LE CANNABIS

Publié le

spot_img

Source : ???? per¬≠due ūüôĀ ‚Äď Site canadien

CARACT√ČRISTIQUES DE L‚Äô√ČVOLUTION DES EFFETS

Action de fumer le cannabis

  • D√©but d‚Äôac¬≠tion tr√®s rapide (quelques minutes);
  • Effet maxi¬≠mal en 30 minutes ;
  • Dur√©e d‚Äôac¬≠tion : 2 √† 4 heures (et effets r√©siduels).

Action d’in­gé­rer le cannabis

  • D√©but d‚Äôac¬≠tion plus lent ;
  • Effets plus pro¬≠gres¬≠sifs et plus longs ;
  • Eupho¬≠rie moindre

MAJ 2016
Le syn­drome can­na­bis-fruits/­lé­gumes
Depuis quelques ann√©es, un nombre crois¬≠sant d‚Äôindividus aller¬≠giques au can¬≠na¬≠bis souffrent d‚Äôallergie croi¬≠s√©e. Celle-ci sur¬≠vient lorsqu‚Äôune per¬≠sonne aller¬≠gique √† une sub¬≠stance r√©agit √† une autre du fait que deux sub¬≠stances ren¬≠ferment des pro¬≠t√©ines proches, et ce alors qu‚Äôelles n‚Äôont a prio¬≠ri rien en com¬≠mun. Ce syn¬≠drome, que des aller¬≠go¬≠logues fran¬≠√ßais n‚Äôont pas h√©si¬≠t√© √† bap¬≠ti¬≠ser ¬ę syn¬≠drome can¬≠na¬≠bis-fruits/¬≠l√©¬≠gumes ¬Ľ, se tra¬≠duit concr√®¬≠te¬≠ment par le fait que ces per¬≠sonnes aller¬≠giques au can¬≠na¬≠bis d√©ve¬≠loppent par la suite une aller¬≠gie aux fruits et l√©gumes. Ce syn¬≠drome semble impli¬≠quer une pro¬≠t√©ine de la famille des pro¬≠t√©ines de trans¬≠fert lipi¬≠dique (LTP, lipid frans¬≠fer pro¬≠teins) non sp√©¬≠ci¬≠fiques. Ces com¬≠po¬≠sants, que l‚Äôon retrouve dans cer¬≠tains fruits, l√©gumes, plantes et graines, sont res¬≠pon¬≠sables d‚Äôallergies ali¬≠men¬≠taires sou¬≠vent s√©v√®res. Ce type d‚Äôallergie est plus fr√©¬≠quent dans le sud de l‚ÄôEurope.
[Lien / biomedicales.blogs.sciencesetavenir.fr]

 

UTILISATIONS TH√ČRAPEUTIQUES DU CANNABIS
Actuel­le­ment, le can­na­bis est uti­li­sé comme pro­duit thé­ra­peu­tique dans le monde mais le méca­nisme d’ac­tion du THC n’a pas encore été clai­re­ment élucidé..
En effet, les b√©n√©¬≠fices sui¬≠vants du can¬≠na¬≠bis ont √©t√© docu¬≠men¬≠t√©s √† tra¬≠vers la pla¬≠n√®te par divers orga¬≠nismes m√©di¬≠caux et gouvernementaux :
  • Sen¬≠sa¬≠tion de bien-√™tre ;
  • Aug¬≠men¬≠ta¬≠tion de la sociabilit√© ;
  • Effet myo¬≠re¬≠laxant ;
  • Effet anal¬≠g√©¬≠sique ;
  • Sti¬≠mu¬≠la¬≠tion de l‚Äôapp√©tit ;
  • Effet anti¬≠√©m√©¬≠tique ;
  • Effet anti¬≠con¬≠vul¬≠si¬≠vant ;
  • Dimi¬≠nu¬≠tion de la pres¬≠sion intra-oculaire.

Au Cana¬≠da, l‚Äôar¬≠ticle 56 de la Loi r√©gle¬≠men¬≠tant cer¬≠taines drogues et autres sub¬≠stances octroie au Ministre f√©d√©¬≠ral de la san¬≠t√© le pou¬≠voir dis¬≠cr√©¬≠tion¬≠naire d‚Äôac¬≠cor¬≠der une exemp¬≠tion √† des fins m√©di¬≠cales aux per¬≠sonnes qui consi¬≠d√®rent que l‚Äôu¬≠sage du can¬≠na¬≠bis est utile pour leur sant√©.

Ain­si, actuel­le­ment, de nom­breux malades cana­diens ont obte­nu de San­té Cana­da l’au­to­ri­sa­tion de fumer le can­na­bis à des fins thé­ra­peu­tiques. Cepen­dant, la culture demeure interdite.
D‚Äôautre part, San¬≠t√© Cana¬≠da a octroy√© des fonds pour des essais cli¬≠niques visant √† √©va¬≠luer l‚Äôef¬≠fi¬≠ca¬≠ci¬≠t√© de la marijuana :

  • Com¬≠mu¬≠ni¬≠ty Research Ini¬≠tia¬≠tive of Toron¬≠to (CRIT) : uti¬≠li¬≠t√©s du can¬≠na¬≠bis chez les indi¬≠vi¬≠dus atteints du VIH/SIDA ;
  • Uni¬≠ver¬≠si¬≠t√© McMas¬≠ter, Hamil¬≠ton : uti¬≠li¬≠t√©s du can¬≠na¬≠bis chez des patients souf¬≠frant d‚Äô√©pilepsie ;
  • Cli¬≠nique de scl√©¬≠rose en plaques, Sas¬≠ka¬≠toon : √©va¬≠lua¬≠tion des effets du can¬≠na¬≠bis sur la spas¬≠ti¬≠ci¬≠t√© mus¬≠cu¬≠laire chez des per¬≠sonnes atteintes de scl√©¬≠rose en plaques ;
  • Centre de r√©ha¬≠bi¬≠li¬≠ta¬≠tion G.F. Strong, Van¬≠cou¬≠ver : √©va¬≠lua¬≠tion des effets du can¬≠na¬≠bis sur la spas¬≠ti¬≠ci¬≠t√© des membres chez des indi¬≠vi¬≠dus ayant des bles¬≠sures √† la moelle √©pini√®re.

INTOXICATION A√ŹGUE AU CANNABISEffets cen¬≠traux

  • Eupha¬≠sie : Sen¬≠sa¬≠tion de bien-√™tre et de satisfaction ;
  • Impres¬≠sion de calme et de relaxation ;
  • Loqua¬≠ci¬≠t√© ;
  • Gaie¬≠t√© allant jus¬≠qu‚Äô√† l‚Äôhilarit√© ;
  • Insou¬≠ciance ;
  • Socia¬≠bi¬≠li¬≠t√© ;
  • Aug¬≠men¬≠ta¬≠tion de la confiance en soi ;
  • Dis¬≠tor¬≠sion de la per¬≠cep¬≠tion du temps, de l‚Äôes¬≠pace et de l‚Äôi¬≠mage de soi ;
  • Accen¬≠tua¬≠tion des per¬≠cep¬≠tions sensorielles ;
  • Dimi¬≠nu¬≠tion de la m√©moire √† court terme, de l‚Äôat¬≠ten¬≠tion et de la concentration ;
  • R√©duc¬≠tion de l‚Äôha¬≠bi¬≠le¬≠t√© √† accom¬≠plir des t√Ęches complexes ;
  • Alt√©¬≠ra¬≠tion des r√©flexes d‚Äô√©¬≠qui¬≠libre et de la coor¬≠di¬≠na¬≠tion des mou¬≠ve¬≠ments (conduite auto¬≠mo¬≠bile affect√©e);
  • Aug¬≠men¬≠ta¬≠tion de l‚Äôap¬≠p√©¬≠tit (sur¬≠tout pour les ali¬≠ments sucr√©s);
  • Aug¬≠men¬≠ta¬≠tion de la libi¬≠do.

    Plus rare¬≠ment :

  • Anxi√©¬≠t√© ;
  • Ver¬≠tiges ;
  • Nau¬≠s√©es ;
  • Crise convul¬≠sive.

    Effets péri­phé­riques

  • Hypo¬≠ten¬≠sion arthostatique ;
  • Tachy¬≠car¬≠die ;
  • Bron¬≠cho¬≠di¬≠la¬≠ta¬≠tion ;
  • Rou¬≠geur des yeux ;
  • S√©che¬≠resse de la bouche.

    Sur­do­sage

  • Som¬≠no¬≠lence ;
  • D√©so¬≠rien¬≠ta¬≠tion ;
  • Confu¬≠sion ;
  • D√©sor¬≠ga¬≠ni¬≠sa¬≠tion ;
  • Alt√©¬≠ra¬≠tion du jugement ;
  • Hal¬≠lu¬≠ci¬≠na¬≠tions ;
  • Para¬≠no√Įa ;
  • Rare¬≠ment psy¬≠chose toxique (sur¬≠tout chez les per¬≠sonnes pr√©dispos√©es).

INTERVENTION EN SITUATION D‚ÄôINTOXICATION A√ŹGUE

  • Cal¬≠mer et ras¬≠su¬≠rer le patient ;
  • D√©dra¬≠ma¬≠ti¬≠ser la situation ;
  • Au besoin, s√©da¬≠tion mod√©¬≠r√©e avec une benzodiaz√©pire

N.B. Ces pro¬≠bl√®mes ne menacent pas la vie du consom¬≠ma¬≠teur ; Il n‚Äôy a pas d‚Äôan¬≠ti¬≠dote au can¬≠na¬≠bis, ne de trai¬≠te¬≠ment m√©di¬≠cal sp√©cifique.

EFFET CHRONIQUES

  • D√©fi¬≠cit de la m√©moire, de l‚Äôat¬≠ten¬≠tion et de la concen¬≠tra¬≠tion (sont r√©versibles);
  • Syn¬≠drome d‚Äôa¬≠mo¬≠ti¬≠va¬≠tion : pas¬≠si¬≠vi¬≠t√©, dimi¬≠nu¬≠tion de l‚Äôi¬≠ni¬≠tia¬≠tive, apa¬≠thie, perte d‚Äôint√©r√™t ;
  • Influence variable sur la fonc¬≠tion sexuelle (dans cer¬≠tains cas, dimi¬≠nu¬≠tion de la fer¬≠ti¬≠li¬≠t√© chez l‚Äôhomme et la femme ;
  • Troubles pul¬≠mo¬≠naires par inhalation :
  • Pha¬≠ryn¬≠gite, asthme, bron¬≠chite, emphys√®me ;
  • Plus n√©faste que la ciga¬≠rette car le gou¬≠dron pr√©¬≠sent dans la fum√©e de can¬≠na¬≠bis ren¬≠ferme une plus grande quan¬≠ti¬≠t√© d‚Äôa¬≠gents can¬≠c√©¬≠ri¬≠g√®nes que le gou¬≠dron conte¬≠nu dans la fum√©e de tabac ‚Äď risque accru de can¬≠cer du poumon.
  • Dimi¬≠nu¬≠tion de la r√©sis¬≠tance aux infections.

TERATOG√ČNICIT√Č

  • peut affec¬≠ter le foe¬≠tus si la femme enceinte consomme de fortes doses de cannabis ;
  • pos¬≠si¬≠bi¬≠li¬≠t√© de mort foe¬≠tale, nais¬≠sance pr√©¬≠ma¬≠tu¬≠r√©e, mal¬≠for¬≠ma¬≠tions d‚Äôor¬≠ganes, retard de crois¬≠sance, toxi¬≠ci¬≠t√© car¬≠diaque, atteinte du sys¬≠t√®me immunitaire.

TOL√ČRANCE ET PHARMACOD√ČPENDANCE

  • Ph√©¬≠no¬≠m√®ne de sen¬≠si¬≠bi¬≠li¬≠sa¬≠tion r√©sul¬≠tant de la trans¬≠por¬≠ma¬≠tion par le foie du THC en 11-hydroxi-THC plus actif ;
  • Peu de tol√©¬≠rance chez le consom¬≠ma¬≠teur √©pisodique ;
  • Tol√©¬≠rance mar¬≠qu√©e si les doses et la fr√©¬≠quence d‚Äôad¬≠mi¬≠nis¬≠tra¬≠tion sont √©lev√©es ;
  • D√©pen¬≠dance phy¬≠sique peu prononc√©e ;
  • D√©pen¬≠dance psy¬≠cho¬≠lo¬≠gique peut √™tre significative ;
  • Sevrage obser¬≠v√© chez le consom¬≠ma¬≠teur r√©gu¬≠lier de fortes doses ;

SYMPTOMES DE SEVRAGE

  • anxi√©¬≠t√©, agi¬≠ta¬≠tion, ner¬≠vo¬≠si¬≠t√©, irritabilit√©,
  • insom¬≠nie,
  • dys¬≠pho¬≠rie,
  • aug¬≠men¬≠ta¬≠tion des r√©flexes,
  • maux de t√™te,
  • suda¬≠tion,
  • perte d‚Äôap¬≠p√©¬≠tit,
  • nau¬≠s√©es, crampes intestinales.

Derniers articles

L‚Äôoxyurose : voies de transmissions, traitements, pr√©vention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-d√©pressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le b√Ęillement : m√©canisme et significations

Commun √† presque toutes les esp√®ces vert√©br√©es sur terre, le b√Ęillement est l‚Äôun des...

La rage chez l‚Äôhomme : causes, sympt√īmes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...

Pour aller plus loin

L‚Äôoxyurose : voies de transmissions, traitements, pr√©vention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-d√©pressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le b√Ęillement : m√©canisme et significations

Commun √† presque toutes les esp√®ces vert√©br√©es sur terre, le b√Ęillement est l‚Äôun des...