HomeNon classéVIRUS TTV transfusion transmitted virus

VIRUS TTV transfusion transmitted virus

Publié le

spot_img

Paris, le 23 juillet 1998
 

COMMUNIQUE DU MINISTERE DE L’EMPLOI ET DE LA SOLIDARITE
LE SECRETAIRE D’ETAT A LA SANTE
 

Deux études réa­li­sées en Grande-Bre­tagne publiées dans la revue médi­cale THE LANCET du 18 juillet 1998, apportent des don­nées nou­velles sur un virus dénom­mé TTV (trans­fu­sion trans­mit­ted virus).
Ce virus à ADN, non enve­lop­pé, a été décou­vert il y a un an au Japon chez un malade transfusé.
Sa carac­té­ri­sa­tion viro­lo­gique n’est pas ache­vée. Il n’est actuel­le­ment détec­table que par des tech­niques expé­ri­men­tales de bio­lo­gie molé­cu­laire (recherche de l’ADN du virus).

D’a­près les résul­tats de ces études por­tant sur des effec­tifs limi­tés, ce virus a été détecté :

  • chez des don­neurs de sang régu­liers écos­sais (1,9% pour 1000), chez des malades atteints de défi­cit de coa­gu­la­tion ayant reçu des déri­vés san­guins dans la période pré­cé­dant la mise en oeuvre de pro­cé­dures d’i­nac­ti­va­tion (27% sur 84), chez des hémo­philes ayant reçu des pro­duits inac­ti­vés (5% sur 19) ;
  • chez des patients atteints de diverses mala­dies chro­niques du foie (25% sur 72) et chez des membres du per­son­nel hos­pi­ta­lier ayant des tests hépa­tiques nor­maux ser­vant de popu­la­tion contrôle (10% sur 30), dif­fé­rence de fré­quence sta­tis­ti­que­ment non signi­fi­ca­tive (étude de NAOUMOV et collaborateurs)
    63% des 24 patients por­teurs du virus avaient des anté­cé­dents de trans­fu­sion san­guine ou de toxi­co­ma­nie par voie intra­vei­neuse (étude de NAOUMOV et collaborateurs).

Ce virus est donc fré­quent. Dans l’é­tat actuel des connais­sances scien­ti­fiques, la pré­sence de cet ADN viral dans le plas­ma conduit à appro­fon­dir la ques­tion du ou des modes de trans­mis­sion et de la patho­gé­ni­ci­té éven­tuelle de ce virus, dont on ne sait pas s’il est à l” ori­gine de maladies.
D’autres exemples existent déjà de por­tage de cer­tains virus sans mala­die, tel le cytomégalovirus.

Pour éva­luer l’im­pact de ces don­nées scien­ti­fiques, la Direc­tion géné­rale de la san­té a réuni le 23 juillet un groupe d’ex­perts et les agences concer­nées (Agence fran­çaise du sang, Agence du médi­ca­ment, Eta­blis­se­ment fran­çais des greffes, Réseau Natio­nal de San­té Publique).
A l’is­sue de cette réunion, il a été déci­dé d’or­ga­ni­ser, en liai­son avec les auto­ri­tés sani­taires d’autres pays, une veille scien­ti­fique per­ma­nente pour appor­ter les réponses les plus rapides pos­sible aux dif­fé­rentes ques­tions soulevées.

Ces études per­met­tront de déter­mi­ner s’il y a lieu de prendre des mesures spé­ci­fiques de sécu­ri­té sanitaire. »

Derniers articles

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

Pour aller plus loin

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...