HomeNon classéSOPHIDONE L.P.®l

SOPHIDONE L.P.®l

Publié le

spot_img

Gélules L.P. dosées à 4, 8,16 et 24 mg
Chlor­hy­drate d’hydromorphone

Indi­ca­tion : Trai­te­ments des dou­leurs intenses d’o­ri­gine cancéreuse
en cas d’in­to­lé­rance ou de résis­tance à la morphine

L’hy­dro­mor­phone est une molé­cule semi-syn­thé­tique proche de la mor­phine et ago­niste sélec­tif des récep­teurs µ.
Dans la forme orale SOPHIDONE LP°, son effi­ca­ci­té antal­gique appa­rait en 2 heures et se main­tient 12 heures. Les poso­lo­gies se font sur la base de 1 mg d’hy­dro­mor­phone pour 7,5 mg de mor­phine orale.

La mor­phine est et reste le trai­te­ment de réfé­rence des dou­leurs de palier III de l’OMS mais la sen­si­bi­li­té est variable d’un indi­vi­du à l’autre.
Chez cer­tains d’entre eux, le trai­te­ment par la mor­phine orale donne un résul­tat antal­gique insuf­fi­sant (d’emblée ou retar­dé) et/ou un into­lé­rance (hal­lu­ci­na­tions, myo­clo­nies, troubles cog­ni­tifs, somnolmence).

Le pas­sage à un autre opioïde peut alors résoudre le pro­blème. La rota­tion des opioïdes se jus­ti­fie par un rap­port béné­fice-risque dif­fé­rent pour chaque molé­cule et sur l’ab­sence d’in­to­lé­rance croi­sée com­pléte entre eux. La nou­velle effi­ca­ci­té et la dimi­nu­tion des effets adverses pour­raient éga­le­ment être expli­quées par des réponses encore mal connues des récepteurs.


CONTRE-INDICATIONS
SOPHIDONE LP ne doit jamais être uti­li­sé dans les cas suivants :
  • Dou­leur aiguë
  • Insuf­fi­sance res­pi­ra­toire décompensée
  • Insu­fi­sance hépa­to­cel­lu­laire sévère
  • Gros­sesse, allaitement
  • Enfants de moins de 7 ans
  • Asso­cia­tion avec la bupré­nor­phine, la nal­bu­phine, la penta­zo­cine et les IMAO sélec­tifs ou non

    AVANT TOUTE PRESCRIPTION, PRENDRE CONNAISSANCE DE LA MONOGRAPHIE VIDAL
    Effets indé­si­rables, pré­cau­tions d’emploi, inter­ac­tions, asso­cia­tions, etc…

Derniers articles

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

Pour aller plus loin

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...