HomeNon classéREGIME MATERNEL ET SEXE DE L'ENFANT

REGIME MATERNEL ET SEXE DE L’ENFANT

Published on

spot_img

JP SHAAL de Besançon – Kénavo *{:-) Dr JC Hild Ploemeur 56

L’influence de l’alimentation de la femme sur le sexe du fœtus a été étudiée à partir de 1935 par HERBST qui constate l’intervention de certains ions dans la détermination du sexe des vers marins.

STOLKOWSKI, en 1958, étudie l’influence de l’alimentation sur le sexe des batraciens et, en 1967, sur celui des bovins. Il arrive à la conclusion qu’une alimentation riche en alcalins (sodium, potassium) est nécessaire pour obtenir des mâles, et qu’une alimentation riche en alcalino-terreux (calcium, magnésium) est nécessaire pour obtenir des femelles.

La confirmation de ces expériences animales est obtenue dans l’espèce humaine grâce à des expériences rétrospectives et prospectives menées de manière parallèle en France par STOLKOWSKI, DUC et PAPA, et au Canada par LORRAIN et GAGNON.

Le régime sera mis en place après une enquête diététique complète mettant en évidence les tendances naturelles de la femme à concevoir des garçons ou des filles, en fonction de son alimentation courante. Si ses habitudes alimentaires sont défavorables, il faudra établir une période d’adaptation précédant le régime strict.

Les contre-indications à l’application du régime sont

  • Pour le régime visant à obtenir des garçons : l’hypertension artérielle, l’insuffisance rénale, le diabète et la maladie d’Addison.
  • Pour le régime visant à obtenir des filles : les hypercalciuries, l’insuffisanse rénale, les néphrites, les problèmes cardiaques et les tendances cirrhotique

    NOTA BENE
    Les avis restent trés partagés sur l’efficacité réelle de ces mesures de diététiques

     

G A R C O N S

DEFENDUS
AUTORISES
  • Lait et toutes boissons au lait. Eaux min. Calciques (evian, contrex, hépar)
  • Bigorneaux, coques, crevettes, palourdes, clovisses, crabes
  • Interdits donc sauces9 glaces, pâtisserie, crème à base d’œufs
  • Fromages & laitages = tous défendus
  • Pain au lait, gaufres, crêpes toutes pâtisseries avec lait
  • Salades vertes1 haricots verts, épinards
  • Toutes préparations et sauces à base de lait ou fromage (gratinées)
  • Noisettes, noix, amandes, cacahuètes même salées. Cacao. Chocolat au lait
  • Desserts au lait. Crème glacée, glace sauces blanches, soupe au lait
  • Thé – café
  • Jus de fruits – Coca-Cola eaux min. Sodiques (Vichy)
  • VIANDES = Toutes permises à volonté (salées, séchées), charcuterie, jambon fumé
  • POISSONS = Permis à volonté (thon conserve)
  • FROMAGES & LAITAGES = Aucun
  • Tous les pains, biscottes, biscuits céréales sèches à croquer nature riz, pates
  • Pommes de terre, champignons, arti-chauts, persil ~, haricots blancs secs, lentilles, pois secs, pois cassés, soja grain, mais en botte. Tous ces légumes sont recommandés.
  • Tous les fruits et jus de fruits surtout bananes, dattes, abricots, oranges, pèches, cerises
  • Châtaignes, pruneaux, abricots secs, dattes, figues sèches. Chocolat noir
  • Viandox, bouillons et potages du commerce, sucre, miel, gelée, confi-ture. Desserts et gâteaux sans lait Margarine, huile végétale, cornichons olives en saumure, marinades conserves autorisées, levure
  • 1 comprimé de KALEORID* matin et soir.

SALER AU
MAXIMUM

 

F I L L E S

DEFENDUS
AUTORISES
  • Café, thé, chocolat
  • Eaux minérales gazeuses ou sodiques liqueurs douces, bière, cidre
  • Jambon, charcuterie, bacon. Viandes en conserve, fumées, séchées, salées
  • Poissons congelés, fumés, salés, en conserve et frits.
  • Mollusques et crustacés crus
  • Tous les fromages salés
  • Pain et biscottes salés. Biscuits et pâtisserie du commerce
  • Artichauts, champignons, épinards, céleris, betteraves, choux, tomates, cresson, haricots blancs secs, fèves, pois secs, mais, pois cassés, lentilles
  • Bananes, péches- abricots, cerises, avocats, oranges
  • (pour les autres fruits, préférer les conserves mais jeter le jus)
  • Châtaignes, dattes, pruneaux, figues sèches. Chocolat noir et au lait abricots secs
  • Gâteaux, biscuits, desserts du com-merce, sel, sel de céleri, d’ail, d’oignon, sels de remplacement (K) cornichons, olives, saumure, marinades, Eviter conserves (Na), chips, viandox, bouillons et potages du commerce (Na) sucaryl… (Na). Levure, beurre et margarine salés. Mayonnaise et vinai-grette commerciales.

 

  • Lait et toutes boissons au lait café très faible I f/j jus pomme ou raisin I f/j eaux min. Calciques (Evian, Contrex..)
  • 120 g/j : bœuf, veau, poulet, dinde agneau, foie, porc
  • Poissons marins et mollusques cuits au court bouillon et jeter l’eau de cuis-son
  • Permis, ainsi que toutes préparations ~ base d’œufs de préférence le jaune
  • Seulement fromage sans sel. Yaourt suisse, fromage blanc, flan
  • Pains et biscottes sans sel. Pâtisserie faite à la maison, sans sel, riz, pâtes
  • Légumes frais ou en conserve sans sel haricots verts, asperges, carottes, navets, oignons, piments, pois, radis, poireaux, concombres, laitue (p.De terre en petite quantité)
  • 1 Portion/j: ananas, pommes, mandarines, melons, pastèques, poires, fraises, framboises congelées ou conserve, pèches et poires en conserve. Ananas et prunes en conserve
  • Amandes, noix, noisettes, cacahuètes non salées. Cacao (pas plus de 2 c. A café/jour>
  • Sucre, miel, gelée, confiture, beurre ou margarine sans sel, huile végétale pâtisserie sans sel
  • Poivre grain, épices, fines herbes, gélatine neutre
  • Moutarde seulement Bornibus sans sel
  • Une cuillère à soupe de sirop de CALCIUM-SANDOZ* à 10 h. et à 16 h.
    2 dragées de MAGNESPASMYL* à chacun des trois repas,
    STEROGYL* gouttes forme enfant, 5 gouttes le matin pendant dix jours dans le cycle précédant la fécondation.

 

NE PAS SALER
DU TOUT LA CUISINE

En ce qui concerne les résultats, les auteurs s’accordent sur le chiffre de 80 % de résultats positifs, mais ils notent un taux d’abandon important (75%).
Les demandes des différents sexes sont équilibrées. L’intérêt de la méthode réside essentiellement dans la prévention des maladies liées au sexe et, accessoirement, dans le choix du sexe de l’enfant par les parents pour compléter une fratrie composée d’enfants de même sexe.
Clinique Universitaire de Gynécologie, d’obstétrique et de la Reproduction C.H.R. Saint-Jacques 25030 BESANCON

ADDENDUM METHODE DE SHETTLES

G A R C O N S
1) Abstinence sexuelle complète à partir des règles jusqu’au jour de l’ovulation pour améliorer la qualité et la concentration du sperme en spermatozoïdes.
2) Coït au moment de l’ovulation (intérêt de la courbe thermique).
3) Douche vaginale alcaline avant le coit : 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans 1 litre d’eau.
4) Orgasme de la femme soit simultané soit précédant celui de l’homme.
5) Pénétration vaginale par l’arrière pour favoriser le dépôt du sperme au contact du col.
6) Pénétration pénienne profonde au moment de l’orgasme.

F I L L E S
1) Activité sexuelle normale jusqu’à deux ou trois jours avant l’ovulation.
2) Interruption des rapports deux ou trois jours avant l’ovulation.
3) Douche vaginale acide : 2 cuillères à soupe de vinaigre d’alcool dans 1 litre d’eau.
4) Pas d’orgasme chez la femme.
5) Position de pénétration classique (missionaire)
6) Pénétration pénienne peu profonde au moment de l’orgasme.

Latest articles

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...

SIGMOÏDITE DIVERTICULITE AIGUË

- représente la complication aiguë d'une diverticulose connue ou non. Elle touche environ 12 à...

More like this

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...