HomeNon classéContraception Avoir ses règles moins souvent Peut-on envisager l'aménorrhée de confort pendant...

Contraception Avoir ses règles moins souvent Peut-on envisager l’aménorrhée de confort pendant plusieurs mois ?

Publié le

spot_img

11/2015

Les règles visent à éli­mi­ner la couche super­fi­cielle de l’endomètre sécré­toire afin de pré­pa­rer une nou­velle nida­tion. Elles n’ont d’utilité que dans une optique repro­duc­tive, a rap­pe­lé Chris­tian Jamin (Paris). Les hémor­ra­gies de pri­va­tion obte­nues lors de la prise d’œstroprogestatifs en dis­con­ti­nu n’ont qu’un inté­rêt psychologique.

Hors gros­sesse l’aménorrhée peut être soit cau­sée par une absence d’œstrogènes et de pro­ges­té­rone (comme à la méno­pause) avec mise en som­meil de l’endomètre et de la vas­cu­la­ri­sa­tion soit s’il n’y a pas de pri­va­tion pro­ges­ta­tive (l’endomètre ne pro­li­fère pas mais les vais­seaux oui). Ain­si la prise de pro­ges­ta­tifs en conti­nu per­met d’obtenir une amé­nor­rhée nor­moes­tro­gé­nique mais n’empêchera pas les sai­gne­ments, en rai­son de leurs effets vasculaires.

Ce qui exis­tait déjà

Contra­cep­tion oes­tro­pro­ges­ta­tive clas­sique sans règles

En cas de contrac­tion oes­tro­pro­ges­ta­tive clas­sique, nous avons tous régu­liè­re­ment pro­po­sé à nos patientes dont les règles « tombent mal » (mariage, exa­men, sor­tie ou com­pé­ti­tion spor­tive) d’en­chai­ner deux ou trois pla­quettes de pilules classiques.
La prise en charge de migraines cata­mé­niales peut éga­le­ment béné­fi­cier de cette méthode en notant tou­te­fois que la migraine peut être un contre-indi­ca­tion à la contra­cep­tion oes­tro­pro­ges­ta­tive classique.

Contra­cep­tion pro­ges­ta­tive sans règles

« Les contra­cep­tifs sans œstro­gènes pro­voquent tou­te­fois, dans plus de 50 % des cas, une oli­go-amé­nor­rhée pou­vant évo­luer vers l’a­me­no­rhée totale.
Il s’agit des pro­ges­te­rones comme le déso­ges­trel (Cera­zette, Cla­real, etc..); des implants contra­cep­tifs ; des dis­po­si­tifs intra-uté­rins (DIU) à la pro­ges­té­rone (Mire­na avec le temps (70 % d’oligo- ou d’aménorrhée au cours des deux pre­mières années, en fai­sant un trai­te­ment effi­cace des ménor­ra­gies fonctionnelles).

Les nou­veaux contra­cep­tifs à cycles prolongés

Aux États-Unis, en 2015 il existe déjà trois for­mu­la­tions de ce type :
  • Sea­so­nale depuis 2003 (84 com­pri­més asso­ciant EE 30 mcg/LNG 150 mcg sui­vis de sept jours de placebo),
    Cette for­mule asso­ciant E 30 mcg Levo­nor­ges­trel 150 mcg cor­res­pond à 4 pla­quettes de Mini­dril . Ludeal – Zikiale
  • Sea­so­nique depuis 2006 (84 jours EE 30 mcg/LNG 150 mcg puis sept jours EE 10 mcg)
    Cette for­mule asso­ciant EE 30 mcg Levo­nor­ges­trel 150 mcg cor­res­pond à 4 pla­quettes de Mini­dril . Ludeal – Zikiale puis 7 jours à 10 mcg EE dont la per­ti­nence n’est pas évidente…
    Sea­so­nique a reçu une AMM euro­péenne et elle est désor­mais com­mer­cia­li­sée en France. Elle per­met d’ob­te­nir 4 hémor­ra­gies de pri­va­tion par an au lieu de 13 mais n’est pas rem­bour­sée par la CGSS
  • Lybrel depuis 2007 (365 jours EE 20 mcg/LNG 90 mcg).
    Cette for­mule EE 20 mcg/LNG 90 mcg) est très proche de EE 20 mcg, Levo­nor­ges­trel 100 mcg : Lee­loo – Lovavulo

Au total, face à la volon­té des femmes, POP, implants, DIU à la pro­ges­té­rone ou pilule à action pro­lon­gée : les contra­cep­tions avec un mini­mum d’hémorragies de pri­va­tion ne demandent qu’à se développer.

D’après les sym­po­sia orga­ni­sés l’un par TEVA l’autre par MSD. (1) Cou­tin­ho E, Segal S. Is Mens­trua­tion Obsolete ?

Voir éga­le­ment !

  • Et si on sup­pri­mait les mens­trua­tions ? [Lien / .passeportsante.net]
  • La sup­pres­sion mens­truelle : atti­tudes et expé­riences des femme. [Lien / masexualite.ca]
  • La sup­pres­sion des mens­trua­tions JASP2007
    http://jasp.inspq.qc.ca/Data/Sites/1/SharedFiles/presentations/2007/Atelier4_Nathalie_Parent.pdf

Derniers articles

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...

HOMOCYSTEINE : facteur de risque cardio-vasculaire

L’homocystéine a fait l’objet de nombreuses spéculations depuis sa découverte en 1932. Ses propriétés...

Pour aller plus loin

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...