HomeNon classéQUININE (sels de)

QUININE (sels de)

Publié le

spot_img

MAJ 2012 : Qui­nine indi­quée dans le trai­te­ment des crampes idio­pa­thiques : res­tric­tion de l’indication et mise à jour des don­nées de sécu­ri­té des spé­cia­li­tés concer­nées [Lire] Afssaps)

La qui­nine reste un des médi­ca­ments de réfé­rence dans le trai­te­ment du palu­disme à Plas­mo­dium falciparum
Elle peut éga­le­ment être uti­li­sée en pro­phy­laxie à rai­son de 250 à 500 mg/J en 2 ou 3 prises orales. (Voir MAJ 1999) mais semble peu uti­li­sée dans cette indication.
La qui­nine ne com­porte de risque de com­pli­ca­tions mor­telles que du fait d’er­reurs d’ad­mi­nis­tra­tion lors d’un usage intra­vei­neux. La qui­nine par voie orale est habi­tuel­le­ment bien tolé­rée. Des dif­fi­cul­tés d’ob­ser­vance par voie orale peuvent faire cou­rir un risque d’é­chec thé­ra­peu­tique. Le res­pect strict des poso­lo­gies, des moda­li­tés d’ad­mi­nis­tra­tion et des contre-indi­ca­tions garan­tit la sécu­ri­té de son utilisation.

Contre-indi­ca­tions
Troubles de la conduc­tion intra­ven­tri­cu­laire, fièvre bilieuse hémo­blo­bi­nu­rique, anté­cé­dents d’in­to­lé­rance à la qui­nine, myas­thé­nie sévère.

Groupes à risques (MEDIQUICK)
* Nou­veau-nés : uti­li­ser la forme 250mg. Res­pec­ter la dose.
* Nour­ris­sons : uti­li­ser la forme 250mg. Res­pec­ter la dose.
* Enfants : la forme 500mg est décon­seilléé, réser­vée à l’a­dulte. Res­pec­ter la dose. En pédia­trie, sur­veiller l’ap­pa­ri­tion d’hy­po­gly­cé­mie (signes risquent d’être mas­qués par les troubles du palu­disme) et sur­veiller l’é­tat neu­ro­lo­gique. L’hy­po­gly­cé­mie peut être cor­ri­gée par une per­fu­sion gluo­co­sée plus concentrée.
* Gros­sesse : seule­ment en cas d’ac­cès palustres résis­tants à
la chlo­ro­quine aux doses pré­co­ni­sées (risque de troubles ocu­laires et audi­tifs en cas de fortes doses de qui­nine). Sur­veiller l’ap­pa­ri­tion d’hy­po­gly­cé­mie (signes risquent d’être mas­qués par les troubles du palu­disme) et sur­veiller l’é­tat neu­ro­lo­gique. L’hy­po­glyéc­mie peut être cor­ri­gée par une per­fu­sion gluo­co­sée plus concentrée.
* Allai­te­ment : pres­crip­tion pos­sible, très faible pas­sage dans le lait maternel.
* Sujets âgés : pas de mises en garde particulières.
* Défi­ciences métaboliques :
– Insuf­fi­sance hépa­tique : pas de mises en garde particulières.
– Insuf­fi­sance rénale : après la dose d’at­taque par voie paren­té­rale, réduire la poso­lo­gie (de 30–40%).
* Mala­dies conco­mi­tantes : voir rubrique contre-indi­ca­tions. La sur­ve­nue d’une forte hémo­lyse néces­site l’ar­rêt de la cure.

FORMES ORALES

  • QUININE LAFRAN (Chlor­hy­drate basique) : Adulte et enfant 25 mgKgJ sans dépas­ser 1500 mg/J
    —- 20 cp non sécables à 500 mg
    —- 20 cp non sécables à 250 mg
  • QUINIMAX° (alca­loïde du quin­qui­na) : Adulte et enfant : 25 mgKgJ sans dépas­ser 1500 mg/J
    —- 30 cp non sécables à 100 mg

    FORMES INJECTABLES

  • QUINOFORME (for­miate basique) : Adulte et enfant 25 mgKgJ sans dépas­ser 1500 mg/J
    —- 6 ampoules de 2 ml à 500 mg
  • QUINIMAX° (Alca­loïde du quin­qui­na) : Adulte et enfant 25 mgKgJ sans dépas­ser 1500 mg/J
    —- 6 ampoules de 1 ml à 100 mg
    —- 6 ampoules de 2 ml à 200 mg

Derniers articles

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....

Optimisation de la santé de la prostate : implications de quelques études

Les troubles de la prostate, notamment le cancer, sont des problèmes assez récurrents chez...

Pour aller plus loin

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....