HomeNon classéLa liste des médicaments dont l'utilité n'a pu être démontrée par les...

La liste des médicaments dont l’utilité n’a pu être démontrée par les experts

Published on

spot_img

Cardiologie

En cardiologie, les experts de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssps) ont analysé les dossiers de 691 médicaments. Le niveau de ” service médical rendu ” a été jugé ” important ” pour 443 d’entre eux, ” modéré ” pour 53, ” faible ” pour 10, et n’a pas pu être attribué pour 185.

Dans les troubles de l’insuffisance coronarienne :

Ø Angitrine (3,5 mg, gélule).

Dans les adjuvants du régime diététique chez les patients atteints d’hyperlipoprotéinémie et ne justifiant pas d’un traitement hypolipidémiant :

Ø Toco 500 (capsule) ; Tocofilan (capsules molles) ; Tocolion (capsule à 500 mg) ; Tocophan (gélule à 500 mg) .

Dans les traitements d’appoint à un régime diététique chez les patients atteints d’hyperlipoprotéinémie et pour lesquels un traitement hypolipidémiant n’est pas justifié :

Ø Vitamine E acétate cox (capsule à 500 mg) ; Vitamine E GNR (capsule à 500 mg) ; Vitamine E Jumer 500 mg (capsule) .

Dans les médicaments proposés dans le traitement de l’hypotension orthostatique :

Ø Dihydroergotamine-Sandoz (3 mg/ml, solution buvable) ; Dihydroergotamine-Sandoz (3 mg, comprimé) ; Effortil comprimé ; Effortil gouttes ; Effortil INJ ; Hept-A-Myl (0,305 g/ml, solution buvable) ; Hept-A-Myl 187,8 mg (comprimé) ; Praxinor (comprimé pelliculé) ; Yohimbine Houdé.

Dans l’impuissance masculine, particulièrement chez les diabétiques :

Ø la Yohimbine Houdé.

Dans les médicaments proposés comme traitement adjuvant de la maladie coronarienne :

Ø Cléridium 150 (comprimé quadrisécable) ; Protangix (capsule).

Dans certaines formes de prévention des accidents thromboemboliques systémiques :

Ø Coronarine (comprimé enrobé) ; Diphar Gé (75 mg, comprimé enrobé) ; Perkod Gé, (comprimé enrobé à 75 mg) ; Persantine 75 mg (comprimé enrobé) ; Protangix (capsule).

Dans le traitement symptomatique des extrasystoles dites bénignes :

Ø Bradyl 350 (comprimé enrobé) et dans l’éréthisme cardiaque de l’adulte : Palpipax (comprimé).

Dans différentes formes du traitement symptomatique de la claudication intermittente des artériopathies chroniques :

Ø Buflomédil Merck 150 mg ; Buflomedil Merck 300 mg ; Cyclergine 400 mg Gé (gélule) ; Cyclospasmol (gélule à 400 mg) ; Di-Actane 300 mg (gélule comprenant des microgranules) ; Fonzylane 150 mg (comprimé pelliculé) ; Fonzylane 300 mg (comprimé pelliculé) ; Fonzylane 50 mg /5 ml (solution injectable, ampoule de 5 ml) ; Gevatran (gélule contenant des miocrogranules à libération progressive) ; Ginkogink (solution buvable, flacon pressurisé de 90 ml) ; Hatial Gé LP 400 mg (comprimé à libération prolongée) ; Loftyl (comprimé pelliculé à 150 mg) ; Naftidrofuryl Merck 100 mg et 300 mg, gélules) ; Naftilux 300 mg (gélule contenant des microgranules à libération progressive) ; Nicergoline RPG 10 mg (comprimé) ; Nicergoline RPG 5 mg (comprimé) ; Novodil (gélule à 400 mg) ; Pentoflux Gé LP 400 mg (comprimé enrobé à libération prolongée) ; Pentoxifylline Merck LP (400 mg, comprimé à libération prolongée) ; Praxilène (comprimé pelliculé à 300 mg) ; Praxilène (gélule à 100 mg) ; Sermion 5 mg (poudre et solvant pour solution pour perfusion) ; Sermion (gélule à 10 mg) ; Sermion (gélule à 5 mg) ; Sermion (lyophilisat oral 10 mg) ; Sermion (lyophilisat oral à 5 mg) ; Stratène (gélule) ; Tanakan (comprimé enrobé à 40 mg) ; Tanakan (solution buvable à 40 mg/ml, flacon) ; Torental (100 mg/5 ml, solution injectable pour perfusion IV, ampoule) ; Torental LP 400 mg (comprimé enrobé à libération prolongée) ; Tramisal (solution buvable, flacon) ; Trivastal (injectable 3 mg/1 ml, ampoule de 1 ml) ; Vadilex (injectable, solution à 5 mg /3 ml, ampoule-bouteille) ; Vadilex (comprimé enrobé à 30 mg) ; Vascunormyl (comprimé enrobé) ; Vasocet (gélule).

Dans les médicaments utilisés ou proposés dans les suites d’accidents vasculaires cérébraux ischémiques :

Ø Gabacet (1 g/5 ml, solution injectable, ampoule) ; Iskedyl (solution injectable, ampoule) ; Nootropyl (1,3 g/6 ml, solution buvable, ampoule) ; Nootropyl 30 g/ 100 ml (solution buvable, flacon) ; Nootropyl (comprimé pelliculé) ; Nootropyl (gélule) ; Nootropyl (solution injectable, ampoule de 5 ml) ; Piracetam GNR 30 % (solution buvable, flacon) .

Dans les traitements d’appoint à visée symptomatique du déficit pathologique cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé :

Ø Axonyl (solution buvable, flacon) ; Capergyl (4,5 mg, capsule) ; Carlytène (comprimé enrobé) ; Cervilane (comprimé enrobé) ; Cervoxan (gélule à 60 mg) ; Dihydroergotoxinre RPG (1 mg/ml, flacon) ; Duxil (comprimé enrobé) ; Ergodose (4,5 mg, capsule molle) ; Gabacet (400 mg, gélule) ; Gabacet (solution buvable, ampoule) ; Geram (solution buvable à 30 g/100 ml, flacon) ; Hydergine (1 mg/ml, solution buvable) ; Hydergine (4,5 mg, dose quotidienne unique, comprimé sécable) ; Iskedyl Fort (comprimé) ; Iskedyl (comprimé) ; Iskedyl (solution buvable, flacon) .

Dans la prévention des accidents thromboemboliques chez les enfants porteurs de prothèses valvulaires mécaniques :

Ø Persantine (35 mg, comprimé enrobé).

Dans le pouls lent permanent par bloc auriculoventriculaire complet (en cas d’impossibilité ou de refus par le patient d’appareillage par stimulateur intracorporel) :

Ø Alupent.

Dans la prévention des récidives des tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital :

Ø Longacor (165 mg, gélule) et dans les troubles de l’éréthisme cardiaque de l’adulte (coeur sain) : Palpipax (comprimé).

Dans le traitement symptomatique des extrasystoles dites bénignes :

Ø le Bradyl 300 (comprimé enrobé).

Dans le traitement symptomatique ou d’appoint de différentes formes de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs :

Ø Buflomedil Merck (150 mg) ; Buflomedil Merck (300 mg) ; Cyclergine (400 mg Gé, gélule) ; Cyclospasmol (gélule à 400 mg) ; Di-Actane (300 mg, gélule comprenant des microgranules) ; Fonzylane (150 mg, comprimé pelliculé) ; Fonzylane (300 mg, comprimé pelliculé) ; Fonzylane (50 mg/ml. solution injectable, ampoule) ; Gevatran (gélule contenant des microgranules à libération progressive) ; Ginkogink (solution buvable, flacon) ; Hatial Gé LP (400 mg, comprimé à libération prolongée) ; Loftyl (comprimé pelliculé à 150 mg) ; Naftidrofuryl Merck (100 mg, gélule) ; Naftidrofuryl Merck (300 mg, gélule) ; Naftilux (300 mg, gélules contenant des microgranules à libération progressive) ; Nicergoline RP+G (10 mg, comprimé) ; Nicergoline RPG (5 mg, comprimé) ; Novodil (gélule à 400 mg) ; Pentoflux Gé LP (400 mg, comprimé enrobé à libération prolongée) ; Pentoxyfylline Merck LP (400 mg, comprimé à libération prolongée) ; Praxilène (comprimé pelliculé à 300 mg) ; Praxilène (gélule à 100 mg) ; Sermion (5 mg, poudre et solvant pour solution pour perfusion) ; Sermion (gélule à 10 mg) ; Sermion (gélule à 5 mg) ; Sermion (lyophilisat oral à 10 mg) ; Sermion (lyophilisat oral à 5 mg) ; Stratene (gélule) ; Tanakan (comprimé enrobé à 40 mg) ; Tanakan (solution buvable à 40 mg/ml, flacon) ; Torental (100 mg/5 ml, solution injectable pour perfusion IV, ampoule de 5 ml) ; Torental LP 400 mg (comprimé enrobé à libération prolongée) ; Tramisal (solution buvable, flacon) ; Trivastal (injectable 3 mg/1 ml, ampoule) ; Vadilex (injectable à 5 mg/ml, ampoule-bouteille) ; Vadilax (comprimé enrobé à 30 mg) ; Vascunormyl (comprimé enrobé) ; Vasocet (gélule).

Dans les traitements proposés ou utilisés dans les suites d’accidents vasculaires cérébraux ischémiques :

Ø Gabacet (1g/5ml, solution injectable, en ampoule) ; Iskedyl (solution injectable, ampoule) ; Nootropyl (1,3 g/6 ml, solution buvable, ampoule) ; Nootropyl (30 g/100 ml, solution buvable, en flacon) ; Nootropyl (comprimé pelliculé) ; Nootropyl (gélule) ; Nootropyl (solution injectable, ampoule) ; Piracetam GNR (30 %, solution buvable, flacon).

Dans les traitements d’appoint à visée symptomatique du déficit pathologique chronique du sujet âgé :

Ø Axonyl (solution buvable, flacon) ; Capergyl (4,5 mg, capsule) ; Carlytène (comprimé enrobé) ; Cervilane (comprimé enrobé) ; Cervoxan (gélule à 60 mg) ; Dihydroergotoxine RPG (1 mg/ml flacon) ; Duxil (comprimé enrobé) ; Ergodose (4,5 mg, capsules molles) ; Gabacet (400 mg, gélule) ; Gabacet (solution buvable, ampoule) ; Geram (solution buvable à 30 g/100 ml) ; Hydergine (1 mg/ml, solution buvable de 50 ml) ; Hydergine (4,5 mg, dose quotidienne unique, comprimé sécable) ; Iskedyl Fort (comprimé) ; Iskedyl (comprimé) ; Iskedyl (solution buvable, flacon) ; Iskedyl (solution buvable, flacon) ; Lucidril (350 mg, comprimé pelliculé) ; Nootropyl (1,3 g/6 ml, solution buvable, ampoule) ; Nootropyl (30 g/100 ml, solution buvable, flacon) ; Nootropyl (comprimé pelliculé) ; Nootropyl (gélule) ; Optamine Gé (solution buvable, en gouttes à 1 mg/ml, flacon) ; Oxadilène (gélule à 100 mg) ; Oxyphar (solution buvable) Perenan (gélule) ; Piracetam GNR (30 %, solution buvable, flacon) ; Rheobral (gélule) ; Rutovincine (comprimé enrobé) ; Sureptil (comprimé) ; Sureptil (solution buvable, flacon de 100 ml) ; Vasobral (comprimé sécable) ; Vasobral (solution buvable, flacon) ; Vinca 30 (comprimé pelliculé) ; Vinca 30 Retard (gélule) ; Vincafor (gélule à libération prolongée à 30 mg) ; Vincarutine (gélule) ; Zenium (dose quotidienne unique, gélule à 4,5 mg) .

Dans le traitement d’appoint des baisses d’acuité et troubles du champ visuel présumés d’origine vasculaire :

Ø Cervoxan (gélule à 60 mg) ; Dihydroergotoxine RPG (1 mg/ml, flacon) ; Duxil (comprimé enrobé) ; Endotelon (50 mg, comprimé) ; Hydergine 1 mg/ml, solution buvable de 50 ml) ; Iskedyl Fort (comprimé) ; Iskedyl (comprimé) ; Iskedyl (solution buvable, flacon) ; Iskedyl (solution buvable, flacon de 70 ml) ; Iskedyl (solution injectable, ampoule) ; Ophtadil (solution buvable, ampoule) ; Oxyphar (solution buvable) ; Rutivincine (comprimé enrobé) ; Sermion (gélule à 5 mg) ; Vinca 30 Retard (gélule) ; Optamine Gé (solution buvable en gouttes à 1 mg/ml, flacon de 50 ml) .

Dans le syndrome subjectif consécutif aux traumatisme crâniens :

Ø Vinca 30 Retard (gélule).

Dans l’amélioration symptomatique des vertiges :

Ø Axonyl (solution buvable, flacon) ; Gabacet 400 mg (gélule) ; Gabacet (solution buvable, ampoule) ; Geram (solution buvable à 30 g/100 ml, flacon) ; Nootropyl (1,3 g/6 ml, solution buvable, ampoule) ; Nootropyl 30 g/100 ml, solution buvable, flacon) ; Nootropyl (comprimé pelliculé) ; Nootropyl (gélule) ; Piracetam GNR (30 %, solution buvable) ; Duxil (comprimé enrobé).

Dans les traitements de fond de la migraine :

Ø Dihydroergotamine Sandoz (3 mg/ml solution buvable) ; Dihydroergotamine Sandoz 3 mg (comprimé) ; Seglor (3 mg/ml, Gé, solution buvable, flacon) ; Seglor (5 mg, gélule) ; Seglor Lyoc (5 mg, lyophilisat oral) ; Tamik Gé (3 mg, gélule).

Dans les médicaments proposés dans les saignements par fragilité capillaire ou les ménorragies sans cause organique décelable :

Ø Dicynone (350 mg, comprimé) ; Dicynone (solution injectable à 350 mg/3 ml) ; Fragiprel ; Nigrantyl (comprimé enrobé) ; Dicynone (350 mg, comprimé) ; Dicynone (solution injectable, 3 350 mg/3 ml).

Dans les traitements du lymphooedème après traitement anticancéreux :

Ø Endotelon (150 mg, comprimé) ; Endotelon (50 mg, comprimé).

Dans le traitement symptomatique des douleurs au cours des poussées hémorroïdaires :

Ø Cirkan à la prednacinolone (suppositoire).

Dans les améliorations des symptômes en rapport avec l’insuffisance veineuse des membres inférieurs :

Ø Adenyl (60 mg, comprimé) ; Ampecyclal (300 mg, gélule) ; Campel (gélule) ; Cemaflavone (solution buvable) ; Cirkan (comprimé) ; Climaxol (solution buvable) ; Creme Rap (tube de 105 g) ; Cyclo 3 crème ; Cyclo 3 Fort (gélule) ; Cyclo 3 Fort (solution) ; Cyclorel (gélule) ; Daflon (375 mg, comprimé enrobé) ; Daflon (500 mg, comprimé enrobé) ; Diamoril (300 mg, gélule) ; Dicynone (500 mg, comprimé) ; Difrarel 100 (comprimé) ; Dihydroergotamine Sandoz (3 mg/ml, solution buvable) ; Dio (300 mg, comprimé) ; Diosmil Gé (150 mg, comprimé) ; Diosmil Gé (300 mg) ; Diosmine Merck (600 mg, comprimé) ; Diosmine RPG (300 mg, comprimé) ; Diosmine-Ratiopharm (300 mg, comprimé) ; Diovenor (300 mg, comprimé) ; Diovenor (600 mg, comprimé) ; Diovenor (600 mg, poudre pour suspension buvable, sachet dose) ; Doxium ; Endium (300 mg Gé, comprimé) ; Endium (300 mg Gé, poudre pour solution buvable, sachet) ; Endotelon (150 mg, comprimé) ; Endotelon (50 mg, comprimé) ; Esberiven Fort (comprimé) ; Esberiven fort (solution buvable) ; Escinogel Gel ; Etioven (30 mg) ; Flavan (60 mg comprimé) ; Flebosmil (600 mg, comprimé) ; Flebosmil Gé (300 mg comprimé) ; Flebosmil Gé (300 mg poudre pour suspension buvable, sachet) ; Ginkor Fort (gélule) ; Ginkor Fort (poudre pour solution buvable) ; Hamamélis composé Boiron (granules) ; Hirucrème (crème) ; Histo-fluine P (solution buvable) ; Ikaran Gé (3 mg/ml, solution buvable) ; Ikaran LP (5 mg comprimé) ; Intercyton gélule ; Madécassol (10 mg, comprimé) ; Mediveine (comprimé) ; Opo-Veinogène ; Phlébogel (gel pour application) ; Relvene 1 000 (poudre pour solution buvable) ; Relvene (gel) ; Reparil (gel) ; Rheoflux (3 500 mg, poudre pour solution buvable, sachet) ; Rheoflux (3 500 mg/ml, solution buvable à diluer, ampoule) ; Troxerutine Merck (3,5 g, poudre en sachet) ; Vascocitrol (solution buvable) ; Veinamitol (3 500 mg (poudre orale) ; Veinamitol (3 500 mg/7 ml, solution buvable) ; Veineva (600 mg, comprimé) ; Veinobiase (comprimé) ; Veinostase (solution buvable) ; Veinotonyl 75 (gélule) ; Veliten (comprimé) ; Venirene (600 mg, comprimé, boîte de 30) ; Vivène (comprimé) ; Hirucrème (crème).

Rhumatologie
Dans cette spécialité, 184 médicaments ont été étudiés par les experts. Parmi eux, 57 fournissent, selon eux, un service médical rendu ” important “, 37 un service médical rendu ” modéré ” et 65 un service médical rendu ” faible “. Pour 35 spécialités, le calcul de ce service n’a pu être fait.

Dans le traitement local d’appoint des douleurs d’origine musculaire et tendino-ligamentaire :

Ø Algesal Baume (crème, tube 40 g) ; Algesal Suractivé (crème, tube 40 g) ; Antiphlogistine nos 1, 3, 3 (pâte pour application locale) ; Baume Aroma (crème) ; Disalgyl (crème) ; Dolal (solution pour application cutanée , 30 g ou 50 g de solution en flacon) ; Inongan (crème, tube de 55 g) ; Reflex Spray 10 % (solution pour application locale, flacon pressurisé de 40 ml) ; Neuriplège (crème).

Dans le traitement d’appoint des dorsalgies essentielles :

Ø Myoviton (30 mg) ; Atepadene (gélule) ; Uteplex (solution buvable, ampoules).

Dans le traitement d’appoint des contractures musculaires douloureuses (en pathologie rachidienne aiguë) :

Ø Miorel (solution injectable IM à 4 mg/3 ml, Gé ampoules de 3 ml) ; Thiocolchicoside Byla (4 mg/3 ml, solution injectable IM) ; Thiocolchicoside Novalis (4 mg/3 ml, solution injectable IM) ; Coltramyl (solution injectable IM, ampoules de 3 ml).

Dans le traitement local d’appoint des tendinites et des entorses bénignes :

Ø Cortisal (crème) ; Dextrarine Phenylbutazone (pommade) ; Srilane (crème à 5 %).

Dans le traitement d’appoint des oedèmes post-traumatiques ou postopératoires :

Ø Alphachymotrypsine Choay (comprimé) ; Alphachymotrypsine Choay (pommade, tube 30 g) ; Alphacutanée (poudre et solvant pour émulsion pour application cutanée) ; Alphintern (comprimé pelliculé) ; Extranase 900 nK (comprimé enrobé gastrorésistant) ; Ribatran (comprimé enrobé).

Dans le traitement d’appoint des douleurs arthrosiques :

Ø Jonctum (300 mg, gélule) ; Specyton (cartilage parathyroïde, suppositoire).

Dans les médicaments utilisés comme modificateur de terrain, en particulier au cours d’affections rhumatismales inflammatoires :

Ø Dissolvurol (solution buvable à 0,35 %, flacon) ; Granions de sélénium (solution buvable, ampoule) .

Dans le traitement curatif des ostéoporoses vertébrales avec tassement :

Ø Architex (comprimé effervescent) ; Rumafluor (33,5 mg, comprimé gastrorésistant) ; Fluocalcic (100 mg) ; Ostéofluor (35 mg, comprimé gastrorésistant).

Psychiatrie
Dans cette spécialité, 183 médicaments ont été étudiés. Parmi eux 115 ont été jugés comme correspondant à un service médical rendu ” important “, 15 un service médical rendu ” modéré ” et 13 un service médical rendu ” faible “. Enfin, pour 39 médicament aucun service médical rendu n’a pu être attribué.

Dans les médicaments utilisés dans l’anxiété et ses manifestations somatiques :

Ø Covatine (comprimé).

Dans les manifestations somatiques de l’anxiété telles que dystonies neurovégétatives, notamment à expression cardiovasculaire :

Ø Stresam (gélule) .

Dans les médicaments utilisés comme modificateurs du terrain, en particulier au cours d’états de dystonie neurovégétatives :

Ø Granions de magnésium (3,83 mg/3 ml, solution buvable, ampoule) ou au cours de manifestations psychiques ou psychosomatiques mineures de l’enfant de plus de 6 ans et de l’adulte : Lithium Oligosol (solution buvable, ampoule) ; Magnésium Oligosol (solution buvable, ampoule).

Au chapitre du traitement de l’insomnie occasionnelle de l’enfant :

Ø Nopron enfant (15 mg/5 ml sirop, flacon) et de l’insomnie : Butobarbital Dipharma (300 mg suppositoire).

Dans les médicaments utilisés dans le traitement d’urgence des états d’agitation :

Ø Calcibronat (0,134 g/ml, solution injectable IV, ampoule) et dans ceux utilisés dans les troubles légers du sommeil, irritabilité, nervosité : Calcibronat (comprimé effervescent 3 g) ; Calcibronat (sirop 13,3 %, flacon) ; Galirène (solution buvable, ampoule).

Dans différentes présentations réunissant différents produits de phytothérapie associés ou non à du phénobarbital :

Ø Antinerveux Lesourd (solution buvable) ; Biocarde (solution buvable, flacon) ; Crataegol (solution buvable, flacon de 90 ml) ; Euphytose (comprimé enrobé) ; Euphytose (solution buvable, flacon) ; Passiflorine (solution buvable, flacon) ; Spasmine (comprimé et suppositoire enfant) ; Sympathyl (comprimé pelliculé) ; Sympavagol (comprimé enrobé et solution buvable) ; Tranquital (comprimé) ; Vagostabyl (comprimé enrobé) ; Anxoral (comprimé pelliculé) ; Cardiocalm (comprimé enrobé) ; Natisedine (comprimé pelliculé) ; Sedatonyl (solution buvable) ; Spasmidenal Jolly (comprimé et suppositoire adulte) ; Sympaneurol (comprimé et solution buvable) ; Vericardine (comprimé enrobé) ; Anxoral (comprimé pelliculé) ; Cardiocalm (comprimé enrobé) ; Natisedine (comprimé pelliculé) ; Sedatonyl (solution buvable) ; Spasmidenal Jolly (comprimé enrobé et suppositoire adulte) ; Spasmosedine (comprimé pelliculé) ; Vericardine (comprimé enrobé) ; Neurocalcium (comprimé enrobé).

Métabolisme, nutrition
Dans ce domaine, 119 médicaments ont été étudiés. Parmi eux, 85 correspondent à un service médical rendu ” important “, 6 à un service ” modéré “, 1 à un service ” faible ” (Médiator, ” adjuvant du régime dans le diabète avec surcharge pondérale “) . D’autre part, 37 médicaments ne correspondent à aucun service médical rendu.

Dans le traitement d’urgence de la tétanie hypocalcémique :

Ø Gluconate de calcium Lavoisier (solution injectable IV à 10 %, ampoule).

Dans les carences magnésiennes avérées isolées ou associées :

Ø Efimag (poudre pour solution buvable) ; Ionimag (1 g, comprimé effervescent) ; MAG 3 (100 mg comprimé) ; MAG 3 (133 mg/1O ml, solution buvable, ampoule autocassable) ; MAG 3 (184 mg, poudre pour solution buvable) ; Magne-B6 (poudre pour solution buvable, ampoule et comprimé enrobé) ; Magnésium Monal (3,3 % solution buvable) ; Magnogène (1,5 % solution buvable) ; Mégamag (gélule 45 mg) ; Oromag (130 mg comprimé à sucer) ; Pidolate de magnésium RPG (1,5 g/10 ml, solution buvable ampoule) ; Pidolate de magnésium RPG (1 g/10 ml, solution injectable , ampoule) ; Pidolate de magnésium RPG (3,35 g, poudre pour solution buvable, sachet) ; Pidolate de magnésium-Ratiopharm (1,5 g ampoule, solution buvable, ampoule autocassable) ; Pidolate de magnésium-Ratiopharm, poudre pour solution buvable à 1,5 g/10 ml, sachet) ; Solumag (solution buvable) ; Spasmag (comprimé pour solution buvable, solution buvable, ampoule autocassable) ; Top-Mag (poudre pour solution buvable, sachet) ; Uvimag B6 (solution buvable, ampoule).

Dans le traitement des manifestations fonctionnelles des crises d’anxiété avec hyperventilation (tétanie constitutionnelle également dite spasmophilie) et dans le traitement des états dits de spasmophilie :

Ø Solumag (solution buvable) ; Spasmag (solution buvable, ampoule autocassable).

Dans différentes indications d’ordre métabolique :

Ø Phosphoneuros (solution buvable) ; Oligosol (Zinc-nickel-Cobalt solution buvable, ampoule de 3 ml) ; Fenugrene (173,5 mg/5 ml, solution buvable).

Latest articles

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...

Hyperthyroïdie : causes, symptômes, traitement et prévention

Bien que le corps humain soit une formidable machine dont les rouages sont parfaitement...

More like this

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...