HomeNon classéSPLENECTOMISES - CAT

SPLENECTOMISES – CAT

Publié le

spot_img

On estime que 250 000 fran­çais ont subi une abla­tion de la rate. Pour ces patients, le risque d’in­fec­tions sévères est important.

EN PRATIQUE
  • Ils doivent être por­teur d’une carte indi­quant la splé­nec­to­mie et doivent être sen­si­bi­li­sé au risque infectieux
  • Toute infec­tion doit être éner­gi­que­ment trai­tée et l’hos­pi­ta­li­sa­tion est licite si la fièvre persiste.
    PYOSTACINE, AUGMENTION/CIFLOX, ROCEPHINE seront pri­vi­lé­giés en pre­mière intention.
  • VACCINS : Hae­mo­phi­lus ( HibEST ou ActHIB), Menin­co­go­coque A + C, PNEUMO 23
  • Le palu­disme repré­sente un dan­ger vital. La pro­phy­laxie doit être par­ti­cu­liè­re­ment recom­man­dée et adap­tée au pays visité.
    Le trt pré­somp­tif par la qui­nine voire le rapa­trie­ment sani­taire sont licites.
  • Cer­tains auteurs ont recom­man­dé une anti­bio-pro­phy­laxie à vie par une peni­cil­line orale

Pour en savoir plus :
Recom­man­da­tions pour la pré­ven­tion et le trai­te­ment des infec­tions chez les patients splé­nec­to­mi­sés ou souf­frant d’une rate non fonc­tion­nelle Article de D. Genné[Lire] ou Copie locale

MAJ 06/2008
De l´utilité d´un dépis­tage de l´hypertension pul­mo­naire chez les patients splénectomisés
Source : http://www.egora.fr
D. Bon­der­man, et coll. Am J Res­pir Crit Care Med 2008 ; A258S. Com­mu­ni­ca­tion lors du congrès de l´ATS 2008. Dr Oli­vier Sanchez

Dans le cadre d´un pro­gramme de dépis­tage de l´hypertension pul­mo­naire (HTP) à l´université de Vienne, 1 100 méde­cins géné­ra­listes et spé­cia­listes en méde­cine interne à Vienne et en Basse Autriche ont été invi­tés à réfé­rer les patients au moins un an après une splénectomie.
Le dépis­tage était effec­tué par écho­car­dio­gra­phie Dop­pler. En cas de pres­sion arté­rielle pul­mo­naire sys­to­lique > 40mmHg et en l´absence de dys­fonc­tion ven­tri­cu­laire ou val­vu­laire gauche, un cathé­té­risme car­diaque droit était réalisé.

Entre les novembre 2006 et octobre 2007, 91 patients ont été dépis­tés (50 hommes). L´âge moyen était de 52.6+/-14.2 ans. Le délai médian depuis la splé­nec­to­mie était de 143 mois. Les causes de splé­nec­to­mie étaient un trau­ma­tisme (n=39), des désordres héma­to­lo­giques (n=18), des com­pli­ca­tions chi­rur­gi­cales (n=18) et autres (n=16). Une hyper­ten­sion pul­mo­naire post-embo­lique a été nou­vel­le­ment diag­nos­ti­quée chez 4 patients (4,4%) dys­pnéiques à l´effort.

Ces don­nées sug­gèrent qu´un dépis­tage de l´HTP écho­car­dio­gra­phique est utile après splé­nec­to­mie, par­ti­cu­liè­re­ment chez les patients avec une dys­pnée inexpliquée.

Derniers articles

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...

Pour aller plus loin

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...