HomeNon classéLes douleur thoraciques

Les douleur thoraciques

Publié le

spot_img

Par­ler de la dou­leur tho­ra­cique, c’est par­ler d’un maître symp­tôme qui repré­sente envi­ron 30 % des troubles sub­jec­tifs moti­vant une consul­ta­tion. en car­dio­lo­gie. L’objectif de la consul­ta­tion est d’établir un dia­logue entre le méde­cin et le patient afin de pou­voir, au tra­vers de l’interrogatoire, carac­té­ri­ser pré­ci­sé­ment le type de dou­leur, ses cir­cons­tances d’apparition, et la gêne fonc­tion­nelle qu’elle représente.

De très nom­breuse affec­tions orga­niques ou fonc­tion­nelles sont sus­cep­tibles d’occasionner des dou­leurs tho­ra­ciques. L’important est d’une part de ne pas pas­ser à coté d’une urgence thé­ra­peu­tique, et d’autre part d’orienter cor­rec­te­ment et rapi­de­ment le patient afin qu’il reçoive le trai­te­ment optimal.

Il n’existe pas de paral­lé­lisme entre la gra­vi­té de l’affection res­pon­sable et l’intensité de la dou­leur res­sen­tie par le patient.

Toute dou­leur tho­ra­cique pro­lon­gée, sur­ve­nant chez un patient âgé de plus de 40 ans avec des fac­teurs de risque car­dio-vas­cu­laire impose un ECG et une hos­pi­ta­li­sa­tion pour sur­veillance cli­nique, élec­tro­car­dio­gra­phique et bio­lo­gique (CPK, troponine).

En prio­ri­té, il faut recher­cher une détresse vitale afin de prendre en urgence les mesures thé­ra­peu­tiques néces­saires (Détresse res­pi­ra­toire, État de choc, Troubles de la conscience. ..)

  • Syn­drome coro­na­rien aigu
  • Dis­sec­tion aortique
  • Embo­lie pulmonaire
  • Péri­car­dite
  • 0rigine pleu­rale (pneu­mo­tho­rax, épan­che­ment pleural
  • une pneu­mo­pa­thie infectieuse
  • Dou­leur oesophagienne
  • Dou­leurs parié­tales d’origine rhu­ma­to­lo­gique (cer­vi­cales, cos­tales, tas­se­ment lombaire)
  • Dou­leurs d’origine neu­ro­lo­gique radi­cu­laire (Zona)
  • Dou­leurs d’origine abdo­mi­nale ( Lithiase vési­cu­laire, Ulcère gas­tro-duo­dé­nal, Pan­créa­tite aiguë, Péri­to­nite, Abcès sous-phrénique)
  • Les dou­leurs fonc­tion­nelles (inter­cos­tales, cer­vi­cales, etc..)
  • Les fausses dou­leurs angi­neuses d’origine psychogène

A consu­lu­ter le texte com­plet : http://spiral.univ-lyon1.fr/polycops/Cardiologie/Cardiologie-19.html ou copie locale [Lire]

Derniers articles

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

Pour aller plus loin

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...