AMBLYOPIE

Publié le

spot_img

Source MGLIST
(Dr Didier Col­lin – Dr Georges Laroche)

 

AMBLYOPIE signi­fie « vue faible ». Ce terme désigne une acui­té visuelle basse, non amé­lio­rable par une cor­rec­tion optique.
On dis­tingue l’am­blyo­pie orga­nique (avec lésion du globe ocu­laire, des voies optiques ou du cor­tex visuel) et l’am­blyo­pie fonc­tion­nelle (sans atteinte orga­nique décelable).
L’am­blyo­pie fonc­tion­nelle congé­ni­tale concerne un seul oeil, l’autre oeil dis­po­sant d’une acui­té nor­male. Elle est dite pro­fonde lorsque l’a­cui­té visuelle est infé­rieure à 1/10. Elle est acces­sible à un trai­te­ment de réédu­ca­tion qui doit être très pré­coce pour être effi­cace et évi­ter que l’en­fant ne devienne défi­ni­ti­ve­ment un « borgne fonctionnel ».
Sou­vent l’am­blyo­pie congé­ni­tale est révé­lée par un un stra­bisme . Mais elle peut être tota­le­ment asymptomatique

Un dépis­tage pré­coce est l’élé­ment essen­tiel de son traitement.
Pour que le trai­te­ment (occlu­sion totale et pro­lon­gée du « bon » oeil, asso­ciée à une cor­rec­tion optique si néces­saire) ait quelques chances d’a­bou­tir il doit impé­ra­ti­ve­ment être ins­tau­ré avant l’âge de 2 ans. Au delà les chances de récu­pé­ra­tion visuelle dimi­nuent, et, à 7 ans, il devient com­plè­te­ment illusoire.
L’en­fant reste alors défi­ni­ti­ve­ment por­teur d’une acui­té basse du coté amblyope.

Deux situa­tions :.

l’en­fant louche
Au delà de 6 à 8 mois, la fia­bi­li­té du COVERTEST® est excel­lente. On uti­lise une lampe de poche qui est pla­cée à trente ou qua­rante cen­ti­mètres du visage de l’en­fant, pla­cé de face. On observe d’a­bord le reflet de la lumière sur les deux cor­nées : il doit être par­fai­te­ment cen­tré au milieu de la pupille puis on cache un oeil, tout en main­te­nant la lampe, et on observe si l’autre oeil bouge. Cette manoeuvre est répé­tée des deux cotés. En l’ab­sence de stra­bisme, les deux yeux res­tent immo­biles. Un stra­bisme implique que l’oeil dévié est amblyope
(Voir éga­le­ment stra­bisme)

l’en­fant ne louche pas
En l’ab­sence de stra­bisme (c’est à dire chez pra­ti­que­ment tout enfant) : mas­quer pen­dant une ou deux minutes d’a­bord un oeil, puis l’autre, de pré­fé­rence à l’aide d’un obtu­ra­teur adhé­sif type Opti­clude®, ou à défaut à l’aide d’un cache quelconque.

Obser­ver atten­ti­ve­ment le com­por­te­ment de l’en­fant (jeux, mimique, marche, pré­hen­sion, etc …).

  • En l’ab­sence d’am­blyo­pie l’en­fant se com­porte de manière iden­tique quel que soit l’oeil obturé.
  • En cas d’am­blyo­pie, l’ob­tu­ra­tion de l’oeil sain pro­voque géné­ra­le­ment une inhi­bi­tion motrice immé­diate, avec réac­tions de défense-rejet, pleurs, etc, alors que l’ob­tu­ra­tion de l’oeil amblyope laisse l’en­fant indifférent.

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...