HomeNon classéLES SIGNES D'ALERTE DU DECOLLEMENT DE LA RETINE

LES SIGNES D’ALERTE DU DECOLLEMENT DE LA RETINE

Publié le

spot_img

Dr Eric Baro­net (oph­ta)

RAPPEL ANATOMIQUE
C’est le papier peint qui se décolle du mur .

SEMIOLOGIE
Il s’a­git d’un patient qui sait que depuis 2 à 3 jours, il se passe quelque chose de bizarre et de grave dans un oeil .
Comme il n’a aucune envie de pas­ser sur le billard, il se ras­sure en constatant,
—- qu’il y voit encore de cet oeil,. A noter tou­te­fois que la vision peut être alté­rée en fonc­tion de l’im­por­tance et/ou de la zone décollée
—- et sur­tout qu’il n’a pas mal .

Arri­ver à faire dire :
« Je vois tou­jours dans le même coin du champs visuel, une grosse mouche, accom­pa­gnée de gros éclairs inquié­tants cou­leur acier, tou­jours au même endroit, au pire un voile noir qui pro­gresse, ces phé­no­ménes sont constants dans l’es­pace et dans le temps et s’ag­gravent de jour en jour ( sauf en cas de repos au lit strict )
Dans les cas où la rétine est déjà décol­lée, le diag­nos­tic posi­tif à l’oph­tal­mo­scope ( pupille dila­tée) est facile, puisque la rétine devient de cou­leur bleu-verte, à 180° des signes subjectif (?).

 Voir éga­le­ment
—- Corps flot­tants du vitré [Lire]
—- le décol­le­ment du vitré [Lire]

Ce qu’il attends du mede­cin, c’est :
—- Est ce que cela va pas­ser avec des gouttes ?
—- Fau­dra peut être un peu de Laser !
—- Ah, bon si ce n’est que ça !

Les piéges de l’interrogatoire :
1) Qu’est ce que vous sen­tez ou qu’est ce que vous voyez ? Les patients peuvent dire « j’ai quelque chose en haut » .
—- Sous la paupiére ?
—- Non au plafond
—- Une araignée . :- ))
—- Non, une grosse mouche, mais tres grosse comme une main et qui vole ( modéle Chauve sou­ris tropicale)

2) Le D.R ce n’est pas de l’ai­gu, c’est du sub­ai­gu (en jours)
La migraine oph­tal­mique, c’est de l’ai­gu, une crise limi­tée dans le temps, une à deux heures .
Cela fait aus­si peur , à cause des zig zag éléc­triques dans tous les sens, et en plus ça fait mal à la tête ( soit en même temps soit dans les 60 minutes la cépha­lée appa­rait) , mais quand c’est fini, ça s’ar­rête (sic ?) . CAT
Télé­pho­ner à l’oph­ta en disant « gros éclairs cou­leurs acier tou­jours au même endroit »
Vous aurez le R.V. assez vite :- ) )
Et lui cher­che­ra la déchi­rure de la rétine, c’est son boulot .

Types de DC :


Tra­duit de l’an­glais par le Dr André Figue­re­do – Source : BMJ du 31/05/2008 Lien : http://www.bmj.com/cgi/content/full/336/7655/1235

* par déchi­rure de la rétine :

- asso­ciée à l’âge.

- myo­pie.

- chi­rur­gie de la cataracte.

- trau­ma.

- lésions réti­niennes dégénératives.

- syn­drome de Stickler.

- réti­no­schi­sis juve­nile lié au chro­mo­some X.

 

* par trac­tion : asso­cié à

- une réti­no­pa­thie dia­bé­tique proliférative.

- une vitro-réti­no­pa­thie proliférative.

- une réti­no­pa­thie de la prématurité.

- une bles­sure péné­trante de l’oeil.

- une réti­no­pa­thie de la sicklémie.

- une occlu­sion de veine rétinienne.

* exsu­da­tive : par fuite liqui­dienne dans l’es­pace sous-rétinien.

Patho­lo­gies associées :

- inflam­ma­toires : uvéite, sclérite.

- hydro­sta­tique ( HTA maligne, toxé­mie de la grossesse ).

- néo­pla­sique ( méla­nome cho­roi­dien, héman­giome, métastase ).

- vas­cu­laire ( mala­die de Coat, macroa­né­vrysme rétinien ).

- macu­lo­pa­thie ( dégé­né­res­cence macu­laire néo­vas­cu­laire, choroidorétinopathie ).

- mala­dies congé­ni­tales ( nanophtalmie… )

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...