HomeNon classéSAVARINE ®

SAVARINE ®

Published on

spot_img

Source 

Comprimé blanc pelliculé contenant: – 200mg Proguanil (chlorhydrate), – 100mg de Chloroquine soit 161,2mg sous forme de phosphate, – excipients (cellulose microcristalline, stéarate de magnésium, amidon de maïs prégélatinisé, croscarmellose sodique, opadry avec hypromellose, dioxyde de titane, glycérol). Boîte de 28 (plaquettes thermoformées).

INDICATION
Prévention du paludsime dans les pays du groupe II

POSOLOGIE
* ADULTE et ADOLESCENT AU-DESSUS DE 15 ANS.
Débuter le traitement la veille du départ et le poursuivre pendant toute la durée du risque d’impaludation et pendant les 4 semaines suivantes.
1 comprimé par jour à prendre à heure fixe avec de l’eau à la fin d’un repas.

CONTRE-INDICATIONS
– Antécédents d’hypersensibilité à un des constituants.
– Insuffisance rénale.
– Rétinopathie.
– Enfants au-dessous de 15 ans.
– Sujet de moins de 50kg.

EFFETS INDESIRABLES
* Sévères:
Des réactions allergiques (urticaire, oedème angioneurotique) ont été observées au cours du traitement, nécessitant l’arrêt de celui-ci, la mise en place d’un traitement d’urgence et un traitement symptomatique avec surveillance clinique.
* Symptomatiques:
—- Assez fréquents: intolérance gastrique modérée (malaise épigastrique), cédant lors de la poursuite du traitement, troubles digestifs (nausées, vertiges), céphalées.
—- Rares: réactions cutanées, troubles cutanéo-muqueux (prurit, éruptions, coloration ardoisée des ongles et des muqueuses, chute de cheveux.
—- Exceptionnels: aphtes (ulcérations buccales), stomatites.
* Autres: Rien à signaler.

NB : Pour Angles A. et coll. La Presse Médicale 2003; 32(3): 106112,
—- les atteintes cutanées sont en première ligne (28%) avec principalement éruption cutanée, prurit, desquamation et alopécie.
—- Les troubles neurologiques (14%) sont à type de convulsions, neuropathies, vertiges, céphalées.
—- Les troubles psychiatriques (10%) sont graves dans 56,3% des cas et surviennent plus fréquemment chez l’homme (72,2%) avec un délai d’apparition moyen de 16 jours (extrêmes 1 – 70).[Lire]

GROUPES A RISQUES
* Nouveau-nés: contre-indiqué.
* Nourrissons: contre-indiqué.
* Enfants : contre-indiqué.
* Grossesse : le proguanil ne présente pas de risques, la chloroquine peut être utilisée aux doses normales.
* Allaitement: le passage dans le lait maternel n’assure pas la protection de l’enfant.
* Sujets âgés: pas de mises en garde particulières.
* Déficiences métaboliques:
—- Insuffisance hépatique : une surveillance clinique est recommandée.
—- Insuffisance rénale : contre-indiqué.
* Maladies concomitantes : voir rubrique contre-indications.
Le proguanil est fortement déconseillé en cas d’atteinte ou de trouble rénal. Il est prudent d’éviter en cas de porphyrie intermittente sinon prévenir la survenue d’une crise, et la survenue d’une poussée en cas de psoriasis.
Utiliser d’autres chimioprophylaxies en cas de déficit en glucose-6-phosphate de déshydrogénase (risque d’hémolyse intravasculaire isolée).
Effectuer régulièrement un contrôle neurologique en cas d’epilepsie.
Lors de la chimioprophylaxie du voyageur en cas de trouble ou d’anomalie ophtalmologique ou en cas de cure prolongée et/ou intensive (dose cumulative > 100g de chloroquine base), avertir le malade de la nécessité d’un contrôle ophtalmologique régulier avec questionnaire et évaluation de l’acuité visuelle.

Savarine ®
(association chloroquine – proguanil)
Source AP-HM

Boîte de 28 comprimés (1 cp de Savarine ° = 100 mg de chloroquine + 200 mg de proguanil)

La chimioprophylaxie sera débutée la veille du jour de départ et poursuivie pendant tout le séjour et 4 semaines après le retour.

POSOLOGIES

  • ADULTE ET ENFANTS > 15 ans : SAVARINE* : 1 cp par jour, à heure fixe, de préférence avec de l’eau et à la fin du repas.
  • ENFANTS < 15 ans : Il est nécessaire d’utiliser NIVAQUINE* + PALUDRINE* séparés

NIVAQUINE

ADULTES
Pour la forme comprimé de 100 mg : le traitement doit être commencé la veille du départ et poursuivi pendant toute la durée du risque d’impaludation et pendant les 4 semaines suivant le retour : 1 cp de 100 mg/j.
Pour la forme comprimé de 300 mg (réservé à l’adulte) : le traitement doit être débuté une semaine avant le départ en prenant 1 cp à 300 mg, deux fois dans la semaine, à jours fixes (par exemple le lundi et le jeudi) pendant toute la durée du risque d’impaludation et pendant 4 semaines aprés le retour en conservant le même rythme d’administration.
ENFANTS
La posologie chez l’enfant est de : 1,7 mg/kg/j.
La forme sirop est recommandée chez les enfants de moins de 30 kg. Le traitement doit être débuté la veille du départ, poursuivi pendant toute la durée du risque d’impaludation et pendant 4 semaines aprés le retour.
En dessous de 10 kg, il sera donné 1 cuillère-mesure, 1 jour sur 2.
Si une dose a été omise ou rejetée, en totalité ou en partie, du fait de vomissements, il faut immédiatement compenser la quantité omise ou perdue.

PALUDRINE

La paludrine n’existe qu’en comprimés de 100 mg

• Enfants < ou égal à 8 kg : 1/4 cp par jour

• Enfants de 9 à 16 kg : 1/2 cp par jour

• Enfants de 17 à 32 kg : 1 cp par jour

• Enfants de 33 à 45 kg : 1 cp et 1/2 par jour

• Adultes et enfants > 45 kg : 2 cp par jour

CONTRE-INDICATIONS POUR LA SAVARINE
Antécédents :

  • Insuffisant rénal (clairance rénale < 60 ml/mn)
  • Rétinopathie (à cause de la chloroquine)
  • Porphyrie : cela peut déclencher une crise
  • Insuffisance hépatique : précautions

Autres médicaments : En cas de topiques gastriques, prendre ces médicaments à distance de la Savarine*, à savoir au moins 2 heures avant ou après.

SITUATIONS PARTICULIERES

  • Enfants de moins de 15 ans : adapter la posologie
  • Pendant la grossesse, la Savarine* peut être administrée.
  • Allaitement possible (mais il faut un traitement prophylactique pour le nourrisson).

EFFETS INDESIRABLES
Pas d’ARRET si les effets restent tolérables :

Nausées
• Très rares : réactions allergiques, prurit, céphalées, pigmentation ardoisée, exacerbation d’un psoriasis

ARRET de ce traitement prophylactique si :
• Apparition d’une rétinopathie

Latest articles

INR CAT EN CAS D’INR TROP ÉLEVÉE : CAUSES, SYMPTÔMES, PROCÉDURE, INDICATIONS ET MESURES DE PRÉVENTION

L’INR (International Normalized Ratio) est un paramètre utilisé pour évaluer plus précisément le temps...

Métrorragies : causes, méthodes de diagnostic, traitements

Le corps humain est un ensemble d’engrenages bien huilés. Ils fonctionnent parfaitement grâce à...

LES PROSTATITES  : TYPES, CAUSES, SYMPTÔMES, COMPLICATIONS, DIAGNOSTIC, TRAITEMENTS

Les prostatites sont des inflammations de la prostate ou de la glande prostatique. Cette...

NT-proBNP : intérêt en biologie clinique 

Le NT-proBNP est une hormone retrouvée au cœur de nombreux mécanismes physiologiques dans l’organisme....

More like this

INR CAT EN CAS D’INR TROP ÉLEVÉE : CAUSES, SYMPTÔMES, PROCÉDURE, INDICATIONS ET MESURES DE PRÉVENTION

L’INR (International Normalized Ratio) est un paramètre utilisé pour évaluer plus précisément le temps...

Métrorragies : causes, méthodes de diagnostic, traitements

Le corps humain est un ensemble d’engrenages bien huilés. Ils fonctionnent parfaitement grâce à...

LES PROSTATITES  : TYPES, CAUSES, SYMPTÔMES, COMPLICATIONS, DIAGNOSTIC, TRAITEMENTS

Les prostatites sont des inflammations de la prostate ou de la glande prostatique. Cette...