HomeSantéHYPERTRIGLYCÉRIDÉMIE : CAUSES, SYMPTÔMES ET TRAITEMENTS

HYPERTRIGLYCÉRIDÉMIE : CAUSES, SYMPTÔMES ET TRAITEMENTS

Publié le

spot_img

Les tri­gly­cé­rides sont des lipides néces­saires pour le bon fonc­tion­ne­ment de l’organisme. Mais quand ils sont en grande quan­ti­té, cela peut avoir des réper­cus­sions sur la san­té géné­rale. Ain­si, quand il y a un taux éle­vé de tri­gly­cé­rides dans le sang, on parle d’hyper­tri­gly­cé­ri­dé­mie. L’hypertriglycéridémie peut sur­ve­nir à cause de la mau­vaise ali­men­ta­tion, du fac­teur géné­tique, ou même après un trai­te­ment.  Pour la soi­gner, les méde­cins recom­mandent géné­ra­le­ment d’avoir une bonne ali­men­ta­tion et d’être actif phy­si­que­ment. Cepen­dant, on peut aus­si faire recours aux médi­ca­ments dans cer­tains cas. Focus sur cette mala­die du bilan lipi­dique.

Qu’est-ce que l’hypertriglycéridémie ?

Lorsque les ali­ments sont consom­més, les calo­ries sup­plé­men­taires, le sucre ou encore l’alcool dont le corps n’a pas besoin, sont trans­for­més en tri­gly­cé­rides. Ces tri­gly­cé­rides sont ensuite sto­ckés dans les tis­sus adi­peux. Lorsque le corps a besoin d’énergie, les tri­gly­cé­rides sont libé­rés. Ils sont alors uti­li­sés comme une source d’énergie pour le bon fonc­tion­ne­ment de l’organisme.

Lorsque nous consom­mons des ali­ments qui sont exces­si­ve­ment riches en glu­cides et que nous n’arrivons pas à les brû­ler, on s’expose à un taux éle­vé de tri­gly­cé­rides (hyper­tri­gly­cé­ri­dé­mie).

Les types d’hypertriglycéridémie

Il existe plu­sieurs types d’hypertriglycéridémie. Cela varie en fonc­tion du taux de tri­gly­cé­rides dans le sang.

  • Hyper­tri­gly­cé­ri­dé­mie mineure : quand le taux de tri­gly­cé­ride est en des­sous de 2g/L ;
  • Hyper­tri­gly­cé­ri­dé­mie modé­rée : quand le taux de tri­gly­cé­ride est com­pris entre 2 et 5 g/L ;
  • Hyper­tri­gly­cé­ri­dé­mie majeure : lorsque le taux de tri­gly­cé­ride dépasse 5 g/L.

En fonc­tion de la cause de cette condi­tion, on parle aus­si d’hypertriglycéridémie pri­mi­tive ou pri­maire, et d’hypertriglycéridémie secon­daire. L’hypertriglycéridémie est qua­li­fiée de forme pri­mi­tive ou pri­maire, lorsqu’elle est la résul­tante d’une quel­conque ano­ma­lie géné­tique héré­di­taire. Elle est dite secon­daire si, les causes ne sont pas d’ordre géné­tique héréditaire.

Un taux élevé de triglycéride peut-il exposer à des complications ?

Le taux éle­vé de tri­gly­cé­rides peut entraî­ner plu­sieurs com­pli­ca­tions. Ces com­pli­ca­tions comprennent :

  • Mala­dies cardiovasculaires

Bien qu’on ne sache pas com­ment le taux éle­vé de tri­gly­cé­rides cause des mala­dies car­dio­vas­cu­laires, on pense que cela est dû au fort taux de cho­les­té­rol et de graisse pré­sent dans le sang. Une telle situa­tion peut occa­sion­ner une obs­truc­tion des vais­seaux san­guins, et ain­si aug­men­ter un acci­dent vas­cu­laire céré­bral ou encore une crise cardiaque.

  • Mala­die du foie gras

Lorsqu’il y a accu­mu­la­tion de graisse dans le foie, cela peut cau­ser une inflam­ma­tion ain­si que des lésions hépatiques.

  • Pan­créa­tite

Un taux éle­vé de tri­gly­cé­rides peut expo­ser à la pan­créa­tite. Le risque est encore plus consi­dé­rable chez les per­sonnes ayant souf­fert de la pan­créa­tite par le passé.

  • Caillots san­guins

Selon plu­sieurs études, un fort taux de tri­gly­cé­rides peut indu­bi­ta­ble­ment aug­men­ter le risque de caillots san­guins. Ces caillots san­guins peuvent à leur tour, entraî­ner un acci­dent vas­cu­laire ou une crise car­diaque, une embo­lie pul­mo­naire et une throm­bose vei­neuse profonde.

Les causes de l’hypertriglycéridémie

Voi­ci quelques causes qui pour­raient expo­ser à l’hypertriglycéridémie :

  • Obé­si­té ;
  • Hypo­thy­roï­die ;
  • Dia­bète de type 2 non traitée ;
  • Mala­dies rénales ;
  • Absence d’activité physique ;
  • Régime riche en calorie ;
  • Consom­ma­tion exa­gé­rée d’alcool.

La Cir­rhose du foie ou encore les anté­cé­dents fami­liaux d’hypertriglycéridémie peuvent ame­ner un sujet à souf­frir d’une telle mala­die. L’utilisation de cer­tains médi­ca­ments (bêta-blo­quants, cor­ti­co­sté­roïdes, inhi­bi­teurs de la pros­tate pour le VIH…), est en outre une autre cause de l’hypertriglycéridémie.

Il faut aus­si com­prendre qu’une ali­men­ta­tion assez riche en glu­cides simples et en sucre peut rendre vul­né­rable au déve­lop­pe­ment de l’hypertriglycéridémie. Aus­si, les mala­dies de foie ou de reins, le taba­gisme, la pres­sion arté­rielle et le manque d’activité phy­sique, peuvent être à la base d’une telle condition.

Les symptômes de l’ hypertriglycéridémie

Si le niveau de tri­gly­cé­rides n’atteint pas 1000 à 2000 mg/dL, le sujet ne remar­que­ra pas de symp­tômes. C’est quand le taux des tri­gly­cé­rides aura dépas­sé ce niveau que le patient consta­te­ra des ano­ma­lies. Les symp­tômes géné­ra­le­ment pré­sents en cas d’hypertriglycéridémie comprennent :

  • Perte de mémoire ;
  • Dou­leurs gastro-intestinales ;
  • Dif­fi­cul­tés à bien respirer ;
  • Démence ;
  • Xan­thomes ;
  • Arcus cor­néen ;
  • Xan­thé­las­mas.

Dans cer­tains cas, le sujet peut aus­si déve­lop­per une pan­créa­tite, si son taux de tri­gly­cé­rides est assez éle­vé. La pan­créa­tite à son tour entraî­ne­ra de fortes dou­leurs abdo­mi­nales, des vomis­se­ments, des nau­sées, une perte d’appétit et de la fièvre.

Diagnostic et traitement de l’hypertriglycéridémie ?

Diagnostic

Le diag­nos­tic de l’ hyper­tri­gly­cé­ri­dé­mie se fait par un exa­men phy­sique. Votre méde­cin pose­ra aus­si cer­taines ques­tions sur vos anté­cé­dents fami­liaux, ain­si que sur les dif­fé­rents symp­tômes que vous res­sen­tez. En dehors de ces étapes, il pres­cri­ra des tests san­guins afin de véri­fier le niveau des tri­gly­cé­rides. Géné­ra­le­ment, avant cer­tains types de test, il peut vous deman­der de jeû­ner pen­dant 9 à 12 heures de temps. Cela per­met de faire après le test, une lec­ture pré­cise des niveaux de graisse dans le sang.

Traitement

Géné­ra­le­ment, pour trai­ter l’hypertriglycéridémie, on fait recours à un chan­ge­ment de mode de vie. En d’autres mots, il faut avoir un régime ali­men­taire nutri­tif, faire de l’exercice de manière régu­lière et constante et enfin main­te­nir un poids modé­ré.

En ce qui concerne le régime ali­men­taire, il faut à tout prix res­ter loin des glu­cides simples (ali­ments à base de fruc­tose ou de farine blanche, les gras trans, les ali­ments qui contiennent des graisses hydro­gé­nées…). Il faut plu­tôt opter pour les graisses végé­tales (huile de cano­la, huile d’olive, etc.). Vous devrez aus­si sub­sti­tuer la viande rouge par le pois­son riche en acides gras oméga‑3 (sau­mon, maquereau…).

L’exercice joue un grand rôle dans le trai­te­ment de l’hy­per­tri­gly­cé­ri­dé­mie. Les pro­fes­sion­nels de la san­té recom­mandent de faire au mini­mum, 150 minutes d’exercice aéro­bique d’intensité modé­rée chaque semaine.

Les calo­ries sup­plé­men­taires de l’organisme sont conver­ties en tri­gly­cé­rides et sto­ckées sous forme de graisse. Si vous rédui­sez vos calo­ries, alors vous rédui­rez les tri­gly­cé­rides.  Essayez alors de main­te­nir un poids modéré.

Gérer le stress, l’hypertension arté­rielle et le dia­bète peuvent aus­si aider à réduire le taux de triglycérides.

Si mal­gré le chan­ge­ment de mode de vie, le patient ne trouve pas satis­fac­tion, le méde­cin peut pres­crire des médi­ca­ments sur ordon­nance afin d’aider à réduire le taux éle­vé de tri­gly­cé­rides. Les médi­ca­ments les plus uti­li­sés comprennent :

  • L’acide nico­ti­nique ;
  • Les sta­tines ;
  • Les inhi­bi­teurs de l’absorption du cholestérol ;
  • Les fibrates ;
  • Etc.

Conseils pratiques pour prévenir l’hypertriglycéridémie

Grâce à vos habi­tudes quo­ti­diennes, vous pou­vez réduire le taux éle­vé de tri­gly­cé­rides.  Voi­ci quelques com­por­te­ments à avoir :

Perdre sainement le poids supplémentaire

Si vous êtes en sur­poids, vous devrez tra­vailler à perdre ce poids afin d’avoir un poids san­té. Le sport est le pre­mier élé­ment qui peut vous aider à atteindre cet objec­tif. N’hésitez pas à en par­ler avec votre médecin.

Réduire la consommation du sucre

En effet, l’excès de sucre a plu­sieurs incon­vé­nients. Vous devrez donc réduire sa consom­ma­tion dans tous les ali­ments que vous consommez.

Consommer les fruits et légumes, les acides gras oméga‑3 et les grains entiers

Les fruits et légumes sont pauvres en calo­ries, et c’est d’ailleurs cela qui fait d’eux les pro­tec­teurs de la san­té. Ils contri­buent même à la perte de poids.

Les acides gras oméga‑3 quant à eux sont des graisses saines indis­pen­sables pour le corps. Ils assurent le bon fonc­tion­ne­ment du sys­tème ner­veux, de la rétine, etc. Vous les retrou­ve­rez dans les sar­dines, le sau­mon, le thon…

Les grains entiers regorgent plus de fibres que les autres ali­ments faits à base de grains raf­fi­nés. Ils sont béné­fiques pour la san­té. Ils per­mettent même de réduire le risque d’exposition au dia­bète de type 2, au can­cer du côlon, etc.

Réduire sa consommation d’alcool

La consom­ma­tion exces­sive d’alcool peut aug­men­ter consi­dé­ra­ble­ment votre taux de tri­gly­cé­rides. Il est alors recom­man­dé de ne pas trop en consommer.

Ne point fumer

Si vous fumez de la ciga­rette, alors votre taux de tri­gly­cé­rides peut consi­dé­ra­ble­ment aug­men­ter. Pour évi­ter cela, jetez vos ciga­rettes. Si le sevrage taba­gique pose pro­blème chez vous, pre­nez ren­dez-vous avec votre méde­cin et discutez-en.

Faire du sport

Essayez de pra­ti­quer 30 minutes d’activité spor­tive chaque jour et vous nous en direz des nou­velles. Le sport est béné­fique sur tous les plans. Votre méde­cin le confir­me­ra sans doute.

Derniers articles

La question de la qualité nutritionnelle des repas en résidence senior

Le bien-être de nos parents et grands-parents est une préoccupation constante, surtout lorsque l'âge...

Prophylaxie médicale : tout savoir sur les masques FFP

Depuis la pandémie de la Covid-19, l’utilisation des masques respiratoires s’est largement répandue dans...

Comment booster la présence de collagène dans votre organisme ?

Le collagène est un composant bien connu dans le monde du cosmétique. Au-delà de...

8 aliments à consommer pour réduire la graisse abdominale

Saviez-vous que notre santé est largement influencée par nos choix alimentaires au quotidien ?...

Pour aller plus loin

La question de la qualité nutritionnelle des repas en résidence senior

Le bien-être de nos parents et grands-parents est une préoccupation constante, surtout lorsque l'âge...

Prophylaxie médicale : tout savoir sur les masques FFP

Depuis la pandémie de la Covid-19, l’utilisation des masques respiratoires s’est largement répandue dans...

Comment booster la présence de collagène dans votre organisme ?

Le collagène est un composant bien connu dans le monde du cosmétique. Au-delà de...