HomeNon classéConduite à tenir devant un frottis anormal

Conduite à tenir devant un frottis anormal

Publié le

spot_img

Juillet 2000

Le can­cer du col de l’u­té­rus est le deuxième can­cer chez la femme.
Le frot­tis cer­vi­cal sys­té­ma­tique est le seul moyen de le dépis­ter pré­co­cé­ment (can­cer in situ) ou de décou­vrir des lésions à risque impor­tant (CIN2, CIN3)
Il reste tou­te­fois que la recherche sys­té­ma­tique du virus HPV n’est pas retenue.

Rap­pel : PAPILLOMAVIRUS – HPV 16
Ce virus parait être impli­qué dans 90 % des can­cers du col de l’utérus.
Au frot­tis une koï­lo­cy­tose doit atti­rer l’at­ten­tion et conduire à la colposcopie-biopsie.
Les lésions sont peu visibles- voire invi­sibles – à l’oeil nu
Tout condy­lome plan, dys­pla­sie asso­ciés au HPV 16 doivent être condi­dé­rés comme pre­cur­seurs d’un can­cer du col.

Voir les MAJ 2003 : HPV, AECUS, etc..

RECOMMANDATIONS

  • Le pre­mier frot­tis doit être réa­li­sé dès le début de l’ac­ti­vi­té sexuelle
  • En début de dépis­tage, les deux pre­miers frot­tis doivent être réa­li­sés à un an d’in­ter­valle quel que soit l’âge où le dépis­tage commence
  • Une femme dont le der­nier frot­tis remonte à plus de 5 ans doit reprendre le dépis­tage selon les moda­li­tés de début : 2 frot­tis à un an d’intervalle
  • Si les 2 frot­tis à un an d’in­ter­valle sont nor­maux la sur­veillance est trien­nale.
    Escu­lape : cette recom­man­da­tion doit être modulée
    —– Absence de signe clinique
    —– Si la femme a une vie sexuelle mono-par­te­na­riale, le frot­tis est trien­nal. Un exa­men annuel reste licite
    —– Si la femme a une vie sexuelle mul­ti-par­te­na­riale, le frot­tis annuel nous parait indiqué
  • Le frot­tis doit être réa­li­sé même pen­dant la période grossesse

TECHNIQUE

  • Abs­ti­nence sexuelle au moins de 24 heures avant le prélèvement
  • Pas de toi­lette vagi­nale 24 heures avant le prélèvement
  • Un inter­valle de 7 jours par rap­port aux règles et/ou à tout trai­te­ment local
  • Le pré­lè­ve­ment doit être pra­ti­qué avant toute mani­pu­la­tion du col : tou­cher, pré­lè­ve­ment bac­té­rio­lo­gique, acide acé­tique, etc…
  • Chez la femme méno­pau­sée sans THS, si néces­saire faire pré­cé­der le frot­tis par 10 jours d’estrogénothérapie

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...