HomeNon classéPURPURA THROMBOPENIQUE IDIOPATHIQUE

PURPURA THROMBOPENIQUE IDIOPATHIQUE

Published on

spot_img

ou purpura thrombopénique auto-immun


Clinique    Biologie    Facteurs favorisants    Conduites à tenir

MAJ décembre 2009
Un vrai progrès contre le purpura thrombopénique
Source : Haute Autorité de Santé, juin 2009 ; Amgen, 12 octobre 2009

Pour la première fois un traitement spécifique est mis au point contre le purpura thrombopénique idiopathique (PTI), maladie orpheline qui atteint 50 000 personnes en Europe.
En France pour sa part, la Commission de Transparence estime qu’environ 8 600 malades – deux femmes pour un homme – seraient concernés. Produit dans des cellules bactériennes par la technique de l’ADN recombinant, le romiplostim – commercialisé sous le nom de Nplate ® – est désormais disponible dans notre pays. La Haute Autorité de Santé considère-t-elle qu’il s’agit là d’un « progrès thérapeutique important ».
Mis au point par les laboratoires Amgen, le romiplostim devrait améliorer la qualité de vie des patients. Les traitements par corticoïdes qui sont actuellement la règle sont souvent mal tolérés et n’apportent qu’une amélioration transitoire. A terme par ailleurs, la splénectomie – c’est-à-dire l’ablation de la rate – est souvent nécessaire sans pour autant, apporter toujours de résultats probants.

1. Clinique

    • · Survenue brutale chez l’enfant, l’adulte jeune en bonne santé.
    • · Purpura pétéchial ou écchymotique.
    • · ± Autres signes hémorragiques :

      • => Epistaxis, gingivorragies.
      • => Bulles hémorragiques de la bouche (élément de gravité).
    •     => Hématurie.
  • · Le reste de l’examen est normal, parfois splénomégalie modérée(2ndaire.à un agent infectieux).

2. Biologie

    · NFS

    • => Thrombopénie ± importante (< 50 000) isolée.
    · Myélogramme

    • => Riche avec de très nombreux mégacaryocytes (= périphérique).
    · Recherche d’Ac anti-plaquettaires

    • => Présence d’autoAc anti-plaquettaires généralement.

3. Facteurs favorisants

    • · Ac anti-EBV
    • · CMV
    • · HIV (purpura = signe très précoce)
  • · Ac antinucléaire

4. Conduites à tenir

    · Si échec par corticorésistance :

    • => Injection d’immunoglobulines.
    • · Si échec par corticodépendance :

      • => Arrêt des corticoïdes.
      • => Surveillance :

        • – NFS : tous les 15 jours.
        • – Clinique : purpura ?

          • non = RAS
        •     oui = hémorragies ?
    • · Plaquettes :

      • – 100-120 000 = Rémission complète ou rechute.
    •     –       < 30 000 = Rechute.
    • · Traitement chez l’adulte

      • => Etude de la durée de vie des plaquettes

        • – < 2 jours avec séquestration (splénique seule chez l’enfant, + foie chez l’adulte).
      • => Splénectomie après étude de la durée de vie des plaquettes.

      • => ATB contre les germes encapsulés par la suite.
    • => Pas de transfusion de plaquettes car effet transitoire.

Latest articles

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...

SIGMOÏDITE DIVERTICULITE AIGUË

- représente la complication aiguë d'une diverticulose connue ou non. Elle touche environ 12 à...

More like this

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...