CREATINE

Publié le

spot_img

La créa­tine est com­plé­mént ali­men­taire ergo­gé­nique à la mode. Elle est popu­laire parce qu’elle rehausse la force entraî­nante pour cer­tains indi­vi­dus qui sont impli­qués dans des sports impli­quant des mou­ve­ments brusques, explo­sifs et répé­tés (comme l’hal­té­ro­phi­lie, les courses et le canotage).
La sup­plé­men­ta­tion de créa­tine n’a pas été démon­trée utile dans les sports d’endurance.

Il y a une limite supé­rieure géné­tique au déve­lop­pe­ment mus­cu­laire. La créa­tine peut aider cer­taines per­sonnes à atteindre leurs buts plus rapi­de­ment, mais elle n’au­gen­te­ra pas la limite supé­rieure. Alors elle peut avan­ta­ger le cultu­risme pour quelques semaines, mais pas à longue échéance.
Un pour­cen­tage signi­fi­ca­tif des uti­li­sa­teurs mani­festent des crampes et/ou des spasmes musculaires.

Des études scien­ti­fiques ont démon­tré que la la dimi­nu­tion des réserves de créa­tine peut être asso­ciée à la fatigue mus­cu­laire et la sup­plé­men­ta­tion peut aug­men­ter les taux de créa­tine mus­cu­laire après quelques jours. L’aug­men­ta­tion est obser­vée chez les végé­ta­riens qui ont été démon­trés comme ayant des réserves les plus basses de créa­tine. On ne sait pas si les per­sonnes avec un apport dié­té­tique adé­quat courent un plus grand risque de pro­blèmes avec les sup­plé­ments.
On ne connait pas non plus les risques de la créa­tine à long terme.

La NCAA Com­mit­tee on Com­pe­ti­tive Safe­guards and Medi­cal Aspects of Sports a conseillé que la recherche addi­tion­nelle soit faite pour déter­mi­ner si l’u­sage de la créa­tine à long terme est sûre ou si cer­tains seraient pré­dis­po­sés à des effets secon­daires négatifs.

Alors, mal­gré que la créa­tine puisse offrir des béné­fices de courte durée pour cer­tains ath­lètes, elle va être un risque sans béné­fices pour la plu­part des autres. Son usage par des non-ath­lètes est insensé.

Cette réponse a été pré­pa­rée avec l’aide de David Light­sey, un psy­cho­logue de l’exer­cice et nutri­tion­niste qui coor­done le Natio­nal Coun­cil Against Health Fraud’s Task force on Ergo­ge­nic Aids.
http://nutrisite.free.fr/dossiers/creatine.htm

MAJ Février 2001
L’a­gence fran­çaise de sécu­ri­té sani­taire a ren­du compte d’un risque can­cé­ri­gène poten­tiel de la créatinine.
Le Minis­tère de la Jeu­nesse et des Sports envi­sage de faire figu­rer la sub­stance sur la liste des pro­duits inter­dits et de contac­ter les auto­ri­tés inter­na­tio­nales afin de les ral­lier à cette précaution.

Derniers articles

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

Pour aller plus loin

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...