HomeNon classéHelicobacter pylori

Helicobacter pylori

Published on

spot_img

2013 – 2016

Les taux de résistance de Helicobacter pylori à la clarithromycine sont élevés en France. Ils sont estimés à plus de 20%. Pour la lévofloxacine le taux de résistance atteint 14%

Les traitements

  • Les trithérapies classiques probalistiques ne sont plus applicables en France
    • Trithérapie pendant 7 jours comprenant : IPP + Amoxicilline + Métronidazole (groupe AM)
    • Trithérapie pendant 7 jours comprenant : IPP + amoxicilline + Clarithromycine (groupe AC)
  • La trithérapie avec la lévofloxacine (IPP+ amoxicilline+ lévofloxacine pendant 10 jours) a également des taux élevés de résistance primaire aux quinolones – supérieurs à 14%).

    Actuellement

  • Le traitement probalistique utilisé doit être une trithérapie séquentielle (cf infra)

    L’avenir sera sans doute

  • Soit une trithérapie adaptée par “antibiogramme” comme le test moléculaire HelicoDR ® qui reconnaît les mutations entraînant une résistance à la clarithromycine et à la lévofloxacine (http://medscape.fr//article/1370675/).
  • Soit une quadrithérapie associant IPP+ bismuth/métronidazole/tétracycline Pylera ®) pendant 7 à 10 jours.

MAJ 2013
Prise en charge d’Helicobacter pylori

Info-antibio N°40 : Novembre 2013
Plus de 20% des souches d’H. pylori sont résistantes à la clarithromycine en France. De ce fait, il n’est plus recommandé en 1ère intention les traitements «classiques» par clarithromycine/amoxicilline/IPP ou metronidazole/amoxicilline/IPP. On privilégie en 1ère intention : Bismuth + metronidazole + tétracycline + oméprazole sous forme de Pylera ®
Info-antibio N°40 : Novembre 2013 [Texte complet]

 

MAJ 2016
Concomitant, bismuth quadruple, and 14-day triple therapy in the first-line treatment of Helicobacter pylori: a multicentre, open-label, randomised trial
La quadrithérapie à base de bismuth obtient le meilleur taux d’éradication (90,4 %), suivie par la quadrithérapie concomitante (85,9 % 10 jours), la trithérapie pendant 14 jours obtenant le taux le plus faible d’éradication (83,7 %). Les effets indésirables sont plus fréquents avec la quadrithérapie à base de bismuth (67 %), suivie par la quadrithérapie concomitante (58 %) et la trithérapie (47 %). [Lire]


Trithérapie séquentielle sur 10 jours

  1. IPP matin et soir +Amoxicilline 1g matin et soir pendant 5 jours
    puis
  2. IPP matin et soir + Metronidazole 500 matin et soir + Clarithromycine 500 matin et soir pendant 5 jours

NB NB : les IPP sont donnés avant les repas et les antibiotiques après les repas.

Source : Etude prospective randomisée comparant le traitement séquentiel aux trithérapies standards http://www.snfge.org/jfhod2011/5278.html

Le taux d’éradication avec le traitement séquentiel a été retrouvé à 84% ; il était supérieur à ceux retrouvés avec le protocole AM ( 7 jours IPP + Amoxicilline + Métronidazole) 66% et avec le protocole AC ( IPP + amoxicilline + Clarithromycine ) 72% (p = 0,002). Aucune différence n’a été observée entre les deux trithérapies (p = 0,48). La prévalence des effets secondaires suite au traitement séquentiel était de 3,6 %, alors qu’elle était de 5,7 % et de 10% avec le protocole AM et AC respectivement.

NB NB : Dans une autre étude, les séquences de traitement sont de 7 jours avec une amélioration de l’éradication 90,7% vs 84%

Dans cette étude multicentrique, en ouvert, randomisée les auteurs comparent
The Lancet, Early Online Publication, 16 November 2012

  • un traitement séquentiel (lansoprazole 30 mg et 1 g d’amoxicilline pendant les 7 premiers jours, puis 30 mg de lansoprazole, clarithromycine 500 mg et 500 mg de métronidazole pendant 7 jours; avec tous les médicaments administrés deux fois par jour) soit 14 jours de traitement
  • une trithérapie classqiue 30 mg de lansoprazole , 1 g d’amoxicilline et 500 mg de clarithromycine pendant 14 jours, avec tous les médicaments administrés deux fois par jour).
    Résultats : Le taux d’éradication était de 90,7% dans le groupe séquentiel et 82,3% (78,0 -86 · 6, 247 à 300 patients) dans le groupe tritéhrapie. Ces résultats sont en faveur d’un traitement séquentiel comme standard de première ligne de traitement pour H pylori [Lire]


NB NB : Pour les patients allergiques à la pénicilline, il faudra attendre l’arrivée du Pylera ® ((association bismuth/métronidazole/tétracycline)

La vérification de l’éradication par test repiratoire à l’urée (type Héli Kit)Pour éviter les faux négatifs

  • Indispensable compte tenu des résistances possibles
  • Après arrêt des antibiotiques depuis 30 jours et des IPP depuis 15 jours

Latest articles

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...

Hyperthyroïdie : causes, symptômes, traitement et prévention

Bien que le corps humain soit une formidable machine dont les rouages sont parfaitement...

More like this

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...