HomeSantéQuelles sont les infections bactériennes chez le sujet âgé ?

Quelles sont les infections bactériennes chez le sujet âgé ?

Publié le

spot_img

Les infec­tions bac­té­riennes font depuis de nom­breuses années, l’objet de nom­breux décès chez les per­sonnes âgées. Ces der­nières sont en effet cou­vrantes chez ces per­sonnes dont les capa­ci­tés et le sys­tème immu­ni­taire sont for­te­ment dimi­nués. Les symp­tômes de ces infec­tions étant variables, le diag­nos­tic en est dif­fi­cile. Pul­mo­naires ou uri­naires, ces infec­tions peuvent conduire à de nom­breuses com­pli­ca­tions. De quelle façon peut-on alors recon­naître ces infec­tions ? Quelles sont les options thé­ra­peu­tiques les plus adap­tées à cha­cune de ces infec­tions chez les per­sonnes âgées ? Décou­vrez-le dans cet article.

Les infections bactériennes chez les personnes âgées : que faut-il comprendre ?

À tous les âges, l’apparition des infec­tions est pos­sible. Mais chez les per­sonnes âgées, le risque de leur sur­ve­nue est plus impor­tant, puisque ces der­nières sont plus sen­sibles au niveau des voies res­pi­ra­toires, uri­naires et du sys­tème gas­tro-intes­ti­nal. Cepen­dant, avant d’aller plus loin, il est impor­tant de bien com­prendre le terme « infec­tion bac­té­rienne ».

Une infec­tion est défi­nie comme un pro­ces­sus infec­tieux, patho­lo­gique qui est consé­cu­tif à une souche bac­té­rienne. Cette souche, qui n’est rien d’autre que la bac­té­rie, pro­voque des dom­mages au niveau des tis­sus. Les infec­tions bac­té­riennes peuvent être liées à la peau, aux intes­tins et à bien d’autres organes. Elles peuvent être dis­crètes (comme dans le cas de la fol­li­cu­lite), symp­to­ma­tiques (à l’image de l’angine à strep­to­coque et de l’infection uri­naire à coli­ba­cille) ou encore sans aucune gra­vi­té. Par­fois, ces infec­tions peuvent conduire à de graves com­pli­ca­tions. Il s’agit par exemple de la pneu­mo­nie bac­té­rienne, de la ménin­gite, de la péri­to­nite bac­té­rienne ou encore de la sep­ti­cé­mie.

Plus l’âge aug­mente, plus les sys­tèmes de défense de l’organisme s’affaiblissent. L’organisme est alors vul­né­rable et expose les per­sonnes âgées à tout type d’infection. Par ailleurs, les symp­tômes des infec­tions chez les per­sonnes âgées sont pour la plu­part aty­piques : on peut assis­ter au déve­lop­pe­ment d’une pneu­mo­nie sans jamais obser­ver la moindre toux ou le moindre signe de fièvre.  

Les per­sonnes âgées les plus expo­sées aux infec­tions bac­té­riennes sont celles qui souffrent déjà d’une mala­die chro­nique. Par­mi ces mala­dies chro­niques, on peut évo­quer le dia­bète et les can­cers. Les infec­tions ont aus­si plus de chances de se déve­lop­per chez les per­sonnes âgées, atteintes de confu­sion ou même de démence, qui n’arrivent pas à expli­quer de façon claire leurs symp­tômes : il se pose alors le pro­blème d’établissement d’un diag­nos­tic sûr de l’infection.

Il existe par ailleurs de nom­breux fac­teurs de risque des infec­tions bac­té­riennes chez les per­sonnes âgées. Par­mi ceux-ci, on peut notam­ment citer :

  • La dénu­tri­tion ;
  • La démence ;
  • Les affec­tions chro­niques ou conco­mi­tantes ;
  • L’affaiblissement du sys­tème immu­ni­taire et bien évi­dem­ment l’âge.

Il est alors très impor­tant que les proches d’une per­sonne âgée soient en mesure de recon­naître les symp­tômes d’une mala­die infec­tieuse. Cette recon­nais­sance peut s’avérer dif­fi­cile puisque des symp­tômes les plus banals tels que la perte d’appétit, l’incontinence ou encore un défaut de fonc­tion­ne­ment cog­ni­tif peuvent être res­pon­sables d’une infec­tion bac­té­rienne.

Les infections bactériennes courantes chez les personnes âgées

Bien que les sujets âgés soient expo­sés à toute sorte d’infection bac­té­rienne, il en existe tout de même qui sont plus fré­quentes que d’autres. Voyons ici quelques-unes de ces infec­tions ain­si que leurs carac­té­ris­tiques.

Les infections urinaires

Selon les résul­tats d’une étude épi­dé­mio­lo­gique datant de 2001, envi­ron 31 % des infec­tions bac­té­riennes chez les per­sonnes âgées concernent les voies uri­naires. Le risque de sur­ve­nue de ces infec­tions est encore plus impor­tant en cas de dia­bète ou d’utilisation de cathéter.

Chez les per­sonnes âgées, les infec­tions uri­naires se mani­festent essen­tiel­le­ment par un début d’incontinence, une aggra­va­tion des signes de démence, la confu­sion et des chan­ge­ments impor­tants dans le com­por­te­ment. On peut aus­si évo­quer les envies fré­quentes d’uriner, de légères dou­leurs lors de l’évacuation des urines, la pré­sence de sang dans l’urine.

Il faut pré­ci­ser que les per­sonnes âgées atteintes d’infections uri­naires ne res­sentent géné­ra­le­ment pas de dou­leurs ou d’inconforts.

Les femmes seraient plus expo­sées aux infec­tions uri­naires, sur­tout après la méno­pause. Quant aux hommes, c’est notam­ment en cas de gros­sis­se­ment de la pros­tate qu’ils risquent des infec­tions uri­naires.

Lorsque les symp­tômes des infec­tions uri­naires appa­raissent, il faut consul­ter un méde­cin. Celui-ci réa­li­se­ra alors une ana­lyse d’urine et d’autres exa­mens com­plé­men­taires pour confir­mer le diag­nos­tic. Des anti­bio­tiques sont habi­tuel­le­ment pres­crits. Par ailleurs, il est cou­ram­ment recom­man­dé aux per­sonnes âgées de boire beau­coup d’eau, pour pré­ve­nir les infec­tions urinaires.

Les infections cutanées

Ce sont les infec­tions les plus fré­quentes chez les per­sonnes âgées en rai­son des pro­fondes modi­fi­ca­tions de la peau lorsque l’âge aug­mente. En effet, plus l’on vieillit, moins la peau devient résis­tante et éprouve de plus en plus de dif­fi­cul­tés à se régé­né­rer. Au nombre des infec­tions cuta­nées cou­rantes chez les sujets âgés, on peut citer l’herpès zos­ter (ou zona), les ulcères de pres­sion, la cel­lu­lite, les fon­giques du pied et cer­taines infec­tions qui résistent aux médicaments.

Il est bien dif­fi­cile de par­ler des infec­tions cuta­nées chez la per­sonne âgée sans évo­quer le pru­rit qui est une sorte de déman­geai­son liée à une infec­tion cuta­née. Il se carac­té­rise par des sen­sa­tions de pico­te­ment irri­tantes. Le pru­rit se déclenche lorsque cer­taines sub­stances telles que l’histamine ont été libé­rées dans la couche super­fi­cielle de la peau, par des piqûres d’animaux ou par des mala­dies du méta­bo­lisme.

Tou­jours dans la caté­go­rie des infec­tions cuta­nées, on peut évo­quer les ulcères vei­neux qui sont aus­si très cou­rants chez les sujets âgés. Leurs prin­ci­pales mani­fes­ta­tions sont notam­ment les jambes lourdes et dou­lou­reuses, les varices et les œdèmes. Le patient peut éga­le­ment res­sen­tir des fourmillements.

La plu­part des infec­tions cuta­nées chez les per­sonnes âgées peuvent être pré­ve­nues par le main­tien d’une bonne hygiène de vie, sur­tout lorsque ces per­sonnes vivent en communauté.

La pneumonie bactérienne chez les personnes âgées

Les consul­ta­tions médi­cales des per­sonnes âgées ont très sou­vent un rap­port avec la pneu­mo­nie. Il s’agit donc de la deuxième infec­tion bac­té­rienne la plus fré­quente après l’infection urinaire.

Ces infec­tions sur­viennent chez les per­sonnes âgées parce que leur capa­ci­té pul­mo­naire est for­te­ment dimi­nuée avec l’âge. Elles sont aus­si expo­sées à toute sorte de mala­die et vul­né­rables vis-à-vis des patho­lo­gies car­dio-pul­mo­naires et du dia­bète. Les prin­ci­paux symp­tômes des infec­tions pul­mo­naires chez les sujets âgés sont la fièvre, les fris­sons et la toux. On peut aus­si remar­quer une fai­blesse géné­rale, un niveau de confu­sion accru et d’importantes dif­fi­cul­tés de concen­tra­tion.

Géné­ra­le­ment, un trai­te­ment anti­bio­tique est suf­fi­sant pour résor­ber une infec­tion pul­mo­naire chez les per­sonnes âgées.

En termes de pré­ven­tion, un vac­cin anti­pneu­mo­coc­cique est très effi­cace, notam­ment lorsque le sujet réside en mai­son de retraite.

La grippe

Après les infec­tions uri­naires et les pneu­mo­nies, la grippe est la cause de décès la plus fré­quente chez les per­sonnes âgées. Cela s’explique prin­ci­pa­le­ment par la fra­gi­li­té du sys­tème immu­ni­taire de ces per­sonnes, qui sont en per­ma­nence expo­sées à des com­pli­ca­tions au nombre des­quelles on peut citer la pneu­mo­nie.

Ici, la grippe va essen­tiel­le­ment se mani­fes­ter par de la fièvre, des fris­sons, la toux et d’autres symp­tômes par­ti­cu­liers à chaque patient.

La vac­ci­na­tion contre la grippe sai­son­nière est le meilleur moyen de pré­ven­tion de la grippe chez les per­sonnes âgées.

Les infections gastro-intestinales 

Qu’on le veuille ou non, la diges­tion et la flore intes­ti­nale perdent de leur rythme et de leur effi­ca­ci­té quand l’âge aug­mente. Les per­sonnes âgées pré­sentent alors d’importants risques de contrac­ter des infec­tions intestinales.

Il existe deux bac­té­ries qui sont fré­quem­ment impli­quées dans les infec­tions intes­ti­nales chez les per­sonnes âgées. La pre­mière est l’Heli­co­bac­ter pylo­ri. Elle induit le plus sou­vent des nau­sées, des dou­leurs abdo­mi­nales au niveau de l’intestin et de la fièvre. Elle peut pro­vo­quer des mala­dies telles que l’ulcère et la gastrite.

La deuxième bac­té­rie est connue sous le nom de Clos­tri­dium dif­fi­cile et est très sou­vent la cause de diar­rhée. L’infection par cette deuxième bac­té­rie se met géné­ra­le­ment en place pen­dant les trai­te­ments anti­bio­tiques qui ont des effets néfastes sur la flore intes­ti­nale.

Le cas particulier de la COVID-19

Depuis 2020, la COVID-19 bou­le­verse le monde entier et affecte par­ti­cu­liè­re­ment les per­sonnes âgées. Les rai­sons de la forte conta­mi­na­tion des per­sonnes âgées sont bien évi­dem­ment la fra­gi­li­té de leur sys­tème immu­ni­taire et la pré­sence d’autres mala­dies par­mi les­quelles on peut citer le dia­bète et cer­taines patho­lo­gies cardiovasculaires.

La COVID-19 se mani­feste essen­tiel­le­ment par :

  • La fièvre ;
  • Les dou­leurs au niveau des muscles ;
  • Les cépha­lées ;
  • La perte du goût et de l’odorat ;
  • Des dou­leurs dans la gorge ;
  • Les nau­sées et les vomis­se­ments ;
  • Des dif­fi­cul­tés à respirer.

Cer­tains symp­tômes de la Covid-19 peuvent for­te­ment res­sem­bler à ceux d’une grippe. Tou­te­fois, on peut obser­ver une forte varia­tion des symp­tômes de la COVID-19 en fonc­tion des anté­cé­dents médi­caux et fami­liaux de chaque patient.

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...