HomeNon classéLE BAÎLLEMENT

LE BAÎLLEMENT

Publié le

spot_img


Pour tout savoir : le site du Dr O. Walu­sins­ki baillement.com

Le bâille­ment est un com­por­te­ment réflexe, phy­lo­gé­né­ti­que­ment ancien , sté­réo­ty­pé mais modu­lable, phy­sio­lo­gi­que­ment contem­po­rain des éti­re­ments mus­cu­laires lors de l’é­veil, iso­lé lors du besoin de som­meil, asso­cié ou non à une érec­tion, pré­sent chez l’homme et les ani­maux , des rep­tiles aux oiseaux, en par­ti­cu­lier tous les mammifères.

Le bâille­ment est un com­por­te­ment phy­siol­gique banal, décit dès l “anti­qui­té par Hip­po­crate qui pen­sait que le bâille­ment per­met­tait l’é­va­cua­tion de la fièvre, comme une che­mi­née éva­cue la fumée. Oublié après les publi­ca­tions de JM Char­cot , la méde­cine de XX° siècle n’y a pas atta­ché beau­coup d’in­té­rêt jus­qu’aux années 80, mar­quées par les pro­grès de la neu­ro­phy­sio­lo­gie et de la neu­ro­phar­ma­co­lo­gie qui lui redonnent sens.

Le bâille­ment se déroule en trois phases sui­vies d’une sen­sa­tion de bien-être et de détente : une longue ins­pi­ra­tion, une acmé, une expi­ra­tion rapide, asso­ciée ou non à des étirements.
Sa fonc­tion n’est qu’in­com­plè­te­ment élu­ci­dée. Sans amé­li­rer l’oxy­gè­na­tion céré­brale, comme cela fut répé­té pen­dant des siècles, le bâille­ment appa­rait comme une sti­mu­la­tion de notre vigi­lance ; il joue un rôle dans la com­mu­ni­ca­tion non-ver­bale en par­ti­cu­lier chez les pri­mates , chez qui il est tes­to­sté­rone dépendant.

Alors que le bâille­ment dis­pa­rait dans les syn­dromes extra-pyra­mi­daux (mala­die de Par­kin­son), les salves de bâille­ments répé­tés sont patho­lo­giques et peuvent révé­lées de mul­tiples patho­lo­gies céré­brales neu­ro­lo­giques ou neu­ro­psy­cho­lo­giques . Les causes de bâille­ments iatro­gènes sont fréquentes.

Le tronc céré­bral asso­cié au dien­cé­phale est le siège de ce réflexe mais le curieux phé­no­mène de la conta­gion du bâille­ment, propre à l’Homme, implique la mise en jeu des lobes fron­taux (capa­ci­tés d’i­mi­ta­tion et d’empathie). L’embryologie et l’on­to­gé­nèse montre le paral­lé­lisme entre suc­cion et bâillement.

Le dérou­le­ment du bâille­ment fait inter­ve­nir de nom­breux neu­ro­trans­met­teurs ; la dopa­mine joue un rôle cen­tral, en acti­vant la pro­duc­tion d’oxy­to­cine par le noyau para­ven­tri­cu­laire de l’hy­po­tha­la­mus. L’oxy­to­cine active la sécré­tion cho­li­ner­gique de l’hip­po­campe et l’a­cé­thyl­cho­line déclenche le bâille­ment par effet sur les récep­teurs mus­ca­ri­niques des muscles du larynx, du visage et de la machoire impli­qués dans son dérou­le­ment. Les mul­tiples pro­jec­tions du noyau para­ven­tri­cu­laire sur le locus coe­ru­leus et la réti­cu­lé du tronc céré­bral sont les déter­mi­nants de l’ef­fet du bâille­ment sur la vigi­lance. Ce sché­ma trop sim­pli­fi­ca­teur omet d’autres molé­cules éga­le­ment impli­quées telles NO, glu­ta­mate, GABA, séro­to­nine, ACTH, MSH, hor­mones sexuelles, hypo­cré­tine et autres neu­ro-petides. Cette richesse neu­ro­phy­sio­lo­gique explique l’in­té­rêt de l’ob­ser­va­tion du bâille­ment pour des tests phar­ma­co­lo­giques des nou­veaux psychotropes

Source et pour tout savoir : baillement.com

Derniers articles

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

Pour aller plus loin

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...