HomeNon classéLES INHIBITEURS CALCIQUES - ICA

LES INHIBITEURS CALCIQUES – ICA

Published on

spot_img

Classe hétérogène tant au plan chimique que pharmacologique et donc thérapeutique.
On distingue 4 familles chimiques :
—- Les dihydropyridines où on distingue les 1ère et 2ème génération à tropisme vasculaire dominant ( vasodilatateur) et donc flush, oedème et tachycardie réflexe (nifédipine, nicardipine,..)
—- Les phenylalkylamines ( un seul représentant le vérapamil)
—- Les benzothiazépines (diltiazem)
—- Les tétralines (mibéfradil)
Ils sont généralement neutres sur le plan biologique. Certains d’entre eux, bradycardisants (cf infra) sont dépresseur du noeud sinusal et de la conduction auriculo-ventriculaire.

Les ICA sont des vasodilatateurs et les grandes indications sont l’angor spastique, l’angor d’effort (seuls ou en association)
Les recommandations 2003 de l’ESH donnent aux ICA une place privilégiée dans l’HTA du sujet agé (risque d’AVC) en particulier dans l’HTA systolique [Lire], les pathologies vasculaires périphériques.
Les experts ont souligné l’intérêt de cette classe thérapeutique chez les diabétiques comme chez tous les patients à risque coronarien élevé.

INDICATIONS

  • HTA : efficacité égale à celle des autres classes thérapeutiques ( 50 à 60 % de répondeurs en monothétrapie) et un effet marqué sur la régression de l’HVG identique aux IEC et mieux que les diurétiques ou les bétabloquants ( étude VHAS avec le vérapamil ) mais selon l’étude ALLHAT moins d’AVC et plus d’insuffisance cardiaque versus diurétiques
    Etude SYS-eur ( nitrendipine – monoprise NIDREL ®) : HTA systolique du sujet agé : pas de risque d’insuffisance cardiaque, de troubles de la conduction et prévention cardiovasculaire et peut être cérébrale
  • Angor spontané avec spasme suspecté (type Printzmetal)
  • Angor stable ou angor d’effort soit non controlé par les béta-bloquants soit si CI aux béta-bloquants ou mauvaise tolérance
  • En post-infarctus, l’étude DAVIT II , le vérapamil (ISOPTINE ®, VERAPAMIL MSD ) au long court ( en l’absence d’insuffisance cardiaque ) a montré une diminution de 36 % de la mortalité globale et de 33 % de récidive . L’association IEC-vérapamil parait prometteuse
  • Maladie de Bouveret : Vérapamil
  • Cardiomyopathie hypertrophique et obstructive quand les bêta-bloquants ne peuvent pas être utilisés
  • Migraine ?? hors AMM
  • Menace d’accouchement prématuré pour le LOXEN ° ? ou traitement des contractions ?

CONTRES-INDICATIONS
BAV II et III, ICG (en cours d’évaluation)
Grossesse (??) ou absence de contraception , allaitement
Cas particulier du CORDIUM ® qui allonge le QT d’où CI supplémentaires ( allongement du QT congénital ou iatrogène , hypokalièmie,)

PRECAUTIONS
BAV I et pour les produits bradycardisants : Dysfonction sinusale, association avec Béta-bloquants, amiodarone et autres antiarythmiques, nitrés, digitaliques

EFFETS INDESIRABLES>
Oedème des MI – tachycardie ou bradycardie suivant les produits
Toubles digestifs, vertiges, asthénie, prurit
Douleur angineuses ?
Hypertrophie des gencives [Lire]
Stérilité masculine (02/2000)

EN PRATIQUE

ICA TACHYCARDISANTS : HTA seulement

  • ADALATE (nifédipine) 10 et 20 mg LP NB +++
  • LOXEN (nicardiine) 20 et 50 mg LP
  • NIDREL (nitrendipine ) 10 et 20 mg
  • BAYPRES……..idem…………………..

ICA NEUTRES : HTA et ANGOR

  • AMLOR (amlodipine) 5 mg
  • FLODIL (Filodipine ) 5 mg
  • ICAZ (isaradipine ) 5 mg

ICA BRADYCARDISANTS : HTA et ANGOR
CI complémentaires : Association avec anti-arythmiques de classe I et III (Sotalex, Longacor, Rythmodan, Cipralan, Sérécor )
Prudence avec bêtabloquants, digitalique, Cordarone° – Amiodarone
ECG et Rx thorax sont licites afin d’éliminer une ICG (HVG)

  • MONOTILDIEM LP 200 et 300 mg (diltiazem)
  • ISOPTINE 120 et 240 LP (vérapamil)
  • VERAPAMIL MSD 120 et 240 LP
  • POSICOR (mibéfradil) : inhibiteur des canaux T > L .

Latest articles

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...

SIGMOÏDITE DIVERTICULITE AIGUË

- représente la complication aiguë d'une diverticulose connue ou non. Elle touche environ 12 à...

More like this

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...