HomeNon classéTACHYCARDIES - CAT

TACHYCARDIES – CAT

Published on

spot_img

Source : FMC Le Généraliste N° 1783 – Juin 1997 – Dr N. VIDAL – Dr J. LEONETTI

En Pratique : Supraventriculaire ?, ventriculaire ?, IDM sous jacent ?
Voir également :
—- Fibrillation Auriculaire
—- Bouveret
—- Wolf Parkinson White
—- IDM CAT à domicile
—- Les Troubles du Rythme CAT à domicile.
—- Torsade de Pointe
—- $ de Brugada CLINIQUE

La tachycardie est elle bien supportée ?
EG, TA, sueurs, etc…
Une tachycardie bien tolérée est généralement supraventriculaire.
A contrario, une tachycardie mal tolérée, avec chute de la TA, malaise, a toute chance d’être ventriculaire. Elle nécessite une hospitalisation urgente par SAMU et est suspecte d’IDM.

Existe -t-il une douleur associée ?
En particulier une précordialgie suspecte, bien sur.

Le contexte
Facteur déclanchant ? émotion, ” spasmophillie “, tétanie, anxiété, etc…

L’âge et le sexe.
La question : existe-t-il un IDM sous-jacent ?
L’homme au delà de 50 ans est particulièrement à risque.

Les ATCD et le traitement en cours.
La question est essentielle et sera évocatrice de problème chez un patient angoreux connu.
Les digitaliques sont des grands pourvoyeurs de troubles du rythme

La fréquence :
— Inférieure à 120, régulière, sans signe de gravité et sans traitement bradycardisant : Banal.
— 150, régulière, sans signe de gravité : Flutter auriculaire (2/1) probable ( à noter que le flutter est peu emboligène ).
— 180, suivant le contexte tachycardie jonctionnelle ( bien supportée ) ou ventriculaire ( douleur angineuse, collapsus, ATCD, etc…

Régulière ?
Une tachycardie irrégulière est presque toujours une fibrillation auriculaire.
Le risque emboligéne est important et demande une prise en charge rapide.

————– L’ECG —————

Bien sur l’examen essentiel qui précisera la fréquence et l’aspect des QRS

QRS fin : < 0,12 s
Tachycardie supraventriculaire.
BouveretFA Flutter , WPW Brugada

, etc.. QRS large > 0,12 s
Sauf BBG connu, c’est une tachycardie ventriculaire potentiellement grave.
Le BB fonctionnel existe mais difficile à affirmer.
l’IDM sous jacent difficle, voire impossible à diagnostiquer.
L’hospitalisation par SAMU nous parait être la voie de la sagesse et de la sécurité, avec 500 mg d’aspirine per os ou IVD en cas de doute.

Latest articles

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...

SIGMOÏDITE DIVERTICULITE AIGUË

- représente la complication aiguë d'une diverticulose connue ou non. Elle touche environ 12 à...

More like this

Syndrome de Guillain Barré

Source : NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Pr. Gilles Edan, CHU de Rennes (FRANCE) Le $ de Guillain-Barré...

MEGALERYTHEME – 5ème Maladie

Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH Le parvovirus B19 , agent du mégalérythème épidémique ou...

MYCOSES – CANDIDOSES VULVO­VAGINALES RECIDIVANTES (MVVR)

MAJ 11/2006 DEFINITION Quatre récidives cliniques par an pour la plupart des auteurs et avec preuves...