” Doubler les gants de protection.

” Mettre un tablier plastique si besoin.

” Nettoyer avec un produit bactéricide et virulicide intérieur et extérieur des poignées.

” Pulvériser avec le même produit à l’intérieur et laisser agir 30 minutes avant d’aérer.

” Pulvériser le sol et les fûts avec le même produit.

• EVACUATION DES DECHETS

Tous les déchets seront évacués par le circuit des déchets à risques (incinération).

PS : le produit bactéricide et virulicide peut varier selon les habitudes ou les pratiques

locales. Il est essentiel de ne jamais utiliser de l’alcool.

 

Annexe 4 : Prélèvements

1 – Avant de réaliser les prélèvements :

– Le médecin identifie les tubes de prélèvement et date les tubes.

– Le médecin assure sa protection pour réaliser le prélèvement et l’examen clinique

avec le port d’un masque, de lunettes et de gants jetables.

2 – Prélèvement pour recherche de virus grippal :

– Pratiquer les prélèvements comme d’habitude

Après réalisation du prélèvement :

– . Mentionner sur la fiche le contexte : pneumonie au retour d’Hong Kong ou

d’Hanoi.

– L’expédition se fait obligatoirement vers le Centre National des Virus

Influenza de leur zone géographique par transporteur rapide (Lyon : Laboratoire

de Virologie, Domaine Rockefeller, 8 rue Rockfeller, 69373 Lyon cedex 08 ­ Tél 04

78 77 70 29 et Paris : Institut Pasteur, Unité de Génétique Moléculaire des Virus

Respiratoires, 25, rue du docteur Roux, 75724 paris cedex 15 ­ Tél : 01 45 68 87 25

ou 2é ou 01 40 61 33 54)

3- Prélèvement sanguins :

– Prélever deux tubes secs de sang.

– Les placer dans un conteneur hermétique.

– Les conserver au réfrigérateur professionnel. Les modalités de récupération des

tubes seront communiquées ultérieurement.

4 ­ Elimination des déchets

Placer le matériel potentiellement contaminant dans les récipients prévus à cet effet. Il

devra en être disposé selon les règles d’hygiène en vigueur.

Enlever dans l’ordre suivant le masque, les gants (les mettre dans le container) et les

lunettes.

5 ­ Laver les mains et les lunettes avec du savon.

 

Annexe 5 : Précaution générale d’hygiène

– Placer le malade en isolement

– Eviter les visites inutiles dans la chambre du patient

– Aérer régulièrement la pièce

– Port du masque pour entrer dans la chambre du malade et lavages des mains à la

sortie

– Port du masque par le malade lors de présence d’un tiers dans sa chambre.

 

Annexe 6 : Traitement prophylactique

En présence d’un sujet symptomatique (recevant un traitement curatif), toutes les autres

personnes (de treize ans ou plus) asymptomatiques vivant au foyer doivent recevoir le

traitement prophylactique suivant :

# Oseltamivir (Tamiflu) à administrer selon le protocole suivi :

– Chez l’adulte et adolescent de treize ans et plus, un comprimé ou une dose de

suspension, soit 75 mG, par jour, pendant au moins sept jours

Ce médicament n’a pas reçu l’AMM en prophylaxie pour les enfants de moins de 13

ans, le médecin décidera en fonction de la situation, de l’opportunité d’un traitement

prophylactique avec Oseltamivir

# Ou Mantadix à administrer selon les mêmes conditions que pour le traitement

curatif (annexe 3) durée 8 à 10 jours pour une prophylaxie de contact familial

 

annexe 2 : Coordonnées des services de maladies infectieuses des hôpitaux

référents

Monsieur le Pr M. DUPON

Service des Maladies infectieuses et

tropicales

Hôpital Pellegrin

33076 BORDEAUX Cedex

Tel : 05 56 79 56 79

Monsieur le Pr P. MICHELET

Service des Maladies infectieuses et

tropicales

Hôpital Pontchaillou

2, rue Henri Leguillaux

35000 RENNES

Tel : 02 99 28 42 87

Monsieur le Pr P. MASSIP

Service de Maladies infectieuses et

tropicales

Hôpital Purpan

pl Doct Baylac

31059 TOULOUSE Cedex 3

Tél : 05 61 77 91 17

Monsieur le Pr F. CARON

Service des Maladies infectieuses

Hôpital Charles Nicolle

76031 ROUEN Cedex

Tel : 02 32 88 82 61

Monsieur le Pr D. PEYRAMOND

Service des Maladies infectieuses et

tropicales

Hôpital de la Croix Rousse

69317 LYON Cedex 04

Tel : 04 72 07 17 48

Monsieur le Pr D. CHRISTMANN

Service des Maladies infectieuses et

tropicales

Hôpitaux universitaires

67091 STRASBOURG Cedex

Tel : 03 88 11 65 86

Monsieur le Pr J. DELMONT

Service des Maladies infectieuses et

tropicales

Hôpital Nord de Marseille

Chemin de Bourely

13015 MARSEILLE

Tel : 04 91 96 89 80

Monsieur le Pr BEAUCAIRE

Service de Réanimation et Maladies

infectieuses

Centre Hospitalier de Tourcoing

59208 TOURCOING Cedex

Tel : 03 20 69 44 30

Monsieur le Pr J.L. VILDE

Service des Maladies infectieuses et

tropicales

G.H. Bichat ­ Claude Bernard

75018 PARIS

Tel : 01 40 25 78 03

Monsieur le Pr T. MAY

Service des Maladies infectieuses et

tropicales

CHU de Brabois

54500 VANDOEUVRE-LESNANCY

Tel : 03 83 15 40 97

Monsieur le Pr F. BRICAIRE

Service des Maladies infectieuses et

tropicales

G.H. Pitié ­ Salpêtrière

75013 PARIS

Tel : 01 42 16 01 11

Latest articles

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...

Hyperthyroïdie : causes, symptômes, traitement et prévention

Bien que le corps humain soit une formidable machine dont les rouages sont parfaitement...

More like this

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...