HomeNon classéSURDITE AIGUË DE L'ADULTE SURDITE BRUTALE

SURDITE AIGUË DE L’ADULTE SURDITE BRUTALE

Publié le

spot_img

On défi­nit la sur­di­té bru­tale comme une dimi­nu­tion bru­tale ou rapide (quelques heures ou jours) de la per­cep­tion audi­tive sans pré­ci­sion sur le degré de sur­di­té. Elle est indo­lore et peut s’ac­com­pa­gner d’a­cou­phènes ou de ver­tiges qui peuvent dominer.
Une ori­gine virale a sou­vent été évo­quée (Zona, CMV, grippe, adé­no­vi­rus,…) mais quelque soit l’o­ri­gine le méca­nisme lésion­nel serait inflam­ma­toire et vasculaire

On rap­proche des sur­di­tés bru­tales tout trouble vas­cu­laire bru­tal qui se mani­feste par une hypo­acou­sie, des acou­phènes voire des ver­tiges. Les trau­mas­tismes sonores et les baro­trau­ma­tismes par­tagent les mêmes méca­nismes et les mêmes traitements.

Toute sur­di­té bru­tale A TYMPAN NORMAL
est une urgence thé­ra­peu­tique et
un avis spé­cia­li­sé voire une hos­pi­ta­li­sa­tion immé­diate indispensable

Le bilan pra­ti­qué et la cli­nique éli­mi­ne­ront un corps étran­ger, un bou­chon de céru­men, voire une otite, une per­fo­ra­tion tym­pa­nique… bref une cause locale mais aus­si un syn­drome de Ménière et un neu­ri­nome de l’acoustique

L’au­dio­mé­trie montre une atteinte de per­cep­tion uni­la­té­rale domi­nant dans les aigus. Le tym­pa­no­gramme confirme l’in­té­gra­li­té de l’o­reille moyenne et éli­mine une atteinte tubaire.
Le diag­nos­tic de sur­dite bru­tale à tym­pan nor­mal est posé. Le trai­te­ment est alors une urgence médi­cale ; au mieux dans les pre­mières 72 heures . Le pour­cen­tage de récu­pé­ra­tion est alors de 85%. Au delà de 3 jours les chances de récu­pé­ra­tions chutent de 50%

TRAITEMENT
Diverses thé­ra­peu­tiques seules ou en asso­cia­tion sont employées :

  • Cor­ti­co­thé­ra­pie courte
  • Les vaso­di­la­ta­teurs et « oxy­gé­na­teur » cel­lu­laire en per­fu­sion sou­vent asso­ciés aux corticoïdes
  • L’hé­mo­di­lu­tion nor­mo­vo­lé­mique avec dimi­nu­tion de l’hé­ma­to­crite autour de 30%
  • Le cais­son hyper­bare – 2 bars enri­chi en oxy­gène – (contre indi­qué en cas d’at­teinte tubaire) asso­cié aux vaso­di­la­ta­teurs. Il est sur­tout indi­qué lorsque la sur­di­té est importante

Voir éga­le­ment

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...