HomeNon classéARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFERIEURS - AOMI

ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFERIEURS – AOMI

Publié le

spot_img

Source : AMIS 2, groupe d’ex­perts – Pr H. Boccalon

La prise en charge des AOMI concerne essen­tiel­le­ment des patients agés de plus de 40 ans et pré­sen­tant une clau­di­ca­tion arté­rielle inter­mit­tente (CAI).

Diag­nos­tic
Il repose sur
—- l’interrogatoire
—- La pal­pa­tion des pouls périphériques
—- La mesure de l’in­dice de pres­sion sys­to­lique de che­ville qui doit être inéfé­rieur à 0,90 pour affir­mer une CAI

L’e­cho-dop­pler arté­riel est alors indis­pen­sable afin de pré­ci­ser l’im­por­tance des lésions
L’é­preuve de marche sur tapis rou­lant per­met de quan­ti­fier plus pré­ci­se­ment la dis­tance de gêne et la dis­tance maxi­male de déambulation.

Trai­te­ment
L’es­sen­tiel du trai­te­ment repose actuel­le­ment sur 3 éléments :

1/ La ges­tion des fac­teurs de risque : Hta, diabète,hypercholestérolémie, taba­gisme dont l’ar­rêt demeure impératif
2/ La reprise de la marche et de l’exer­cice physique
3/ Les anti-agré­gants pla­quet­taires sont les seuls trai­te­ments pré­ven­tifs (PLAVIX °)

Les médi­ca­ments vasoactifs
Seuls, le naf­ti­dro­fu­ryl : PRAXILENE °, GEVATRAN °, NAFTILUX °…) et le cilos­ta­zol ont été rete­nus. Le trai­te­ment médi­ca­men­teux est indi­qué en l’ab­sence d’a­mé­lio­ra­tion signi­fi­ca­tive de la clau­di­ca­tion aprés 6 mois de prise en charge ou chez les patients trop agés pour béné­fi­cier d’une réédu­ca­tion standardisée.

Escu­lape : A suivre tou­te­fois les sta­tines qui ont démon­tré dans l’é­tude 4S une réduc­tion de l’é­pais­seur des parois fémorales.

MAJ 08/2002

TRAITEMENT PAR LES CELLULES SOUCHES
Lan­cet 10/08/2002

Des cher­cheurs japo­nais du Kan­sai Medi­cal Uni­ver­si­ty, Osa­ka, expé­ri­mentent les cel­lules souches dans l’artériopathie.
Lan­cet 10/08/2002. Après pré­lè­ve­ment – sous anes­thé­sie géné­rale – de 500 ml d’un extrait de moelle osseuse, les cher­cheurs ont concen­tré entre 1 et 3 mil­liards de cel­lules, un échan­tillon bio­lo­gique qui contient une pro­por­tion notable de cel­lules souches. Ils ont ensuite injec­té ce pré­cieux volume cel­lu­laire au sein d’un fais­ceau mus­cu­laire du mol­let connu pour être le siège natu­rel d’ir­ri­ga­tions san­guines des zones et des tis­sus lésés.

Le sui­vi à 4 et 24 semaines de ces malades ne laisse aucun doute : la grande majo­ri­té des patients, condam­nés à court terme, ont vu leurs lésions cica­tri­ser, leur gan­grène gué­rir et leurs dou­leurs dimi­nuer. Ils ont ain­si récu­pé­ré une éton­nante autonomie.

La publi­ca­tion du Lan­cet montre par ailleurs l’ap­pa­ri­tion, induite par les cel­lules souches injec­tées, de nou­veaux réseaux arté­riels aptes à véhi­cu­ler le flux san­guin nour­ri­cier jus­qu’aux tis­sus mor­ti­fiés et mor­ti­fères. « Un tel résul­tat ouvre des pers­pec­tives thé­ra­peu­tiques tota­le­ment inat­ten­dues, explique le pro­fes­seur Fiessinger.
Il pour­rait, à court terme, aider à vivre les malades dia­bé­tiques et en hémo­dia­lyse qui ont per­du une large part des fonc­tions de leur arbre arté­riel. A ce titre, cette publi­ca­tion est, pour ces malades et notre dis­ci­pline, un évé­ne­ment considérable. »

Jean-Yves Nau

Derniers articles

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

Pour aller plus loin

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...