HomeNon classéSPERMOGRAMME

SPERMOGRAMME

Publié le

spot_img

Avoir une bonne tête et la queue souple
Source : New England Jour­nal of Medi­cine, novembre 2001 ; vol. 345 : p. 1388–1393.

En matière d’infertilité mas­cu­line, les tests basés sur le sper­mo­gramme viennent d’être remis en cause par des cher­cheurs américains.

Selon ces der­niers, les cri­tères de l’Organisation Mon­diale de la San­té (OMS) pour­raient bien être tota­le­ment erro­nés. En effet, ils ont étu­dié 765 couples sté­riles (chez qui l’origine du pro­blème sem­blait mas­cu­line) et 695 couples fertiles.

Ils sont arri­vés à des obser­va­tions éloi­gnées des stan­dards com­mu­né­ment admis. Ils ont notam­ment remar­qué que le meilleur fac­teur pré­dic­tif de la fer­ti­li­té était non pas le nombre ou la mobi­li­té, mais la mor­pho­lo­gie des sper­ma­to­zoïdes ! Plus ils avaient des carac­té­ris­tiques nor­males (une tête bien ovale et une queue souple), meilleures étaient les chances de fertilité.

Les auteurs ont d’ailleurs éta­bli de nou­veaux cri­tères d’évaluation basés sur leurs observations :

Infer­ti­li­té :

  • Moins de 13,5 mil­lions de sper­ma­to­zoïdes par ml ;
  • Moins de 32 % d’entre eux mobiles ;
  • Moins de 9 % biens for­més.

    Fer­ti­li­té :

  • Plus de 48 mil­lions de sper­ma­to­zoïdes par ml ;
  • Plus de 63 % d’entre eux mobiles ;
  • Plus de 12 % biens formés.

Si le sper­mo­gramme se situe entre les deux groupes de valeurs, la notion de fer­ti­li­té reste « incertaine ».
Mais comme le sou­lignent les auteurs de l’étude, ces cri­tères ne sont pas des règles abso­lues : cer­tains hommes clas­sés comme infer­tiles n’auront pas de pro­blèmes pour conce­voir, alors que d’autres, avec un sper­mo­gramme impec­cable, auront du mal à avoir des enfants.… sauf – éven­tuel­le­ment – à chan­ger de partenaire.

L’ex­pé­rience montre en effet que des couples sté­riles qui se séparent peuvent ensuite faire des enfants – cha­cun de leur côté…
Voir également
—- Sté­ri­li­té masculine…
—- Asthé­no­sper­mie

Derniers articles

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

Pour aller plus loin

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...