HomeNon classéASPIRINE EN PREVENTION PRIMAIRE

ASPIRINE EN PREVENTION PRIMAIRE

Publié le

spot_img

RAPPEL
L’a­cide acé­tyl saly­ci­lique (AAS ) à dose adé­quate, inhibe la cyclo-oxy­gé­nase de la chaîne inflam­ma­toire par acé­ty­la­tion irreversible.
A faible dose ( 75 à 300 mg/j ) ses pro­prié­tés anti agré­gantes sont main­te­nant bien connues.La cyclo-oxy­gé­nase des pla­quettes serait plus sensible

Bon usage des agents antiplaquettaires
Recom­man­da­tion ANSM – HAS ‑2012 [Lire]

EN PRÉVENTION PRIMAIRE (HORS DIABÈTE)
l est recom­man­dé depuis 2003 d’appréhender le risque car­dio­vas­cu­laire au moyen du modèle SCORE. Cet algo­rithme estime le risque de sur­ve­nue à 10 ans d’un pre­mier évé­ne­ment athé­ro­ma­teux mor­tel chez les sujets appa­rem­ment sains. Il prend en compte l’âge (uni­que­ment entre 40 et 65 ans), le sexe, le taba­gisme actif, la pres­sion arté­rielle sys­to­lique et soit le cho­les­té­rol total (CT), soit le rap­port CT/HDL.
La pres­crip­tion de 75–160 mg/j d’aspirine est envi­sa­gée lorsque le risque est > 5% selon le modèleSCORE.

CHEZ LE DIABÉTIQUE, EN PRÉVENTION PRIMAIRE
cause pré­do­mi­nante de mor­ta­li­té pré­ma­tu­rée chez les dia­bé­tiques, chez qui le risque de mala­die coro­na­rienne, d’AVC et d’artériopathie péri­phé­rique est aug­men­té d’un fac­teur 2 à 4. Le risque CV est fonc­tion de son âge, de l’ancienneté du dia­bète, des niveaux lipi­dique et ten­sion­nel, de l’existence d’une néphro­pa­thie et d’une arté­rio­pa­thie péri­phé­rique. Il est cal­cu­lé chez les dia­bé­tiques de type 2 par l’équation de risque de l’UKPDS, télé­char­geable sur http://www.dtu.ox.ac.uk/ Cette équa­tion four­nit le risque de sur­ve­nue d’accidents vas­cu­laires céré­braux et coro­na­riens, fatals ou non, à 10 ans. L’aspirine sera pres­crite chez le dia­bé­tique à risque car­dio­vas­cu­laire éle­vé, c’est-à-dire :

  • microal­bu­mi­nu­rie confir­mée › 30 mg/l ;
  • pro­téi­nu­rie
  • mala­die coro­na­rienne silen­cieuse documentée ;
  • au moins 2 fac­teurs de risque par­mi : homme › 50 ans ou femme › 60 ans, ou durée de dia­bète › 10 ans, HTA, taba­gisme, dys­li­pi­dé­mie, anté­cé­dents fami­liaux de mala­die car­dio-vas­cu­laire précoce ;
  • score > 5 % (entre 2,5 et 5%, l’aspirine « peut être envisagée »)
  • dia­bète de type 1 évo­luant depuis plus de 15 ans

› À noter que si plu­sieurs tra­vaux évoquent une « résis­tance à l’aspirine » chez le dia­bé­tique, la dose recom­man­dée reste de 75 à 160 mg/j. En pré­ven­tion car­dio-vas­cu­laire pri­maire, la Revue Pres­crire a repris une méta-ana­lyse de l’US Pre­ven­tive Ser­vi­ces­Task Force qui aprés étude de la balance des béné­fices (dimi­nu­tion de l’in­ci­dence des évè­ne­ments coro­na­riens) et des risques (aug­men­ta­tion de l’in­ci­dence des hémor­ra­gies diges­tives) incite à ne pas uti­li­ser l’as­pi­rine en pré­ven­tion pri­maire chez les sujets ayant un risque car­dio-vas­cu­laire faible (SCORE < ??)

En pré­ven­tion secon­daire, l’in­té­rêt de l’AAS a été bien démon­tré [Lire] pour la mala­die coro­na­rienne, cer­tains AVC et l’embolie sur FA

A confir­mer
Tous les patients hyper­ten­dus et/ou dia­bé­tique et/ou avec une hyper­li­pi­dé­mie doivent être consi­dé­rés comme à risque majo­ré et béné­fi­cier de la prise d’as­pi­rine à faible dose.

Derniers articles

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

Pour aller plus loin

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...