HomeNon classéALZHEIMER Les signes d'alerte

ALZHEIMER Les signes d’alerte

Published on

spot_img

Avant les troubles de la mémoire
D’après un article publié par Med­line résu­mant la pré­sen­ta­tion de Zahi­noor Ismail et Keith Far­go, à la Confé­rence Inter­na­tio­nale de l’Alzheimer’s Asso­cia­tion (AAIC), Toron­to (Cana­da) du 24 au 28 juillet 2016
[Lire]
Avec le vieillis­se­ment peuvent appa­raître quelques chan­ge­ments de com­por­te­ment fai­sant craindre la sur­ve­nue d’une mala­die d’Alzheimer, bien avant que des troubles mné­siques et cog­ni­tifs plus impor­tants confirment une telle hypothèse.

Mais sur quels élé­ments pour­rait-on se fon­der pour évo­quer sérieu­se­ment une telle patho­lo­gie à un stade très pré­coce per­met­tant une meilleure prise en charge ? Deux auteurs cana­diens pro­posent un ensemble de 5 cri­tères pou­vant aider le cli­ni­cien dans une telle démarche ; ils en font la pré­sen­ta­tion à la Confé­rence Inter­na­tio­nale de l’Alzheimer’s Asso­cia­tion qui se tient actuel­le­ment à Toron­to (Cana­da).

En effet, bien avant les troubles mné­siques appa­raissent géné­ra­le­ment des chan­ge­ments com­por­te­men­taux qui doivent alerter
D’a­près les auteurs, tous ces symp­tômes peuvent consti­tuer une sorte de check-list per­met­tant d’o­rien­ter vers une mala­die d’Alz­hei­mer nais­sante au plan cli­nique, bien avant qu’une baisse franche des capa­ci­tés cog­ni­tives per­mette d’é­ta­blir le diag­nos­tic, avec l’ap­pui éven­tuel des exa­mens d’i­ma­ge­rie médicale.

D’a­près les études menées par ces auteurs, ces chan­ge­ments com­por­te­men­taux sont hau­te­ment pré­dic­tifs d’une évo­lu­tion vers une démence, 25% des patients pré­sen­tant de tels troubles bas­cu­lant dans la démence dans l’an­née qui suit leur mise en évi­dence. Zahi­noor Ismail et Keith Far­go les classent en 5 catégories :

1. Une moindre moti­va­tion se tra­dui­sant par une apa­thie ou un simple dés­in­té­rêt pour ce qui jusqu’à pré­sent pou­vait sem­bler essen­tiel (exemple : l’aïeul qui semble petit à petit se dés­in­té­res­ser de ses petits-enfants),

2. Une mélan­co­lie ou plus sim­ple­ment une irri­ta­bi­li­té nou­velle ou une anxiété,

3. Un retrait social avec moins d’empathie expri­mée pour le monde environnant,

4. Des pul­sions moins bien contrô­lées pou­vant se mani­fes­ter par une cer­taine agi­ta­tion, des obses­sions, voire même par une fré­né­sie pour les jeux d’argent,
5. Des illu­sions curieuses, voire des hallucinations.

Les pre­miers troubles de la mémore
L’en­tou­rage du patient joue un rôle essen­tiel dans le dépistage.

A l’at­ten­tion des familles, l’As­so­cia­tion France-Alz­hei­mer a édi­té une fiche sur les neuf signaux d’a­lerte à prendre au sérieux. Une gêne ou une dif­fi­cul­té dans la réa­li­sa­tion d’une seule de ces acti­vi­tés doit ame­ner à consulter.
Ces signaux sont direc­te­ment issus de l’é­chelle IADL (Ins­tru­men­tal Acti­vi­ties of Dai­ly Living) qui sert à « mesu­rer » les com­por­te­ments dans la vie quo­ti­dienne et qui a été vali­dée comme outil de dépis­tage de la mala­die par l’é­tude PAQUID ‑Inserm, Bordeaux.

Uti­li­sa­tion du téléphone

1) Un de vos proches n’u­ti­lise plus le télé­phone de sa propre initiative.

2) Il a des dif­fi­cul­tés pour recher­cher un numé­ro de téléphone.

3) Il ne peut plus ou ne sait plus com­po­ser un numé­ro de téléphone

Usage des moyens de transport

4) Il ne veut plus conduire sa voi­ture seul.

5) Il ne prend plus seul les trans­ports en commun.

Prise des médicaments

6) Il ne peut plus prendre seul ses médi­ca­ments (oubli des médi­ca­ments, des doses, des horaires…)

Ges­tion du bud­get quotidien

7) Il ne sait plus rem­plir lui-même un chèque.

8) Il ne sait plus régler une facture.

9) Il a besoin d’aide pour gérer son budget.

Latest articles

Intoxication par le Paracétamol (acétaminophène) : causes, symptômes, diagnostic, traitement

Le paracétamol est l’un des médicaments les plus populaires et les plus utilisés dans...

Avlocardyl (Propranolol): pharmacodynamie, indications, contre-indications

Le propranolol (ou avlocardyl) est un médicament appartenant à la famille des bêta-bloquants non...

Beta HCG gonadotrophine chorionique humaine : valeurs normales, intérêt clinique

La gonadotrophine chorionique humaine est une hormone sexuelle composée de glycoprotéines. Elle fait 37,9 kDa...

Bartonelloses : Catégories, Causes, Symptômes et traitements

Les Bartonelloses sont des maladies infectieuses causées par des bactéries de type Bartonella. En...

More like this

Intoxication par le Paracétamol (acétaminophène) : causes, symptômes, diagnostic, traitement

Le paracétamol est l’un des médicaments les plus populaires et les plus utilisés dans...

Avlocardyl (Propranolol): pharmacodynamie, indications, contre-indications

Le propranolol (ou avlocardyl) est un médicament appartenant à la famille des bêta-bloquants non...

Beta HCG gonadotrophine chorionique humaine : valeurs normales, intérêt clinique

La gonadotrophine chorionique humaine est une hormone sexuelle composée de glycoprotéines. Elle fait 37,9 kDa...