HomeNon classéOXYURES enterobius vermicularis

OXYURES enterobius vermicularis

Publié le

spot_img

Néma­todes (des petits vers blancs ) à cycle monoxène court, les adultes (mâle 2 à 5 mm sur 0,5 mm , femelle 10 à 12 mm sur 0,5 mm) vivent accro­chés par leurs lèvres cor­nées à la muqueuse du cæcum. La femelle gra­vide va pondre ses oeufs sur les marges anales (d’où la tech­nique de choix pour un diag­nos­tic qui est le scotch test). Les oeufs étant embryon­nés, ils sont direc­te­ment infestants.

L’oxyu­rose est une para­si­tose bénigne mais très conta­gieuse (trai­te­ment à appli­quer à tous les proches) tou­chant essen­tiel­le­ment les enfants.

SEMIOLOGIE

Le patient se plaint de déman­geai­sons (secon­daires aux mou­ve­ments du ver femelle qui l’o­blige à se grat­ter autour de l’a­nus). C’est à ce moment-là que les oeufs se déposent sous les ongles faci­li­tant ain­si la conta­mi­na­tion des autres indi­vi­dus ou de la per­sonne elle-même (auto-infes­ta­tion) par inges­tion des oeufs des oxyures. Ce pru­rit (déman­geai­son) de l’a­nus appa­raît soit de manière ves­pé­rale (le soir), soit de manière noc­turne. L’en­fant est sus­cep­tible de faire des cau­che­mars et de pré­sen­ter un som­meil per­tur­bé. Asthé­nie (fatigue) Irri­ta­bi­li­té, agi­ta­tions Dou­leurs abdo­mi­nales Diar­rhée Dif­fi­cul­tés sco­laires Tics (déman­geai­son du nez) Inflam­ma­tion de l’ap­pa­reil géni­tal de la petite-fille par­fois (vul­vo­va­gi­nite) Inflam­ma­tion de la ves­sie (cys­tite)

Exa­mens Complémentaires

Les exa­mens com­plé­men­taires consistent à pré­le­ver les vers sur le pour­tour de l’a­nus du patient en uti­li­sant une ban­de­lette de type adhé­sive. Il s’a­git du Scotch-test qui per­met l’exa­men direct des oxyures au microscope.

Trai­te­ment

Il doit être appli­qué à l’en­semble de la famille et consiste à uti­li­ser des médi­ca­ments (Flu­ben­da­zole par exemple) don­né en 2 prises sépa­rées de quinze jours

Net­toyage du sol des pièces de la mai­son les plus fré­quen­tées en uti­li­sant l’as­pi­ra­teur de pré­fé­rence Dés­in­fec­tion des draps, des cou­ver­tures, des vête­ments, etc…
Cou­per les ongles et net­toyer les mains fré­quem­ment essen­tiel­le­ment avant les repas et après le pas­sage aux toilettes.
Le port d’un pyja­ma la nuit est éga­le­ment conseillé.

Derniers articles

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....

Optimisation de la santé de la prostate : implications de quelques études

Les troubles de la prostate, notamment le cancer, sont des problèmes assez récurrents chez...

Pour aller plus loin

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....