HomeNon classéUtilisation de la Crème EMLA ® Chez l’adulte et la personne âgée

Utilisation de la Crème EMLA ® Chez l’adulte et la personne âgée

Publié le

spot_img

Eve­lyne Mla­quin-Pavan Infir­mière spé­cia­liste cli­nique, Hôpi­tal Coren­tin Cel­ton – Issy les Moulineaux,
Pas­cale Thi­bault , Cadre supé­rieur infir­mier, CNRD – Hôpi­tal Trous­seau Paris

1. Défi­ni­tion :
La crème EMLAâ est une crème com­po­sée de deux anes­thé­siques locaux (lido­caïne et pri­lo­caïne) agis­sant par dif­fu­sion et per­met­tant une anes­thé­sie locale transcutanée.
Son objec­tif est de dimi­nuer, voire sup­pri­mer, au niveau de la peau et des muqueuses la dou­leur pro­vo­quée par des soins invasifs.
La crème EMLA est un pro­duit phar­ma­ceu­tique, il est néces­saire que son appli­ca­tion soit sou­mise à une pres­crip­tion médicale.

La crème EMLA se pré­sente sous deux formes :

  • Tube de crème de 5g accom­pa­gné de pan­se­ments adhé­sifs cutanés.
    Une noi­sette = 0,5gr = 0,5ml
  • Patch prêt à l’emploi conte­nant 1g d’é­mul­sion pour un pan­se­ment adhé­sif de 10 cm²

La crème peut aus­si être main­te­nue en place par un mor­ceau de tétine ou un doig­tier cou­pé, enve­lop­pé ensuite par du film ali­men­taire ou une bande de gaze peut être ajou­tée. Cette méthode a l’avantage de ne pas pro­vo­quer de dou­leur lors de l’ablation du pan­se­ment adhésif.

Indi­ca­tions :

  • Ponc­tions : vei­neuse, arté­rielle, lom­baire, de chambre implantable ;
  • Injec­tions : Intra der­mo réac­tion, sous cuta­née, intra-musculaire ;
  • Actes de der­ma­to­lo­gie super­fi­cielle : exé­rèse de mol­lus­cum conta­gio­sum, élec­tro­coa­gu­la­tion, trai­te­ment au laser ;
  • Anes­thé­sie des muqueuses génitales :
  • avant chi­rur­gie super­fi­cielle : biop­sie ou exé­rèse de lésions ins­tru­men­tale ou au laser
  • avant infil­tra­tion d’un anes­thé­sique local
  • Anes­thé­sie locale des ulcères de jambe lors d’une déter­sion méca­nique longue.

Contre indi­ca­tions et pré­cau­tions d’emploi :

  • Hyper­sen­si­bi­li­té aux anes­thé­siques locaux ou à tout com­po­sant du pansement ;
  • Méthé­mo­glo­bi­né­mie congénitale ;
  • Por­phy­ries,
  • Défi­cit en G6PD
  • Chez la femme enceinte (en l’absence de don­nées suf­fi­santes et par mesure de précaution).

Condi­tions à respecter :

Pour assu­rer une anal­gé­sie effi­cace de la peau, la crème doit impé­ra­ti­ve­ment être posée au mini­mum 1h avant le geste.

Dose recom­man­dée
/site
Dose maxi­male
Temps d’application minimal
Temps d’application maximal
Durée d’efficacité après le retrait
2 à 3 g
(petites surfaces)
1 à 15 g pour 10 cm²
50g ou 50 patchs
1h en peau saine
30’ sur un ulcère ou une plaie
4 h
1 à 2 h

Pour une anes­thé­sie des muqueuses géni­tales : appli­quer 5 à 10g de crème pen­dant 5 à 10 minutes.
Pour une anes­thé­sie des ulcères de jambe : appli­quer 1 à 2g pour une sur­face de 10 cm² sans aller au-delà de 10g pen­dant 30 minutes en recou­vrant d’un pan­se­ment her­mé­tique. Cette uti­li­sa­tion est limi­tée à 8 appli­ca­tions suc­ces­sives pour un épi­sode ulcéreux.

Dérou­le­ment de l’acte :
Ne pas dés­in­fec­ter la peau avant l’application.

Tube de crème :
Appli­quer la crème en couche épaisse sur une peau saine et sèche, sans l’étaler,
Recou­vrir d’un pan­se­ment occlu­sif type Téga­derm ou d’un mor­ceau de tétine ou de doig­tier entou­ré de film ali­men­taire lorsqu’il s’agit d’une anes­thé­sie de la peau.
Pour les muqueuses, il n’est pas néces­saire de recou­vrir d’un pan­se­ment occlusif.

Patch :
Appli­quer la pas­tille conte­nant la crème sur la zone à anesthésier,
Appuyer sur le pour­tour du pan­se­ment adhésif.
Res­pec­ter le temps de pose,
Lais­ser la peau à l’air libre 10 à 15 min s’il s’agit d’une ponc­tion, ce délai faci­lite la reco­lo­ra­tion de la peau et une meilleure visua­li­sa­tion de la veine.
Lorsqu’il s’agit des muqueuses, le geste doit être réa­li­sé rapi­de­ment, car l’effet pla­fond ne dure que 15 à 20 minutes

Cri­tères de sécurité :
Ne pas appli­quer Emla® :
Lorsque le patient est trai­té par des médi­ca­ments méthémoglobinémiants,
en cas d’hypersensibilité aux anes­thé­siques locaux.
Ne pas uti­li­ser Emla® de façon per­ma­nente sous un pan­se­ment engen­drant de la douleur.

[Texte com­plet / cnrd.fr]
CNRD – CENTRE NATIONAL DE RESSOURCES DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR

Derniers articles

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

Pour aller plus loin

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...