HomeNon classéLa légionellose:

La légionellose:

Published on

spot_img

Pr G. Beaucaire
Université Lille II – Centre Hospitalier de Tourcoing
Symposium Legionella, Institut Pasteur de Lille
Le 6 septembre 2001

Document complet : http://www.infectio-lille.com/diaporamas/GB/Legionellose.PDF
QUEL TRAITEMENT CHOISIR ?

Fluoroquinolones en première intention

  • « antimicrobial chemotherapy for Legionnaires disease: Time for a change ! »*
  • Celles consacrées par l’usage
  • Présentes dans les recommandations des conférences de consensus sur la prise en charge des infections respiratoires bassesRifampicine en association, durant les premiers jours de traitement
  • formes sévères (pneumonies multilobaires, détresse respiratoire, immunodépression sévère, localisation extrapulmonaire grave)
  • si réponse clinique lenteManque d’expérience avec azithromycine
  • seule
  • ou associée à une fluoroquinolone, en remplacement de la rifampicine (meilleure tolérance)Relais oral dès que possible

MACROLIDESActivité in vitro extracellulaire

  • azithromycine > clarithromycine > roxithromycine > érythromycine > dirithromycine et josamycineActivité in vitro intracellulaire (HL-60)
  • azithromycine > érythromycine > roxithromycine > dirithromycine > clarithromycineModèle de pneumonie (cobaye)
  • 100 % d’animaux survivants: azithromycine 3.6 mg/kg = clarithromycine 28.8 mg/kgConclusion: azithromycine semble être le meilleur
  • Bonne pénétration intracellulaire
  • Activité bactéricide
  • Efficacité clinique prouvé
  • Raccourcissement possible de la durée de traitement
  • Meilleure tolérance et moins d’interactions médicamenteuses

FLUOROQUINOLONESActivité in vitro extracellulaire

  • sparfloxacine > ciprofloxacine, levofloxacine, ofloxacine, et lomefloxacine >pefloxacineActivité in vitro intracellulaire (HL-60, macrophages alvéolaires)
  • difficile de proposer un classement d’activitéModèle de pneumonie (cobaye)
  • activité superposable de ciprofloxacine, levofloxacine, ofloxacine, sparfloxacineConclusion
  • toutes les fluoroquinolones sont efficace dans le traitement de la légionellose chez l’homme, avec un léger avantage pour la sparfloxacine

AUTRES ANTIBIOTIQUESRifampicine

  • Très active (in vitro extracellulaire et intracellulaire, modèle de pneumonie)
  • Résistance de souches « cliniques », surtout si exposition à la rifampicine seule
  • Interactions médicamenteuses
  • Réservée aux associationsQuinupristine – dalfopristine
  • Bonne activité in vitro extracellulaire
  • in vitro intracellulaire: < azithromycine et érythromycine
  • Pas de données cliniquesKétolides
  • Activité reconnue en extra et intracellulaire, et dans le modèle de pneumonie
  • Absence de données cliniques

ASSOCIATIONS
En clinique, peu d’arguments objectifs en faveur de l’association sauf peut être chez l’immunodéprimé et dans les formes sévères en réanimationSynergie retrouvée in vitro extracellulaire pour les associations

  • Érythromycine – rifampicine
  • Érythromycine – ciprofloxacine
  • Ciprofloxacine – rifampicineSynergie non retrouvée in vitro intracellulaire

PAR AILLEURS : http://www.laease.com/traitement-legionellose.html

 

Posologies recommandées pour les principaux antibiotiques utilisés dans le traitement des légionelloses (selon Stout et al & Edelstein et al.) 
http://www.laease.com/traitement-legionellose.html

Azithromycine* 500 mg / 24 h PO

Clarithromycine

500 mg / 12 h PO

Roxithromycine

300 mg / 12 h PO

Erythromycine

1g / 6 h IV

500 mg / 6 h PO

Lévofloxacine*

500 mg / 24 h PO ou IV

Ciprofloxacine

400 mg / 8 h IV

750 mg / 12 h PO

Ofloxacine

400 mg / 12 h PO ou IV

Doxycycline*

100 mg / 12 h PO ou IV

Minocycline*

100 mg / 12 h PO ou IV

Tétracycline

500 mg / 6 h PO ou IV

Co-trimoxazole

160 et 800 mg / 8 h IV

160 et 800 mg / 12 h PO

Rifampicine

300 à 600 mg / 12 h PO ou IV

 : Les posologies doivent être doublées en début de traitement.

PO : per os, IV : intraveineux

Latest articles

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...

Hyperthyroïdie : causes, symptômes, traitement et prévention

Bien que le corps humain soit une formidable machine dont les rouages sont parfaitement...

More like this

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...