HomeNon classéHCG et GROSSESSE

HCG et GROSSESSE

Publié le

spot_img

Source et texte com­plet www.aly-abbara.com

NB : Les liens ne sont pas actifs sur la « ver­sion Escu­lape ». Visi­tez le site source www.aly-abbara.com
  • La gona­do­tro­phine cho­rio­nique humaine est sécré­tée par le pla­cen­ta dès sa for­ma­tion ; car en effet, ce sont les cel­lules syn­cy­tio­tro­pho­blastes et les cyto­tro­pho­blastes vil­lo­si­taires pal­cen­taires qui sécrétent cette hormone
    • Les deux sous uni­té β‑hCG et α‑hCG sont pré­sentent dans les cel­lules syn­cy­tio­tro­pho­blastes et les cyto­tro­pho­blastes villositaires.
    • En début de gros­sesse c’est, le taux de la sous uni­té β‑hCG est pré­do­mi­nant alors qu’en fin de gros­sesse c’est la sous uni­té α‑hCG qui prédomine
  • L’hCG est détec­table dans le sang mater­nel péri­phé­rique dès le 9e jour qui suit l’o­vu­la­tion si l’œuf fécon­dé s’im­plante au cours de ce cycle (ou 48 heures après l’im­plan­ta­tion de la gros­sesse dans l’en­do­mètre) et ensuite, elle reste dosable dans le sang mater­nel pen­dant toute la durée de la grossesse.
  • Le taux de sécré­tion de hCG aug­mente rapi­de­ment entre la 4e et 8e semaine d’a­mé­nor­rhée et son taux plas­ma­tique double tous les 2 à 3 jours
  • Il atteint son maxi­mum à la 8e semaines d’a­mé­nor­rhée ; puis il chute rapi­de­ment entre la 14e et 18e semaine d’a­mé­nor­rhée et se main­tient, à une valeur basse et rela­ti­ve­ment constant, autour 5000 UI/L, jus­qu’à la fin de la grossesse.
  • L” hCG dis­pa­raît tota­le­ment de l’or­ga­nisme de la femme dans les 5 jours qui suivent l’accouchement.
  • L’hCG tra­verse le pla­cen­ta, pour cette rai­son on peut remar­quer la même évo­lu­tion des taux de hCG
    • dans le sang fœtal (1 – 3 % des taux maternels) ;
    • dans le liquide amnio­tique (20 – 25 % des taux maternels).
  • Les taux de hCG sont deux fois plus éle­vés lors de gros­sesses gémellaires
  • Les taux sont anor­ma­le­ment abais­sés lors de l’a­vor­te­ment et les gros­sesse extra-utérines
  • La posi­ti­vi­té du hCG plas­ma­tique ne témoigne pas de la vita­li­té de l’embryon et le fœtus ; elle témoigne seule­ment de la pré­sence de cel­lules tro­pho­blas­tiques actives ; pour cette rai­son on peut trou­ver des taux de hCG plas­ma­tiques signi­fi­ca­ti­ve­ment élevés :
    • sur une gros­sesse qui vient de ces­ser d’é­vo­luer (mort de l’embryon ou du fœtus)
    • sur une gros­sesse de type œuf clair (sac ges­ta­tion­nel sans embryon)
    • dans les gros­sesses môlaires : absence d’embryon ; absence de pla­cen­ta avec dégé­né­res­cence vési­cu­laire des vil­lo­si­tés tro­pho­blas­tique et une hyper­pla­sie cel­lu­laire trophoblastique
  • Dans les mala­dies tro­pho­blas­tiques on constate une élé­va­tion rapide et impor­tante des taux de hCG
    • la valeur du rap­port β-hCG libre/hCG oriente vers l’o­ri­gine de la sécré­tion hormonale :
      • au cours de la gros­sesse nor­male ce rap­port est com­pris entre 0,05 et 1 % ;
      • dans la gros­sesse môlaire ce rap­port est de 1 et 5 % ;
      • en cas de cho­rio­car­ci­nome le rap­port est supé­rieur à 5 % .
  • Les tumeurs de types dys­em­bryones imma­tures malins déve­lop­pés à par­tir des gonades et conte­nant du tis­su tro­pho­blas­tique (comme le cho­rio­car­ci­nome de l’o­vaire et du tes­ti­cule) sécrètent de l’hCG (Holo hCG et de la sous uni­té β libre.)

Texte com­plet www.aly-abbara.com

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...