HomeNon classéDiurétiques thiazidiques et apparentés

Diurétiques thiazidiques et apparentés

Publié le

spot_img

Les thia­zi­diques inhibent la réab­sorp­tion de chlo­rure de sodium au niveau du seg­mentde dilu­tion, c’est à dire le seg­ment proxi­mal du tube contour­né dis­tal. L’ef­fet natriu­ré­tique est moins puis­sant que celui des diu­ré­tiques de l’anse de Henlé.
Cet­teaug­men­ta­tion de la concen­tra­tion de sodium tra­ver­sant le tube contour­né dis­tal et le tube col­lec­teur va entraî­ner une pro­duc­tion d’al­do­sté­rone res­pon­sable d’une hypokaliémie.

L’ac­tion sali­diu­ré­tique existe avec un effet peu dose-dépen­dant. Il est beau­coup plus faible que pour les diu­ré­tiques de l’anse. L’ef­fet maxi­mal est donc limi­té quelque soit la dose

.Les diu­ré­tiques thia­zi­diques ne sont pas actifs chez les patients ayant une insuf­fi­sance rénale car l’ac­tion sali­diu­ré­tique s’ac­com­pagne d’une aug­men­ta­tion de la résis­tance vas­cu­laire et d’une baisse de la fil­tra­tion glo­mé­ru­laire pou­vant aggra­ver une insuf­fi­sance rénale pré existante.

En admi­nis­tra­tion régu­lière, les diu­ré­tiques thia­zi­diques ne pro­voquent pasd’aug­men­ta­tion per­cep­tible de volume de la diurèse.

Ces médi­ca­ments sont uti­li­sés par voie orale. Habi­tuel­le­ment, ils sont uti­li­sés à la dosede un com­pri­mé par jour.La ciclé­ta­nine doit être uti­li­sée à deux com­pri­més par jour.
Créa­ti­ni­né­mie, kalième et natré­mie doivent être surveillés.

.Diu­ré­tiques thia­zi­diques et apparentés

DCI Spé­cia­li­té Dosage Poso­lo­gie usuelle
Hydro­chlo­ro­thia­zide Esi­drex 25 mg 1 cp/j
Chlo­ra­li­done Hygro­ton 25 25 mg 1 cp/j
inda­pa­mide Flu­dex 2,5 2,5 mg 1 cp/j
inda­pa­mide Flu­dex 1,5 LP 1,5 mg 1 cp/j
Cicli­ta­mine Tens­ta­ten 50 mg 1 à 2 cp/j

Derniers articles

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...

Pour aller plus loin

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...