HomeNon classéCALENDRIER VACCINAL 1998

CALENDRIER VACCINAL 1998

Published on

spot_img

Avis du Conseil supérieur d’hygiène publique de France du 13 mars 1998
 

RUBEOLE-OREILLON-ROUGEOLE

Les travaux ont montré l’intérêt qu’il aurait à avancer l’âge de l’administration de la seconde dose. Une augmentation de la couverture vaccinale des enfants avant 2 ans (qui doit atteindre au moins 95 %) et l’administration d’une seconde dose avant 6 ans devraient permettre à terme d’interrompre la transmission pour les trois maladies.

Tous les enfants âgés de 1 à 6 ans devraient recevoir 2 doses du vaccin rougeole-oreillons-rubéole.

La 1ère dose est recommandée à partir de 12 mois et la seconde entre 3 et 6 ans. Cette seconde vaccination ne constitue pas un rappel, l’immunité acquise après une première vaccination étant de longue durée. Elle constitue un rattrapage pour les enfants n’ayant pas séroconverti, pour un ou plusieurs des antigènes, lors de la 1ère vaccination.
La 2ème dose peut être administrée avant l’âge de 3 ans, à condition de respecter un délai d’au moins 1 mois entre les deux vaccinations.
Les enfants ayant reçu 1 dose de vaccin rougeole avant 1 an doivent recevoir comme les autres 2 doses de R.O.R.
Pour les enfants âgés de plus de 6 ans, il convient de s’assurer qu’ils ont été vaccinés au moins une fois contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Dans le cas contraire, une seule vaccination avec un vaccin triple associé est recommandée. Elle peut être administrée entre 11 et 13 ans mais peut être proposée plus tôt.

COQUELUCHE

Compte tenu de la constatation d’une recrudescence de cas de coqueluche chez de très jeunes nourrissons, contaminés par des adolescents ou de jeunes adultes, un rappel tardif a été introduit. Il est recommandé entre 11 et 13 ans et doit être pratiqué avec un vaccin coquelucheux acellulaire, en même temps que le 3ème rappel diphtérie, tétanos et polio.

La primo-vaccination doit continuer à être pratiquée avec le vaccin à germes entiers.

Le rappel à 16-18 mois peut être pratiqué indifféremment avec le vaccin à germes entiers ou le vaccin acellulaire.

Latest articles

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...

SIGMOÏDITE DIVERTICULITE AIGUË

- représente la complication aiguë d'une diverticulose connue ou non. Elle touche environ 12 à...

More like this

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...