HomeNon classéTOUCHER VAGINAL : LA PRATIQUE

TOUCHER VAGINAL : LA PRATIQUE

Publié le

spot_img

Par le Dr Ohayon – Gyné­co­logue : Femi­web
 

.
Le tou­cher vagi­nal efficace.
Contri­bu­tion. Ce que j’en sais au bout de 13 ans d’exer­cice.
Hor­mis concer­nant la sou­plesse des tis­sus, per­sonne ne peut recueillir quelque infor­ma­tions que ce soit en fai­sant un tou­cher ves­sie pleine ou demi pleine.
Si vous atten­dez des infor­ma­tions de votre tou­cher, faîtes vider la ves­sie. Vous serez sur­pris de l’a­cui­té que cela procure.

Pour faci­li­ter le tou­cher. Une goutte de lubri­fiant sur le doig­tier, taï­do, sen­si­lube, pre­mi­cia ou lait d’é­cho offert par les labos Pierre Fabre cardiologie.

La main sus pubienne tire légè­re­ment vers le haut, fai­sant un peu remon­ter le tri­angle pubien.
Intro­duire le majeur, une pha­lange en contact avec la four­chette pos­té­rieure. Appli­quer une légère pres­sion. Deman­der à la patiente de glis­ser un peu sur la table, vers le bas.
Pen­dant qu’elle des­cend, quelques cen­ti­mètres, on déplie l’in­dex et on pousse les doigts, dou­ce­ment, ten­dus, immo­biles vers l’ar­rière. On doit alors sen­tir sur la pulpe des doigts le col de l’utérus.
On met les doigts de part et d’autre du col. Si on butte sur une for­ma­tion au bout des doigts, l’u­té­rus est rétro­ver­sé. Écar­ter un peu les doigts, on a une idée du volume, de l’a­na­to­mie et de la consis­tance de l’utérus.
Si c’est libre vers l’ar­rière, on a les doigts de part et d’autre du col, on relève dou­ce­ment l’u­té­rus et on cherche à le faire venir sur la main sus pubienne qui tente de le sen­tir en pia­no­tant un peu des doigts.

Si la patiente est vrai­ment épaisse, en remuant le col, on doit per­ce­voir un « écho » ana­to­mique de l’utérus.
Si elle n’est pas trop grosse, on sent très net­te­ment l’u­té­rus qu’on peut bas­cu­ler à gauche et à droite.

Pour exa­mi­ner les para­mètres, on débute par celui qui ne fait pas mal. Les deux doigts dans le vagin passent du côté à exa­mi­ner. Là, il faut fouiller un peu, en sachant que tout ce qui peut s’y trou­ver est sphé­rique. Dîtes le vous, vous ver­rez, ça aide.
C’est la pulpe qui touche. La main sus pubienne pia­note là aus­si. L’o­vaire nor­mal n’est per­çu que par la main intra vagi­nale, une grosse amande.
Si on sent plus gros, plus large, c’est pas normal.

Les droi­tiers exa­minent mieux le para­mètre droit. Ils « trouvent » plus de choses qui sont démen­ties à l’é­cho du côté gauche.

 

Som­maire FMC

Derniers articles

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....

Optimisation de la santé de la prostate : implications de quelques études

Les troubles de la prostate, notamment le cancer, sont des problèmes assez récurrents chez...

Pour aller plus loin

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....