HomeNon classéERYTHROPOÏÉTINE - EPO - Eprex ®

ERYTHROPOÏÉTINE – EPO – Eprex ®

Publié le

spot_img

Voir éga­le­ment http://www.biam2.org/www/Spe21694.html

Les pre­miers à béné­fi­cier des injec­tions d’E­PO sont les insuf­fi­sants rénaux pré­sen­tant une ané­mie (aprés cor­rec­tion d’une éven­tuelle carence mar­tiale). Trés sou­vent, une injec­tion SC par semaine suf­fit (Voir infra MAJ 12/2002).

Les patients atteints d’une insuf­fi­sance car­diaque sevère avec HVG et les patients coro­na­riens peuvent éga­le­ment tirer un béné­fice impor­tant de ces injections.

Au delà de ces béné­fices, les injec­tions d’E­PO ont de mul­tiples inté­rêts chez les per­sonnes âgées

  • Amé­lio­ra­tion de l’appétit
  • Amé­lio­ra­tion de l’é­tat général
  • Amé­lio­ra­tion de la thyr­mie et des per­for­mances intellectuelles

POSOLOGIE ET SURVEILLANCE
Ce trai­te­ment peut être ins­tau­ré à rai­son d’une injec­tion SC par semaine avec un sur­veillance étroite de la pres­sion arté­rielle et du taux de l’hémoglobine.
Une Nfs doit être pra­ti­quée avant chaque injec­tion et le taux d’hé­mo­glo­bi­nei doit être sta­bi­li­sé entre 10 et 12 g sans polyglobulie.

En cas de risque d’ar­té­rio­pa­thie ( dia­bé­tiques +++) des petites doses d’as­pi­rine paraissent souhaitables.


MAJ 12/2002

Trai­te­ment par éry­thro­poïé­tine (Eprex®)
AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE
Nou­velles recom­man­da­tions d’ad­mi­nis­tra­tion suite à des noti­fi­ca­tions de cas d’érythroblastopénie.
Mise à jour : 26 décembre 2002

Eprex® est un médi­ca­ment sti­mu­lant la for­ma­tion d’hé­ma­ties (glo­bules rouges) à par­tir des cel­lules souches de la moelle osseuse. Eprex® est une éry­thro­poïé­tine com­mer­cia­li­sée en France par les labo­ra­toires Jans­sen-Cilag, et est indi­quée dans le trai­te­ment de cer­taines situa­tions d’a­né­mie (manque de glo­bules rouges).

En novembre 2001, l’at­ten­tion des pres­crip­teurs a été atti­rée sur la sur­ve­nue de très rares cas d’é­ry­thro­blas­to­pé­nie (ralen­tis­se­ment ou arrêt de la for­ma­tion des glo­bules rouges) chez des patients atteints d’in­suf­fi­sance rénale chro­nique trai­tés par Eprex®.
A la suite des noti­fi­ca­tions de ces cas d’é­ry­thro­blas­to­pé­nie, l’A­gence fran­çaise de sécu­ri­té sani­taire des pro­duits de san­té (Afssaps) a recom­man­dé, en juillet 2002, l’u­ti­li­sa­tion pré­fé­ren­tielle de la voie intra­vei­neuse par rap­port à la voie sous-cuta­née pour l’ad­mi­nis­tra­tion d’E­prex® chez les patients en insuf­fi­sance rénale chronique.

En décembre 2002, la rééva­lua­tion du pro­fil de sécu­ri­té d’emploi d’E­prex® par voie sous-cuta­née dans l’in­di­ca­tion de l’in­suf­fi­sance rénale chro­nique a conduit l’Af­ssaps, après avis de la com­mis­sion d’au­to­ri­sa­tion de mise sur le mar­ché et en lien avec l’en­semble des Etats membres de l’U­nion euro­péenne, à contre-indi­quer l’ad­mi­nis­tra­tion d’E­prex® par voie sous-cuta­née chez les insuf­fi­sants rénaux chro­niques (en pré­dia­lyse, dia­lyse péri­to­néale et en hémodialyse).

Cette mesure ne concerne pas les autres indi­ca­tions (mala­dies héma­to­lo­giques, can­cers, tumeurs solides, lym­phomes malins ou myé­lomes mul­tiples, pro­grammes de trans­fu­sion auto­logue, chi­rur­gie ortho­pé­dique majeure programmée).

Derniers articles

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

Pour aller plus loin

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...