HomeNon classéNICOLAS, 8 ans, pendu par son père parce qu'il avait déchiré un...

NICOLAS, 8 ans, pendu par son père parce qu’il avait déchiré un livre de classe.

Publié le

spot_img


enfants mal­trai­tés, par an, en France.
Deux en meurent chaque jour !
Sommes nous cou­pables d’aveuglement ?

Chaque année dans le monde,
155 000 enfants de moins de 15 ans meurent de maltraitance.

 

 

Un enfant en danger ?
Appe­lez le 119 ou le 03 81 258 119

 

 

LES SEVICES A ENFANTS
Conduite à tenir pour le méde­cin traitant
Ordre des Méde­cins [lire]

 

Ceux qui se remettent de leurs bles­sures sont ren­dus à leur famille dans 90 % des cas.
Prés de 1 enfant sur 10 endure des vio­lences sexuelles.
80 % des auteurs de mal­trai­tances ont eux-mêmes été vic­times de mau­vais trai­te­ment dans l’enfance.

Selon The Lan­cet, 2 décembre 2008, les enfants vic­times de mal­trai­tance se trouvent dans les pays déve­lop­pés, bien plus qu’ailleurs dans le monde. Entre 4% et 16% des petits y souf­fri­raient de vio­lences, tant phy­siques que psy­cho­lo­giques, et/ou d’abus sexuels…
Au Royaume-Uni par exemple, chaque année plus d’un mil­lion d’enfants sont mal­trai­tés. Or par­mi ces vic­times, seule une sur dix béné­fi­cie d’une prise en charge au titre de la pro­tec­tion infan­tile. En moyenne dans les pays déve­lop­pés, 15% des filles de moins de 18 ans ont été abu­sées sexuellement.
Chaque année dans le monde, 155 000 enfants de moins de 15 ans meurent de mal­trai­tance. Et dans les pays de l’Union euro­péenne par exemple, le nombre de décès est trois plus éle­vé que dans les pays de l’ancienne Europe de l’Est.…

 

Voir éga­le­ment



 


POUR L’OMS, LES MAUVAIS TRAITEMENTS
INFLIGES AUX ENFANTS CONSTITUENT
UN PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE

Com­mu­ni­qué OMS/99/20 8 avril 1999

 

D’a­près l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la San­té (OMS), les mau­vais trai­te­ments infli­gés aux enfants consti­tuent désor­mais un pro­blème majeur de san­té publique par­tout dans le monde. Une esti­ma­tion récente de l’OMS montre que dans le monde, 40 000 000 d’en­fants âgés de 0 à 14 ans souffrent de mau­vais trai­te­ments et de défaut de soins et ont besoin de pres­ta­tions sani­taires et sociales.

Plu­sieurs études inter­na­tio­nales dif­fé­rentes conduites dans 19 pays (en Afrique du Sud, en Suède, en Répu­bique domi­ni­caine notam­ment) font état de taux de sévices sexuels allant de 7 à 34% pour les filles et de 3 à 29% pour les garçons.

La charge de mor­bi­di­té liée aux trau­ma­tismes subis est écra­sante du point de vue des coûts et du déve­lop­pe­ment socio-éco­no­mique. Une étude réa­li­sée aux Etats Unis d’A­mé­rique a par exemple révé­lé un coût annuel de US$ 12,4 mil­liards pour 2 mil­lions de cas de mau­vais trai­te­ments à enfant..

« Les enfants vic­times de mau­vais trai­te­ments pré­sentent toute une gamme de troubles phy­siques, affec­tifs et du déve­lop­pe­ment qui peuvent les empê­cher de mener une vie saine et pro­duc­tive. Outre des pro­blèmes de san­té, les enfants mal­trai­tés ont des dif­fi­cul­tés sco­laires, des pro­blèmes de toxi­co­ma­nie et des démé­lés avec la jus­tice. Il s’a­git d’un pro­blème de san­té publique d’une impor­tance capi­tale pour l’OMS et d’un défi pour le pro­chain mil­lé­naire » dit le Dr Bjorn Thy­le­fors, Direc­teur du Dépar­te­ment de l’OMS sur la pré­ven­tion des inca­pa­ci­tés et des trau­ma­tismes et la réadaptation.

Lors d’une réunion tenue récem­ment au Siège de l’OMS à Genève, des experts venus de toutes les régions du monde ont pré­sen­té des conclu­sions et des études de cas qui montrent que les mau­vais trai­te­ments infli­gés aux enfants posent un pro­blème auquel il est impé­ra­tif de s’at­ta­quer dans les pays déve­lop­pés comme dans les pays en déve­lop­pe­ment. Ces 24 experts repré­sen­taient des dis­ci­plines aus­si diverses que la pré­ven­tion de la vio­lence et des trau­ma­tismes, la méde­cine, les sciences sociales, la san­té publique, la psy­chia­trie, la psy­cho­lo­gie et le droit.

Des pro­grammes exé­cu­tés dans cer­tains pays ont mon­tré qu’il est pos­sible de réduire la pré­va­lence des mau­vais trai­te­ments à enfant quand des conseils d’é­du­ca­tion sont pro­di­gués aux parents dans un envi­ron­ne­ment favo­rable avant et après la nais­sance par des per­son­nels infir­miers et/ou des agents de san­té com­mu­nau­taires. Ces pro­grammes sont d’au­tant plus effi­caces qu’ils sont cen­trés sur l’en­fant et la famille et basés dans la communauté.

Ain­si que l’ont recom­man­dé les experts, la com­mu­nau­té inter­na­tio­nale pour­rait prendre des ini­tia­tives impor­tantes, notamment :
—- 1) mettre en place un sys­tème mon­dial de col­lecte de don­nées sur les mau­vais trai­te­ments infli­gés aux enfants et éta­blir des esti­ma­tions de l’im­pact de ces cas sur la san­té publique et de leur coût ;
—- 2) échan­ger des infor­ma­tions sur les inter­ven­tions et les méthodes les plus effi­caces en matière de pré­ven­tion des cas de mau­vais trai­te­ments et de défaut de soins aux enfants ;
—- 3) pour­suivre les acti­vi­tés d’é­va­lua­tion et de recherche sur la pré­ven­tion des mau­vais trai­te­ments à enfant ;
—- 4) éla­bo­rer des pro­grammes natio­naux de pré­ven­tion des mau­vais trai­te­ments à enfant ain­si que des pro­grammes d’aide sociale aux vic­times et aux familles.

Les points forts et les carac­té­ris­tiques des dif­fé­rentes cultures doivent être uti­li­sés dans toutes les approches du problème.
Dans ce domaine, le pre­mier sou­ci de l’OMS est avant tout le bien-être et la san­té de l’en­fant. Qu’il s’a­gisse des mau­vais trai­te­ments infli­gés aux enfants, de la pré­ven­tion des toxi­co­ma­nies ou de la pro­mo­tion de la san­té men­tale, l’OMS réaf­firme la valeur de la Conven­tion de l’O­NU rela­tive aux droits de l’en­fant comme la base de l’ac­tion de la com­mu­nau­té inter­na­tio­nale contre les mau­vais trai­te­ments infli­gés aux enfants par­tout dans le monde.

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...