HomeNon classéTrimétazidine - Vastarel ® et génériques

Trimétazidine – Vastarel ® et génériques

Publié le

spot_img

Res­tric­tion des indi­ca­tions recom­man­dée par l’E­MA
 

NB NB NB
Vas­ta­rel ® et géné­riques ne sont plus rem­bour­sés depuis le 1er mars 2012,
en rai­son d’un SMR (ser­vice médi­cal ren­du) insuf­fi­sant attri­bué par la Com­mis­sion de la trans­pa­rence (Haute Auto­ri­té de san­té).
 

Res­tric­tion des indi­ca­tions des spé­cia­li­tés à base de trimétazidine
Novembre 2012 Les spé­cia­li­tés à base de tri­mé­ta­zi­dine sont désor­mais réser­vées à la pres­crip­tion en asso­cia­tion dans le trai­te­ment symp­to­ma­tique des patients adultes atteints d’an­gine de poi­trine (angor) stable insuf­fi­sam­ment contrô­lés, ou pré­sen­tant une into­lé­rance aux trai­te­ments angi­neux de pre­mière inten­tion. Par consé­quent, la tri­mé­ta­zi­dine n’est plus indi­quée, ni dans le trai­te­ment symp­to­ma­tique des ver­tiges et des acou­phènes, ni dans le trai­te­ment d’ap­point des baisses d’a­cui­té et des troubles du champs visuel pré­su­més d’o­ri­gine vas­cu­laire. Les patients jus­qu’à pré­sent trai­tés par la tri­mé­ta­zi­dine pour ces indi­ca­tions devront béné­fi­cier d’un chan­ge­ment de trai­te­ment lors de leur pro­chaine consul­ta­tion de rou­tine. [Lire]

 

Nou­velles contre-indications :
Mala­die de Par­kin­son, symp­tômes par­kin­so­niens, trem­ble­ments, syn­drome des jambes sans repos ou troubles neu­ro­lo­giques appa­ren­tés, ain­si qu’en cas d’in­suf­fi­sance rénale sévère.

Dans l’at­tente de la déci­sion euro­péenne, l’E­MA émet des recom­man­da­tions à l’at­ten­tion des prescripteurs :

  • la tri­mé­ta­zi­dine ne doit plus être pres­crite pour le trai­te­ment d’ac­cou­phènes, de ver­tiges ou de troubles de la vision. Il convien­dra de pres­crire, si néces­saire, un autre trai­te­ment approprié ;
  • la tri­mé­ta­zi­dine ne doit être uti­li­sée que dans le trai­te­ment symp­to­ma­tique de l’an­gor stable, uni­que­ment en seconde inten­tion et en asso­cia­tion aux médi­ca­ments de réfé­rence, chez les patients pré­sen­tant une into­lé­rance ou une réponse insuf­fi­sante aux autres trai­te­ments de l’angor ;
  • la tri­mé­ta­zi­dine ne doit pas être pres­crite chez les patients atteints de la mala­die de Par­kin­son ou de symp­tômes par­kin­so­niens, de trem­ble­ments, du syn­drome des jambes sans repos et chez les patients souf­frant d’in­suf­fi­sance rénale sévère ;
  • pour les patients souf­frant d’in­suf­fi­sance rénale modé­rée et chez les patients âgés, la dose doit être réduite ;
  • la tri­mé­ta­zi­dine doit être défi­ni­ti­ve­ment arrê­tée devant la sur­ve­nue de mou­ve­ments anor­maux, tels que des symp­tômes par­kin­so­niens. Si ceux-ci per­sistent au-delà de 4 mois après l’ar­rêt du trai­te­ment, il sera néces­saire de prendre l’a­vis d’un neu­ro­logue.

    En outre, l’A­gence euro­péenne émet les recom­man­da­tions sui­vantes aux patients pre­nant un médi­ca­ment à base de trimétazidine :

  • les patients qui reçoivent actuel­le­ment de la tri­mé­ta­zi­dine pour des accou­phènes, des ver­tiges ou des troubles de la vision doivent consul­ter leur méde­cin, sans urgence (lors d’un pro­chain ren­dez-vous), afin qu’un autre trai­te­ment leur soit pro­po­sé, si nécessaire ;
  • les patients qui reçoivent actuel­le­ment de la tri­mé­ta­zi­dine pour une angine de poi­trine doivent consul­ter leur méde­cin, sans urgence, afin de s’as­su­rer que ce trai­te­ment est le plus adap­té à leur état ou de le modi­fier si nécessaire.

Com­mu­ni­qué ANSM [Lire]

Derniers articles

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...

HOMOCYSTEINE : facteur de risque cardio-vasculaire

L’homocystéine a fait l’objet de nombreuses spéculations depuis sa découverte en 1932. Ses propriétés...

Pour aller plus loin

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...